Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 06:39

Libye: Le régime perd du terrain, mais Kadhafi n'en démord pas

manifestationn lybie

 

Les villes tombent les unes après les autres aux mains des insurgés...

Les jours sont-ils comptés pour le «guide de la Révolution»? Les forces fidèles à Mouammar Kadhafi ont lancé une contre-offensive ce jeudi dans l'ouest de la Libye, où plusieurs villes, comme Misrata, échappent semble-t-il désormais au contrôle du régime. L'insurrection, qui occupe les grands centres urbains de l'Est du pays, fait tache d'huile et s'étend désormais à une grande partie des zones habitées du littoral méditerranéen, de la petite ville de Zouara, à 120 km de la capitale Tripoli, jusqu'à Misrata, à 200 km à l'est de la capitale.

Kadhafi reprend la parole

Deux grands terminaux pétroliers cruciaux pour les exportations libyennes, Ras Lanouf et Marsa el Brega, dans le golfe de Syrte, sont en outre tombés aux mains des insurgés, ont rapporté des habitants de Benghazi en contact avec des employés. Les événements de Libye, qui selon l'ambassadeur français pour les droits de l'homme ont peut-être fait jusqu'à 2.000 morts, ont des conséquences de plus en plus marquées sur les cours du pétrole, faisant grimper les prix du baril.

Le colonel Kadhafi, qui avait prononcé mardi un discours fleuve, a donné ce jeudi une interview téléphonique à la chaîne nationale, dans laquelle il a présenté ses condoléances aux personnes tombées dans les violences, déclarant qu'ils étaient les enfants de la Libye. Appelant au calme, il a accusé le chef d'Al-Qaida, Oussama ben Laden, d'orchestrer le soulèvement libyen contre son régime. «Ben Laden, voilà l'ennemi qui manipule le peuple (…) Ne vous laissez pas influencer par Ben Laden!», a-t-il dit.

«Prenez-leur leurs armes»

Selon lui, les manifestants sont victimes de substances hallucinogènes: «Ils ont 17 ans. On leur met des substances hallucinogènes dans leurs boissons, leur lait, leur café, leur Nescafé.» Il a invité la population à s'emparer des armes aux mains des insurgés. «La constitution est très claire: prenez-leur leurs armes», a lancé le dirigeant libyen, qui a répété n'avoir «qu'une autorité morale».

A une cinquantaine de kilomètres seulement de la capitale, des combats entre insurgés et éléments fidèles à Kadhafi avaient lieu jeudi dans la ville de Zaouiyah, où, selon le journal Kourina, rare média libyen fiable sur les événements en cours, une dizaine de personnes au moins ont été tuées et des dizaines d'autres blessées. Le numéro un libyen a jugé dérisoires les événements de Zaouiyah: «Les gens sains ne participent pas à une telle farce.» Cette ville, qui abrite un terminal pétrolier, est cependant la plus proche de la capitale où aient été signalés de violents combats.

Obama consulte Sarkozy et Cameron

Rompant le silence qu'il observait jusqu'alors sur les événements de Libye, le président américain, Barack Obama, a condamné mercredi soir la répression «monstrueuse» des manifestations. Le président américain a promis que Washington travaillerait en coordination avec ses partenaires internationaux pour tenir les autorités libyennes pour responsables de leurs actes.

C’est ainsi qu’il s’est entretenu au téléphone ce jeudi soir avec David Cameron et Nicolas Sarkozy. Ce dernier lui a demandé la tenue urgente d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU. La France souhaite en outre l'envoi d'une mission d'enquête des Nations unies sur d'éventuels crimes contre l'humanité en Libye.

Source 20minutes.fr C.C. avec Reuters

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires