Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 10:12

Libye - Vers l’isolement de Kadhafi

nouvelle-tenue-de-Khadafi.jpg

 

Les violences se sont poursuivies, hier, contre les populations civiles libyennes. C’est notamment le cas à Benghazi, ville «libérée » située à l’est de la Libye, où des mercenaires recrutés par le régime de Mouammar Kadhafi ont ouvert le feu sur des manifestants qui se rendaient à des funérailles.

Selon l’Agence France presse, qui rapporte les propos d’un témoin, ces mercenaires avaient été déposés à Benghazi par deux hélicoptères. Des scènes identiques se sont produites à Mushrata, troisième ville du pays, lorsque des mercenaires ont pris pour cible des personnes qui s’apprêtaient à pénétrer dans une mosquée. A Tripoli, d’autres témoins font état de tirs à l’arme automatique dans certains quartiers de la capitale. La veille, vendredi, six manifestants ont été tués par des milices affiliées au clan Kadhafi. Mais la situation reste toujours aussi tendue pour les milliers d’expatriés qui tentent de quitter le territoire libyen afin d’échapper aux violences. C’est notamment le cas de 500 Algériens pour le rapatriement desquels l’Etat a décidé d’envoyer un ferry, le Tassili 2. La Tunisie, de son côté, continue de recevoir un nombre très important d’étrangers, notamment des Egyptiens installés dans les villes de l’ouest. Tunis, qui fait déjà face à une crise sans précédent suite à la chute du régime de Ben Ali, éprouve des difficultés à prendre en charge ces migrants. Sur le plan international, plusieurs pays occidentaux ont décidé de geler les avoirs du «Guide» libyen et de ses proches. Quant à l’administration américaine, elle a décidé de soutenir la résolution du Conseil des droits de l’homme de l’ONU visant à l’instauration d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur les crimes commis ces derniers jours en Libye. «Nous soutenons fermement l'établissement d'une commission d'enquête indépendante pour enquêter sur ces violations avec en ligne de mire l'assurance que leurs auteurs seront tenus responsables. Le Conseil a aussi recommandé la suspension de l'adhésion de la Libye et notre mission auprès des Nations unies à New York travaille avec ses partenaires de l'Assemblée générale pour contribuer à soutenir une résolution dans ce sens», a indiqué la secrétaire d’Etat américaine dans un communiqué officiel. De son côté, le gouvernement canadien a évoqué, hier, l’éventualité d’une saisine de la Cour pénale internationale pour enquêter sur les «exactions commises par le régime de Mouammar Kadhafi».

Source Le Soir d’Algérie Tarek Hafid

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires