Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 03:02
A nous la victoire!

 

 

egypte---algerie-2.jpg

 

C'est donc à Casablanca que les Verts joueront aujourd'hui la première manche, prévue à 18h face à la Libye, ultime adversaire à affronter, pour espérer être présents l'année prochaine au pays des Bafana Bafana. Tous les Algériens, qu'ils soient jeunes, vieux, hommes, femmes, ou bien enfants, seront donc à l'écoute d'un match qui se déroulera dans un contexte tout à fait particulier, notamment après sa désignation dans la capitale économique du Maroc.
Un contexte purement sportif, et presque sans précédent dans le Maghreb, et qui vaudra certainement d'être suivi avec une émotion très particulière, dans un stade Mohamed V chargé d'histoire pour les Verts. C'est d'ailleurs sur cette pelouse naturelle du plus grand stade de Casablanca, que l'EN avait réussi l'un de ses premiers véritables exploits en terre marocaine, lorsque les Fennecs de l'époque avaient tout simplement terrassé les non moins prestigieux Lions de l'Atlas sur le score large de 5 à 1.
Il y a plus de 30 ans déjà, le stade Mohamed V de Casablanca avait été témoin de la naissance d'une nouvelle équipe nationale algérienne, drivée à l'époque par l'entraîneur Mahieddine Khalef, et composée d'une nouvelle génération de joueurs, tous formés au pays, et qui avaient pour noms, Madjer, Assad, Belloumi, Redouane Gemri, Slimani, Cerbah, Fergani, sans oublier Tedj Bensaoula, auteur ce jour-là d'un triplé.
C'était aussi le début de la belle époque de la réforme sportive en Algérie que notre sport-roi avait par la suite réussi à concrétiser avec deux participations historiques aux Mondiaux 82 et 86. Aujourd'hui encore, beaucoup de Marocains se souviennent des belles productions des Verts de l'époque, et continuent d'admirer l'EN, respect oblige. Il est clair que l'EN d'aujourd'hui a totalement changé de visage, et surtout d'état d'esprit, notamment depuis qu'un technicien étranger, de la trempe du Bosniaque Vahid Halilhodzic, a pris à son tour les commandes de la barre technique des Fennecs. Halilhodzic est d'ailleurs connu et très respecté au Maroc, lui qui avait drivé par le passé le populaire et prestigieux Raja de Casablanca.
De plus, les Verts ne seront pas seuls aujourd'hui face à la Libye. Les nôtres seront soutenus par beaucoup de Casablancais, sans oublier les éternels inconditionnels de l'EN qui ont fait le déplacement jusqu'à Casablanca. Quelque part, les Fennecs ne seront pas du tout dépaysés en jouant ce dimanche au stade Mohamed V, même si les Libyens n'en pensent pas moins de leur côté. Le derby maghrébin prévu ce soir entre les Verts et leurs adversaires libyens, s'annonce très indécis, et surtout très disputé, vu l'enjeu de cette empoignade aller dont le deuxième et dernier acte se jouera dans quelques semaines en Algérie. Mais le coach Halilhodzic entend bien voir les Verts fournir deux super matchs face à la Libye, et rien d'autre.
En d'autre termes, l'actuel patron technique de l'EN, est loin de sous-estimer les hommes de l'entraîneur Abdelhafid Edir, le sélectionneur Libyen. La rue algérienne, ainsi que les millions d'Algériens d'ailleurs, toujours aussi passionnés pour les Verts, croient tous ou presque en cette équipe nationale qui n'a plus du tout aujourd'hui le même visage qu'elle nous avait offert, lors de sa dernière malheureuse sortie effectuée l'année dernière au Maroc.
D'ailleurs, depuis le cinglant 4 à 0 essuyé à Marrakech en juin 2011 face aux Lions de l'Atlas, l'EN, version Halilhodzic a progressivement retrouvé un véritable esprit conquérant qui autorise aujourd'hui tous les espoirs à Casablanca.
Tous derrière les Verts une nouvelle fois car la route qui mène en Afrique du Sud passera obligatoirement par Casablanca.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Ce soir, les coeurs des fans des Verts vont certainement battre une nouvelle fois, à l'occasion du match aller contre la Libye, comptant pour le dernier tour qualificatif à la CAN 2013.

Partager cet article
Repost0

commentaires