Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:26

France - Football - On attendait 23 noms, le sélectionneur en a livré 30...les-bleus-pour-la-coupe-du-monde.jpg

La liste des 30 joueurs pré-convoqués par Raymond Domenech.

Cela faisait au moins deux jours qu’il concoctait sa petite surprise. Dans son bureau de la fédération, enfermé avec son staff, Raymond Domenech a trouvé le moyen de prendre tout son monde à revers. Pas seulement en dévoilant les noms de plusieurs invités surprises mardi soir sur le plateau du 20h, mais en annonçant une liste de 30 joueurs, au lieu des 23 prévus. L’officialisation du groupe définitif est donc repoussée à une date ultérieure. Lui-même ne sait pas encore laquelle. Mais ce sera avant le 1er juin à minuit, date butoir fixée par la Fifa.  
En attendant, c’est un groupe élargi, dans lequel ne figurent pas Benzema, Nasri ou Vieira. Pourquoi faire durer le suspense, alors que le stage de Tignes débute dans une semaine? Parce qu’à tout juste un mois du début du Mondial, Domenech n’est pas encore certains de tous ses choix. Les quelques matchs qu’il reste à disputer, dans les différents championnats, pourraient donc l’aider à y voir plus clair. «J’aurais préféré qu’il n’y ait plus de match et qu’on dise "voilà, ce sont ces 23 là et on part". L'avantage d'une telle situation, c'est de reculer l'échéance pour pallier une éventuelle blessure.»

Tous sous pression

Parmi les 30 nommés, tous ne partiront pourtant pas à Tignes. Au mieux, Domenech y emmènera un groupe de «24 ou 25 joueurs», dans l’hypothèse où William Gallas ne soit pas totalement rétabli de sa blessure au mollet. Dans sa démarche, le sélectionneur exclue les scénarios traumatisants de 2008 où un hélicoptère avait récupéré les refoulés de dernière minute. Visiblement remis de son hernie discale, il a également répété qu’il n’emmènera en Afrique du Sud que les joueurs (physiquement) aptes. Comme Djibril Cissé, le défenseur central des Gunners est suivi par Robert Duverne, le préparateur physique des Bleus, dans sa course contre la montre. «Il fait partie de ces incertitudes qui font qu’on a allongé la liste, reconnaît Domenech. Il est en reprise mais avec aucune garantie.»

Tous les autres joueurs resteront eux aussi sous pression, le temps de croiser une dernière fois les membres du staff dans les travées des stades. Que ce soient les cadres en manque de temps de jeu comme Henry ou Abidal. Mais aussi les bizuths de la liste, M’Vila, Planus ou Valbuena. Leur présence prouve bien que la «fraîcheur» est un facteur primordial aux yeux du sélectionneur. Seules certitudes, dans ce groupe de 30, les joueurs en méforme, peu motivés, pleurnichards, individualistes ou à l'égo surdimensionnés ne sont pas là.

Source 20minutes.fr Romain Scotto

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires