Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:17

L'Abécédaire de la présidence Hollande (4/4)

hollandometre

Rémunération des ministres 
En mai, les traitements du président et des membres du gouvernement sont abaissés de 30%. Le Conseil Constitutionnel censure la disposition, estimant que la décision est du ressort du Parlement. Fin août, la mesure repasse, et dans les formes qui convient. 
Retraites 
En juillet et par décret, le gouvernement rétablit la possibilité de retraite à 60 ans à taux plein pour à ceux ayant commencé à travailler to
̂t. Par ailleurs, deux trimestres de maternité supplémentaires et deux trimestres de chômage sont pris en compte dans le calcul de la durée d’assurance. En mars, Hollande confirme ce que l'on savait. La réforme de Nicolas Sarkozy n'a rien sauvé. Il faudra se remettre à l'ouvrage. le président promet que les petites retraites ne seront pas affectées. 
Rigueur 
Pierre Moscovici et son éphémère ministre du Budget se félicitent de leur sérieux budgétaire. Le candidat Hollande a fait campagne sur ce thème, nulle surprise. Un correctif budgétaire prévoit 7 milliards d'impôts et économies dès juillet 2012, pour compenser 4 milliards de manque de recettes et le solde de dérapage de charges. La loi de finances 2013 réduit à nouveau le déficit d'un point de PIB grâce à 30 milliards d'euros d'efforts, répartis en trois tiers: 10 de hausses d'impôts sur les plus fortunés; 10 de taxation des entreprises; et 10 d'économies. Pour 2014, c'est encore 20 milliards d'euros à trouver, mais dont 14 seront des réductions de dépenses.  
Roms 
C'est devenu un feuilleton estival. Il suffit de quelques phrases, au détour d'une intervention parlementaire de Manuel Valls le 26 juillet 2013 pour que la machine médiatique s'emballe. Le ministre confirme que la destruction des campements illicites, Roms ou autres, sera poursuivie. Les logements de remplacement ne sont pas là. De toutes façons la France compte 4 millions de mal logés. A l'automne, Valls supprime l'aide au retour de 300 euros, créée par Sarkozy en 2007, une évidente bonne mesure. Mais Valls dérape en mars 2013 quand il fustige, sans preuve ni résultat, la prétendue inefficacité des villages de substitution; quand il déclare que les Roms roumains ont vocation à rester en Roumanie, faisant mine d'oublier, comme ses prédécesseurs, que la Roumanie est en Europe; quand il cible enfin les démantèlements de camps illicites sur la communauté Rom. 
Santé 
Marisol Touraine, ministre de la Santé, lance un plan contre les déserts médicaux en décembre 2012 :  2 millions de Français seraient concernés. Il prévoit notemment un stage obligatoire des étudiants en médecine générale en cabinet libéral; le versement de 1.500 bourses d'engagement de service public par an d'ici 2017; et la garantie des revenus en 2013 et pour deux ans pour 200 "praticiens territoriaux de médecine générale". La fichue tarification à l'acte des hôpitaux sera remplacée par une tarification de parcours.La loi est en préparation pour 2014. Après une négociation parfois houleuse, les honoraires de médecins sont encadrés en octobre. Le plan Cancer 2013-2016 est lancé. 
Sécurité 
Le ministre Valls fait un peu de ménage dans la hiérarchie sarkophile: il mute les trois sarkozystes les plus visibles - Bernard Squarcini (DCRI), Frédéric Péchenard (DGPN) et Michel Gaudin. En septembre 2012, 15 zones de sécurité prioritaire sont créées, complétées par 49 autres en novembre. Un dispositif de coordination ciblé qui semble porter ses fruits.  Malgré des statistiques de lutte contre la délinquance aussi mauvaises que sous Sarkozy, Valls apaise le débat politique. La bouillie législative de l'ère Sarko est révolue. Le budget 2013 prévoit 480 créations de postes dans la gendarmerie et la police. 
Simplification 
En mars, Hollande promet un "choc de simplification" pour faciliter la vie des entreprises. En décembre, Ayrault annonce la MAP - Modernisation de l'Action Publique. 
75% 
Mesure symbolique de la campagne, la taxation exceptionnelle à 75% des revenus supérieurs à 1 million d'euros annuels est retoquée par le Conseil Constitutionnel fin 2012. Quelques semaines plus tard, Hollande annonce une nouvelle formule: cette taxation sera prélevée à la source par les entreprises. 
SMIC 
Il ne bénéficie que d'un très modeste coup de pouce à sa traditionnelle  revalorisation du 1er juillet: 0,6%. 
Stock-Options (et actions gratuites) 
La loi de Finances rectificative de juillet 2012 augmente la taxe due par les entreprises sur les stocks options de 14 % à 30 %, celle due par les bénéficiaires de 8 % à 10 %. La loi de finances 2013 les soumets au barème de l'impôt sur le revenu (sauf pour les entreprises naissantes). Cela supprime tout avantage. 
TVA 
L'augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy est abrogée avant son entrée en vigueur initialement calée en octobre. Mais en novembre, le gouvernement annonce une hausse de la TVA pour 7 milliards d'euros de recettes supplémentaires attendus. Elle porte essentiellement sur les secteurs à taux réduit (7% qui passe à 10% en 2014). Ainsi, la restauration perd une fraction de sa niche fiscale longtemps décriée sous Sarkofrance. La TVA reste un impôt socialement injustement et fiscalement "efficace". 
Taubira 
Christiane Taubira, Garde des Sceaux, est une révélation de l'année. Elle mouche les députés de l'opposition avec une argumentation et une culture politique hors normes dans un gouvernement globalement désorienté. Dès sa prise de fonction, elle est attaquée de façon systématique et parfois raciste par quelques sbires de l'ancienne Sarkofrance. 
Taxe sur les transactions financières 
Depuis août 2012, une véritable taxe sur les transactions d’actions relatives aux entreprises cotées à Paris est effective, son taux est de 0,2 %. 
Trierweiler 
Valérie T. est la compagne du président élu. Un mauvais Tweet de soutien à Olivier Falorni, candidat socialiste dissident contre Ségolène Royal calme ses envies de travailler. Certains, à droite, ne supportent pas que le couple présidentiel ne soit pas marié, une récrimination d'un autre temps. Début mai 2013, l'Elysée fait savoir que les moyens accordés à Mme Trierweiler - qui par ailleurs a renoncé à travailler comme journaliste - coûtent trois fois moins cher que le dispositif accord par Nicolas Sarkozy à son épouse Carla. 
Valls 
Manuel Valls est un épouvantail, l'incarnation de toutes les trahisons. C'est du moins la thèse défendue par Edwy Plenel de Mediapart avant même que le ministre de l'intérieur n'ait commencé à agir. Figure de la droite du parti socialiste, Valls "désactive" l'argument sarkozyen initial qui voulait que la gauche de gouvernement était incapable d'adresser la lutte contre l'insécurité à cause d'un prétendu angélisme. Mais Valls choque ailleurs, sur l'immigration (cf. "Immigration") et sur les Roms (cf. "Roms"). La veille du premier anniversaire de la présidence Hollande, Valls s'inquiète du droit d'asile. "Le système est à bout de souffle". Sans rire ? 

Source Marianne Juan S

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires