Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 06:08

Gerets dévoile la liste des 23

maroc-algerie.jpg

 

Le coach marocain, éric Gerets, a rendu publique, hier, la liste des 23 joueurs sélectionnés pour le match face à l’Algérie le 4 juin prochain à Marrakech, lit-on sur le site de la Fédération royale marocaine de football (voir encadré). En outre, dans un entretien qu’il a accordé au site Lionsdel’atlas.net, l’international marocain, Abdesslam Ouaddou, a affirmé que la victoire face aux Algériens le 4 juin prochain à Marrakech passera par la pression qu’on mettra sur l’équipe algérienne à partir du premier instant du match, en indiquant, en outre, que les Marocains ont besoin de guerriers pour pouvoir arracher les trois points de la victoire.
“Je pense que si l’on veut porter le danger devant le but algérien à Marrakech, notre bloc devra monter de 10, voire 15 mètres. Les défenseurs devront être pratiquement sur la ligne médiane pour pousser notre bloc dans le camp algérien afin de trouver les intervalles et user le moins possible de longs ballons, domaine dans lequel excellent les Algériens, surtout qu’ils risquent de se présenter dans une configuration défensive”, a-t-il dit, non sans ajouter que “le Maroc aurait pu éviter la défaite du 27 mars à Annaba, lors du premier match entre les deux équipes” en estimant “que le but encaissé en début du match a été fatal et que les Algériens ont pu faire la différence grâce notamment à la bonne préparation mentale sur ce plan”, dit-il. “Les Algériens nous ont surclassés surtout avec le nombre de joueurs absents, ils n’avaient pas les moyens techniques de rivaliser avec nous. La donne sera différente lors du match retour car ils récupèrent des joueurs comme Ziani, Guedioura, Bougherra, Matmour... Le match en lui-même était très engagé avec beaucoup de duels qui étaient souvent limites. Mais, pour ma part, je n’étais pas surpris car ça reste des matchs africains où il n’y a pas de place pour les pleureuses.” Ces matchs nécessitent un mental de “guerrier”. C’est dans ces matchs que “l’on voit la personnalité d’un joueur car il faut répondre présent”, a souligné encore le défenseur du champion du Qatar, Lekhewyia, entraîné par l’ancien international algérien Djamel Belmadi, avec lequel, ajoute-t-il, il a eu à parler de ce fameux derby.
“Il m'a chambré lors du match à Annaba, je lui ai rappelé que j’ai gagné deux fois contre nos frères algériens, une fois à Alger (2-1) et une deuxième fois (3-1) en Tunisie (rires). Nous avons vraiment des relations fraternelles ; on peut se chambrer comme ça, sans aucune arrière-pensée.” Concernant son point de vue sur l’entraîneur belge, éric Gerets, Ouaddou a déclaré que le résultat du match face à l’Algérie déterminera son avenir avec les Lions de l’Atlas, tout en soulignant que les Marocains ont les moyens de remporter ce derby, seule alternative qui permettra à leur équipe de garder intactes leurs chances pour la qualification à la prochaine CAN. “Je pense que Gerets est un très bon entraîneur, il a laissé une empreinte dans tous les clubs où il est passé. C’est un meneur d’hommes, je lui souhaite vraiment le succès contre l’Algérie. Pourquoi est-il impératif qu’il réussisse ce rendez-vous ? Parce que ce match va conditionner la suite de son aventure au Maroc. En tout cas, nous en avons les capacités, des gros moyens ont été mis à sa disposition par la Fédération royale marocaine afin qu’il qualifie le Maroc pour la CAN et pour la prochaine Coupe du monde. Nous sommes tous derrière lui”, a conclu l’un des rares joueurs de l’effectif du Maroc qui a battu la sélection nationale en demi-finale de la CAN-2004 qui s’est jouée en Tunisie.
Liste des convoqués :
Gardiens de but (3): Mohamedina (Olympique Club de Khouribga/Maroc), Badda (Fath Union Sport/Maroc), Lamyaghri (Wydad Athletic Club/Maroc)
n Défenseurs (8) : Benatia (Udinese/Italie), Lemrani (Moghreb de Fès/Maroc), Oulhaj (Raja Club Athletic/Maroc) El-Khaliqi (Wydad Athletic Club) Basser (Nancy/France), Alioui (Wydad Athletic Club), El-Kaddouri (Dynamo Kiev), ElKaoutari (Montpellier/France) 
n Milieux de terrain (8) : Hermach (RC Lens/France), Chihani (Moghreb de Fès), Kharja (Inter Millan/Italie), Belhanda (Montpellier/France), Boussoufa (Anzhi/Russie), Berrabeh (Wydad Athletic Club/Maroc), Taarabt (Queen's Park Rangers/Angleterre) Assaidi (Heerenveen/Pays-Bas)
n Attaquants (4) : Chamakh (Arsenal/Angleterre), El-Arabi (SM Caen/France), El-Hamdaoui (Ajax Amsterdam/Pays-Bas), Hadji (Nancy/France)

Source Liberté Fares R.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires