Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:14

El Gueddafi cherche une issue de secours

Kadhafi

 

L’Italie reconnaît le Conseil national de transition (CNT) libyen comme le «seul interlocuteur légitime» et estime que les propositions de sortie de crise du régime d’El Gueddafi «ne sont pas crédibles», a indiqué, hier, le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini.

«L’Italie a décidé de reconnaître le CNT comme le seul interlocuteur légitime», a déclaré M. Frattini après avoir reçu, à Rome, le responsable pour la politique étrangère du CNT (représentant de la rébellion au colonel Mouammar El Gueddafi, Ali Al Isawi. Le ministre italien a souligné que «le régime de Tripoli est en train d’envoyer des émissaires en Grèce pour faire des propositions» en vue d’une solution au conflit. Mais «ces propositions ne sont pas crédibles», a estimé M. Frattini. Celui-ci a dit en avoir discuté hier matin avec son homologue grec. Le message transmis à Athènes est que «le régime (El Gueddafi) respectera le cessez-le-feu. Rien à propos d’un départ d’El Gueddafi et c’est pour cela que nous ne pouvons pas accepter ces propositions», a indiqué M. Frattini.

Pour lui, «on ne peut pas exclure» la possibilité de fournir des armes aux rebelles, mais seulement «en dernier recours». «Des avions italiens seront utilisés pour évacuer les blessés de l’hôpital de Misrata (est de Tripoli) ainsi qu’un bateau-hôpital», a par ailleurs promis M. Frattini en proposant aussi d’«envoyer des médecins et infirmières à l’hôpital de Misrata». Le ministre a aussi offert de coopérer concrètement à la «reconstruction de la Libye», avec la mise à disposition d’«experts pour aider le Conseil à faire redémarrer l’économie». Il a indiqué que le patron du groupe pétrolier ENI, Paolo Scaroni, avait eu des contacts téléphoniques avec le CNT. La Libye est le premier fournisseur de pétrole de l’Italie et ENI est le premier producteur étranger dans le pays.

Dernières cartouches

Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Abdelati Laabidi, s’est rendu dimanche en Grèce, où il a rencontré le chef de la diplomatie grecque, Dimitris Droutsas, et devait se rendre, hier, en Turquie puis à Malte. Selon les médias italiens, le régime de Tripoli souhaiterait la collaboration de la Grèce et de Malte, en tant que membres de l’Union européenne, et d’Ankara en tant que membre de premier plan de l’OTAN à une médiation en vue d’un cessez-le-feu. Le Premier ministre maltais, Lawrence Gonzi, a confirmé qu’il recevrait l’émissaire du régime d’El Gueddafi, après avoir été sollicité d’urgence par Tripoli.

L’heure de l’entrevue n’a pas été fixée. Malte a accepté de le rencontrer pour lui transmettre le message de La Valette qui consiste à appeler à l’arrêt de toute violence, a précisé M. Gonzi. Interviewé par la télévision Rai Due à Benghazi, le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil, a estimé qu’il n’y a que deux chemins possibles : «Ou l’OTAN nous aide à nous libérer des tireurs embusqués ou elle nous procure les armes pour que nos combattants le fassent.» Il a souligné que le responsable du CNT pour la politique étrangère s’est rendu à Rome pour «demander à l’Italie d’assumer un rôle important dans le cadre de la mission de l’OTAN pour protéger le peuple libyen». M. Abdeljalil a remercié l’Italie d’avoir adhéré à l’établissement de la zone d’exclusion aérienne et pour «le rôle important de ses bases dans la protection et le contrôle du territoire et du peuple» libyens.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires