Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 09:48

Kadhafi utilise des avions et des chars contre les manifestants

Libye-Le-cheikh-Karadhaoui.jpg

Les informations en provenance de Tripoli rappellent une seule situation : les massacres israéliens régulièrement perpétrés contre les Palestiniens à Ghaza. Et pour cause : comme l’État hébreu, le régime de Mouamar Kadhafi utilise des avions de guerre et des chars contre des civils. Mais à la différence qu’en Libye, le président Kadhafi utilise ces armes de guerre contre son propre peuple. Du jamais vu dans l’histoire !

Tout au long de la journée, l’aviation libyenne a bombardé les manifestants à Tripoli et dans plusieurs autres régions en province. Des chars ont également été utilisés contre des manifestants un peu partout à travers le pays. Des témoignages diffusés par la chaîne Al Jazeera évoquent des centaines de morts dans ces bombardements. Ils viennent s’ajouter aux victimes des massacres perpétrés par des milices au service du régime. Dans des témoignages téléphoniques diffusés par la même chaîne, des habitants évoquent des pénuries de médicaments et de nourriture dans le pays. Le pouvoir a même coupé l’électricité.

Ces massacres se déroulent loin des regards. Le pays est presque entièrement coupé de l’extérieur : Internet et téléphone mobile ont été mis hors service par les autorités. La réception des chaînes d’information, notamment Al Jazeera, est perturbée.

Démission de diplomates et fatwa contre Kadhafi

Réagissant lundi soir sur Al Jazeera à la situation en Libye, CheikhYoussef Al Karadhaoui, président de l'Union Internationale des Oulémas Musulmans, a décrété une fatwa autorisant à assassiner le président libyen. Il a appelé les militaires libyens à tuer Mouamar Kadhafi. « Je lance une fatwa. Que celui qui peut tuer Kadhafi le fasse », a‑t­‑il dit. Il a également appelé les militaires libyens à désobéir aux ordres de tuer des civils.

Pour leur part, plusieurs diplomates libyens à l’étranger ont dénoncé la répression farouche des manifestations par le régime Kadhafi. Des ambassadeurs et des Consuls ainsi que des diplomates de la Libye à l’étranger ont démissionné en signe de protestation. D’autres ont publié des communiqués de condamnation et appelé le dirigeant libyen à partir.

Malgré ces massacres, les pressions de la communauté internationale sur le régime libyen restent timides. Des pays ont dénoncé la répression et appelé à cesser les exactions contre les civils. Mais aucun pays européen n’a par exemple pris la décision de geler les avoirs du dirigeant libyen et de ses enfants en Europe. Des avoirs pourtant très importants.

Source Liberté Mohamed-Chafik Mesbah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires