Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:44

Kadhafi a tenté de retirer 1 milliard d'euros en liquide en Angleterre

Riche El Gueddafi

 

Si une partie du pays est aux mains de l'opposition, la capitale libyenne est toujours sous contrôle de Kadhafi. Mais l'opposition gagne du terrain et vise clairement Tripoli. Les évènements tout au long de la journée.

"Mon peuple m'adore". C'est ce qu'a déclaré ce soir le Colonel Kadhafi lors d'une interview accordée plusieurs médias (la télévision américaine ABC, la chaîne américaine BBC et le Times de Londres). "Ils mourraient pour me protéger", a-t-il ajouté, avant de réitérer ses accusations contre Al Qaida qui abreuverait la jeunesse de l'opposition en drogues.

Kadhafi empêché de retirer... 1 milliard d'euros en liquide

Bien tenté. Le ministère des Finances britannique a fait échec à une tentative de retrait monumental de la part du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Le Colonel aurait tenté de retirer pas moins de 1 milliard d'euros (900 millions de livres) en billets dans le nord-est de l'Angleterre auprès d'un imprimeur britannique qui venait de les imprimer en toute légalité. Les proches du leader en ont été empêchés à temps par les douanes qui ont multiplié les obstacles jusqu'à ce qu'un document officiel ne stoppe toute tentative d'extraction du butin, a affirmé le Premier ministre britannique David Cameron devant la Chambre des Communes. Dimanche, le Royaume-Uni a annoncé qu'il avait gelé les avoirs du dirigeant libyen ainsi que de sa famille.

Les Etats-Unis envoient des troupes aux frontières de la Libye

Les USA ont décidé de repositionner des forces militaires autour de la Libye. "Il ne s'agit pas d'une intervention militaire", a cependant précisé Hillary Clinton. Plusieurs bâtiments de la flotte américaine se sont ainsi approchés du territoire libyen en gardant toutefois une certaine distance. Il s'agit plus d'un repositionnement symbolique qu'une véritable volonté d'inquiéter le Colonel Kadhafi.

Kadhafi ne contrôle plus les principaux champs pétroliers

"Nous avons tout lieu de penser que le gros des champs d'exploitation (de gaz et de pétrole) n'est plus entre les mains de Kadhafi, mais se trouve sous le contrôle de tribus et de forces provisoires qui ont repris le pouvoir", a révélé Gunther Oettinger, le commissaire européen à l'énergie. Les villes prises par l'opposition n'ont donc rien de territoires grignotés à l'adversaire : ils font ici figure de points stratégiques dans une guerre des nerfs soigneusement planifiée par les contestataires.

"Dans ces conditions, nous avons décidé de ne pas imposer de blocus afin de ne pas pénaliser des personnes qui ne seraient pas visées par des sanctions", a également précisé M. Oettinger depuis Bruxelles, en marge d'une réunion des ministres européens de l'Ecologie. Avant de dédramatiser une bonne fois pour toutes les conséquences de l'insurrection libyenne à l'international : "Les exportations de gaz et de pétrole de la Libye ne sont pas négligeables, mais elles ne sont pas énormes. Le gaz (libyen) représente moins de 3% du volume total du marché de l'UE, le pétrole moins de 10%. La production a subi un coup d'arrêt, mais les exploitations devraient reprendre."

Des dépôts de munitions frappés par des raids aériens

Plusieurs témoins ont fait état de bombardements de dépôts de munitions par deux avions à Adjabiya, à 15 km de Benghazi, l'épicentre de la révolte. Si les cibles n'ont pas été atteintes, une citerne d'eau aurait tout de même été touchée, sans faire de victime. Les appareils auraient rebroussé chemin après avoir essuyé des tirs de la DCA. Pour mémoire, Seif el Islam, fils du colonel Kadhafi, avait reconnu le 22 février dernier que l'armée visait délibérément des dépôts de munitions, tout en sachant qu'ils se trouvent pour la plupart à proximité de zones habitées...

Embargo sur les armes

Selon des diplomates européennes, l'Union européenne aurait adopté un embargo sur les armes contre la Libye ainsi qu'un gel des avoirs et des interdictions de visa contre le colonel Mouammar Kadhafi et 25 de ses proches, allant au-delà des sanctions décidées samedi à l'ONU.

"Des interdictions de voyager, des gels de comptes bancaires, l'interdiction de ventes d'armes et d'objets pouvant servir à des mesures deSi une partie du pays est aux mains de l'opposition, la capitale libyenne est toujours sous contrôle de Kadhafi. Mais l'opposition gagne du terrain et vise clairement Tripoli. Les évènements tout au long de la journée.

"Mon peuple m'adore".C'est ce qu'a déclaré ce soir le Colonel Kadhafi lors d'une interview accordée plusieurs médias (la télévision américaine ABC, la chaîne américaine BBC et le Times de Londres). "Ils mourraient pour me protéger", a-t-il ajout, avant de réitérer ses accusations contre Al Qaida qui abreuverait la jeunesse de l'opposition en drogues.

Kadhafi empêché de retirer... 1 milliard d'euros en liquide

Bien tenté. Le ministère des Finances britannique a fait échec à une tentative de retrait monumental de la part du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Le Colonel aurait tenté de retirer pas moins de 1 milliard d'euros (900 millions de livres) en billets dans le nord-est de l'Angleterre auprès d'un imprimeur britannique qui venait de les imprimer en toute légalité. Les proches du leader en ont été empêchés à temps par les douanes qui ont multiplié les obstacles jusqu'à ce qu'un document officiel ne stoppe toute tentative d'extraction du butin, a affirmé le Premier ministre britannique David Cameron devant la Chambre des Communes. Dimanche, le Royaume-Uni a annoncé qu'il avait gelé les avoirs du dirigeant libyen ainsi que de sa famille.

Les Etats-Unis envoient des troupes aux frontières de la Libye

Les USA ont décidé de repositionner des forces militaires autour de la Libye. "Il ne s'agit pas d'une intervention militaire", a cependant précisé Hillary Clinton. Plusieurs bâtiments de la flotte américaine se sont ainsi approchés du territoire libyen en gardant toutefois une certaine distance. Il s'agit plus d'un repositionnement symbolique qu'une véritable volonté d'inquiéter le Colonel Kadhafi.

Kadhafi ne contrôle plus les principaux champs pétroliers

"Nous avons tout lieu de penser que le gros des champs d'exploitation (de gaz et de pétrole) n'est plus entre les mains de Kadhafi, mais se trouve sous le contrôle de tribus et de forces provisoires qui ont repris le pouvoir", a révélé Gunther Oettinger, le commissaire européen à l'énergie. Les villes prises par l'opposition n'ont donc rien de territoires grignotés à l'adversaire : ils font ici figure de points stratégiques dans une guerre des nerfs soigneusement planifiée par les contestataires.

"Dans ces conditions, nous avons décidé de ne pas imposer de blocus afin de ne pas pénaliser des personnes qui ne seraient pas visées par des sanctions", a également précisé M. Oettinger depuis Bruxelles, en marge d'une réunion des ministres européens de l'Ecologie. Avant de dédramatiser une bonne fois pour toutes les conséquences de l'insurrection libyenne à l'international : "Les exportations de gaz et de pétrole de la Libye ne sont pas négligeables, mais elles ne sont pas énormes. Le gaz (libyen) représente moins de 3% du volume total du marché de l'UE, le pétrole moins de 10%. La production a subi un coup d'arrêt, mais les exploitations devraient reprendre."

Des dépôts de munitions frappés par des raids aériens

Plusieurs témoins ont fait état de bombardements de dépôts de munitions par deux avions à Adjabiya, à 15 km de Benghazi, l'épicentre de la révolte. Si les cibles n'ont pas été atteintes, une citerne d'eau aurait tout de même été touchée, sans faire de victime. Les appareils auraient rebroussé chemin après avoir essuyé des tirs de la DCA. Pour mémoire, Seif el Islam, fils du colonel Kadhafi, avait reconnu le 22 février dernier que l'armée visait délibérément des dépôts de munitions, tout en sachant qu'ils se trouvent pour la plupart à proximité de zones habitées...

Embargo sur les armes

Selon des diplomates européennes, l'Union européenne aurait adopté un embargo sur les armes contre la Libye ainsi qu'un gel des avoirs et des interdictions de visa contre le colonel Mouammar Kadhafi et 25 de ses proches, allant au-delà des sanctions décidées samedi à l'ONU.

"Des interdictions de voyager, des gels de comptes bancaires, l'interdiction de ventes d'armes et d'objets pouvant servir à des mesures de répression" ont été décidés à l'unanimité lors d'une réunion des ambassadeurs des 27 à Bruxelles, a déclaré un diplomate européen. La liste des personnes visées par les gels d'avoirs et les interdictions de voyager "est plus longue que celles des Nations unies", qui comportaient respectivement six et seize noms, a-t-il précisé.
Ces mesures doivent être encore formellement entérinées dans la journée. Les mesures devraient pouvoir entrer en vigueur dès lundi, a-t-il ajouté

L'UE va sanctionner Kadhafi

"L'Union européenne va se réunir plus tard aujourd'hui (lundi, ndlr) pour adopter une décision du Conseil (de sécurité de l'ONU, ndlr) qui mettra en oeuvre la résolution adoptée samedi", a déclaré la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. "En plus de cela, nous allons adopter des mesures d'accompagnement additionnelles comme un embargo sur les équipements qui pourraient être utilisés pour mener la répression interne", a-t-elle poursuivi.
La haute responsable européenne a également indiqué que l'UE étudiait aussi "des restrictions de voyages et le gel des avoirs concernant certains individus".

L'opposition affirme avoir abattu un hélicoptère

Des opposants au régime Kadhafi ont assuré avoir touché un hélicoptère militaire près de la ville de Misrata (150 km à l'est de Tripoli). Selon eux, l'appareil était en train de tirer des roquettes sur l'antenne de transmission de la radio locale.

"L'hélicoptère a tiré trois roquettes sur l'antenne de transmission de Radio Misrata. Il a été touché par des tirs de canons antiaériens en riposte", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'opposition joint par téléphone à Misrata. Il n'a cependant pas été en mesure de confirmer des informations faisant état de la chute de l'appareil.
Il a d'autre part affirmé que les forces "du bataillon Hamza", fidèles au Colonel Kadhafi ont pris "en otage plus de 400 étudiants de l'académie (de l'armée) de l'air" située en banlieue de Misrata. Ils les auraient conduits au siège du bataillon voisin.

L'Allemagne propose le gel des paiements

L'Allemagne a proposé à ses partenaires de geler tout paiement à la Libye pendant 60 jours afin de priver le régime des moyens "d'opprimer son peuple", a déclaré Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères qui s'exprimait au sortir d'un entretien avec la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, et ses homologues français, italien et britannique.
"Nous devons tout faire pour que cesse cette tuerie, par exemple ne pas laisser le dictateur avoir de l'argent frais pour employer des soldats étrangers", a-t-il indiqué en marge du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. "Nous travaillons à couper les flux financiers (...) La nouvelle idée en discussion est de geler tout paiement à la Libye pendant 60 jours", a expliqué M. Westerwelle.
La CPI mène un examen préliminaire sur les violences
Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, mène un examen préliminaire sur les violences en Libye, préalable à une éventuelle enquête pour crime contre l'humanité, à la suite d'une saisine du Conseil de sécurité des Nations unies.

L'infirmière ukrainienne de Kadhafi se mure dans le silence

Selon des câbles diplomatiques révélés par Wikileaks, Mouammar Kadhafi voyageait toujours avec Galina Kolotnitskan une infirmière personnelle ukrainienne. Il "s'appuie depuis des années sur son infirmière ukrainienne que l'on décrit comme une blonde voluptueuse", est-il écrit dans l'une des notes, qui ajoute : "Il ne peut pas voyager sans elle, parce qu'elle seule connaît toute la routine". Les diplomates américains l’auraient qualifiée de "favorite du leader libyen".
Après son retour précipité à Kriev, l'infirmière n'a pas souhaité s'exprimer. Sa fille, Tetiana, a affirmé à l'AFP que sa mère était fatiguée : "Comprenez s'il-vous-plaît, maman est très fatiguée maintenant. Qu'elle se repose un peu".

Le PAM envoie une mission en Tunisie

Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l'ONU, va envoyer une mission en Tunisie pour faire le point des besoins humanitaires suite à la révolte libyenne. "Plus de 40.000 personnes" sont arrivées en Tunisie la semaine dernière, parmi lesquelles des personnes vulnérables, particulièrement les femmes et les enfants.
Le PAM a d'ores et déjà annoncé l'expédition de 80 tonnes de biscuits énergétiques depuis un dépôt à Brindisi (sud de l'Italie) qui devraient arriver dans la journée en Tunisie.

L'opposition veut marcher sur Tripoli

Le contrôle de Kadhafi s'effrite. Les forces qui lui sont restées fidèles ne contrôlent plus que Tripoli et sa région. L'opposition qui tente de mettre en place un gouvernement de transition - le "Conseil national indépendant" - notamment dans l'Est du pays, a dit se préparer à marcher sur Tripoli.
Washington s'est dit prêt à aider les opposants chargé de représenter les "villes libérées". La communauté internationale réfléchit à une interdiction de l'espace aérien libyen en mesure d'empêcher des bombardements de la population.
De son côté, le leader libyen, isolé et lâché par ses pairs arabes et par ses diplomates, est resté inflexible fustigeant les sanctions de l'ONU et assurant que la Libye était "complètement calme". Le bilan de la répression pourrait s'élever à plus de mille morts. Un nombre croissant d'étrangers tentent de fuir le pays. L'ONU recensait déjà près de 100 000 personnes, des travailleurs égyptiens et tunisiens principalement, aux frontières avec la Tunisie et l'Egypte, une situation qualifiée par l'ONU de "crise humanitaire".

Deux avions français s'envolent pour Benghazi

François Fillon a évoqué ce lundi le début d'une opération humanitaire "massive". Deux avions français vont s'envoler pour Benghazi, deuxième ville de la Libye, aux mains des opposants au colonel Kadhafi. A bord des médecins, des infirmiers, du matériel médical et des médicaments. "Ca sera le début d'une opération massive de soutien humanitaire aux populations des territoires libérés", a-t-il déclaré sur RTL.

Appel à la démission de Kadhafi

L'ambassadeur de Libye en Afrique du Sud a appelé Kadhafi à démissionner et à "arrêter de tuer des gens innocents".

Gouvernement de transition à Benghazi

Selon un bilan du Comité international de la Croix Rouge (CICR), quelque 256 personnes ont été tuées et 2 000 blessées à Benghazi depuis le 17 février. Berceau de la contestation populaires désormais aux mains de l'opposition, la transition s'organise. Le comité civil assure les services de base, comme l'électricité et l'eau, l'approvisionnement de carburant et la sécurité .Source Metro

répression" ont été décidés à l'unanimité lors d'une réunion des ambassadeurs des 27 à Bruxelles, a déclaré un diplomate européen. La liste des personnes visées par les gels d'avoirs et les interdictions de voyager "est plus longue que celles des Nations unies", qui comportaient respectivement six et seize noms, a-t-il précisé.
Ces mesures doivent être encore formellement entérinées dans la journée. Les mesures devraient pouvoir entrer en vigueur dès lundi, a-t-il ajouté

L'UE va sanctionner Kadhafi

"L'Union européenne va se réunir plus tard aujourd'hui (lundi, ndlr) pour adopter une décision du Conseil (de sécurité de l'ONU, ndlr) qui mettra en oeuvre la résolution adoptée samedi", a déclaré la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. "En plus de cela, nous allons adopter des mesures d'accompagnement additionnelles comme un embargo sur les équipements qui pourraient être utilisés pour mener la répression interne", a-t-elle poursuivi.
La haute responsable européenne a également indiqué que l'UE étudiait aussi "des restrictions de voyages et le gel des avoirs concernant certains individus".

L'opposition affirme avoir abattu un hélicoptère

Des opposants au régime Kadhafi ont assuré avoir touché un hélicoptère militaire près de la ville de Misrata (150 km à l'est de Tripoli). Selon eux, l'appareil était en train de tirer des roquettes sur l'antenne de transmission de la radio locale.

"L'hélicoptère a tiré trois roquettes sur l'antenne de transmission de Radio Misrata. Il a été touché par des tirs de canons antiaériens en riposte", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'opposition joint par téléphone à Misrata. Il n'a cependant pas été en mesure de confirmer des informations faisant état de la chute de l'appareil.
Il a d'autre part affirmé que les forces "du bataillon Hamza", fidèles au Colonel Kadhafi ont pris "en otage plus de 400 étudiants de l'académie (de l'armée) de l'air" située en banlieue de Misrata. Ils les auraient conduits au siège du bataillon voisin.

L'Allemagne propose le gel des paiements

L'Allemagne a proposé à ses partenaires de geler tout paiement à la Libye pendant 60 jours afin de priver le régime des moyens "d'opprimer son peuple", a déclaré Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères qui s'exprimait au sortir d'un entretien avec la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, et ses homologues français, italien et britannique.
"Nous devons tout faire pour que cesse cette tuerie, par exemple ne pas laisser le dictateur avoir de l'argent frais pour employer des soldats étrangers", a-t-il indiqué en marge du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. "Nous travaillons à couper les flux financiers (...) La nouvelle idée en discussion est de geler tout paiement à la Libye pendant 60 jours", a expliqué M. Westerwelle.

La CPI mène un examen préliminaire sur les violences

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, mène un examen préliminaire sur les violences en Libye, préalable à une éventuelle enquête pour crime contre l'humanité, à la suite d'une saisine du Conseil de sécurité des Nations unies.

L'infirmière ukrainienne de Kadhafi se mure dans le silence

Selon des câbles diplomatiques révélés par Wikileaks, Mouammar Kadhafi voyageait toujours avec Galina Kolotnitskan une infirmière personnelle ukrainienne. Il "s'appuie depuis des années sur son infirmière ukrainienne que l'on décrit comme une blonde voluptueuse", est-il écrit dans l'une des notes, qui ajoute : "Il ne peut pas voyager sans elle, parce qu'elle seule connaît toute la routine". Les diplomates américains l’auraient qualifiée de "favorite du leader libyen".

Après son retour précipité à Kriev, l'infirmière n'a pas souhaité s'exprimer. Sa fille, Tetiana, a affirmé à l'AFP que sa mère était fatiguée : "Comprenez s'il-vous-plaît, maman est très fatiguée maintenant. Qu'elle se repose un peu".

Le PAM envoie une mission en Tunisie

Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l'ONU, va envoyer une mission en Tunisie pour faire le point des besoins humanitaires suite à la révolte libyenne. "Plus de 40.000 personnes" sont arrivées en Tunisie la semaine dernière, parmi lesquelles des personnes vulnérables, particulièrement les femmes et les enfants.

Le PAM a d'ores et déjà annoncé l'expédition de 80 tonnes de biscuits énergétiques depuis un dépôt à Brindisi (sud de l'Italie) qui devraient arriver dans la journée en Tunisie.

L'opposition veut marcher sur Tripoli

Le contrôle de Kadhafi s'effrite. Les forces qui lui sont restées fidèles ne contrôlent plus que Tripoli et sa région. L'opposition qui tente de mettre en place un gouvernement de transition - le "Conseil national indépendant" - notamment dans l'Est du pays, a dit se préparer à marcher sur Tripoli.

Washington s'est dit prêt à aider les opposants chargés de représenter les "villes libérées". La communauté internationale réfléchit à une interdiction de l'espace aérien libyen en mesure d'empêcher des bombardements de la population.

De son côté, le leader libyen, isolé et lâché par ses pairs arabes et par ses diplomates, est resté inflexible fustigeant les sanctions de l'ONU et assurant que la Libye était "complètement calme". Le bilan de la répression pourrait s'élever à plus de mille morts. Un nombre croissant d'étrangers tentent de fuir le pays. L'ONU recensait déjà près de 100 000 personnes, des travailleurs égyptiens et tunisiens principalement, aux frontières avec la Tunisie et l'Egypte, une situation qualifiée par l'ONU de "crise humanitaire".

Deux avions français s'envolent pour Benghazi

François Fillon a évoqué ce lundi le début d'une opération humanitaire "massive". Deux avions français vont s'envoler pour Benghazi, deuxième ville de la Libye, aux mains des opposants au colonel Kadhafi. A bord des médecins, des infirmiers, du matériel médical et des médicaments. "Ca sera le début d'une opération massive de soutien humanitaire aux populations des territoires libérés", a-t-il déclaré sur RTL.

Appel à la démission de Kadhafi

L'ambassadeur de Libye en Afrique du Sud a appelé Kadhafi à démissionner et à "arrêter de tuer des gens innocents".

Gouvernement de transition à Benghazi

Selon un bilan du Comité international de la Croix Rouge (CICR), quelque 256 personnes ont été tuées et 2 000 blessées à Benghazi depuis le 17 février.

Berceau de la contestation populaires désormais aux mains de l'opposition, la transition s'organise. Le comité civil assure les services de base, comme l'électricité et l'eau, l'approvisionnement de carburant et la sécurité.

Source Le matin Dz

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires