Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 10:57

Des condamnations et des inquiétudes

Attentat Marrakech

 

-L’Algérie condamne avec la plus grande fermeté le «lâche attentat» terroriste qui a visé le café Argana, sur la place centrale de Marrakech, a déclaré, hier, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. «Un acte aussi abject ne peut que susciter une condamnation sans appel», ajoute la même source. «Dans ces circonstances tragiques, nous adressons nos condoléances les plus attristées aux autorités et au peuple frère du Maroc et nous assurons les familles des victimes de nos sentiments de sympathie et de compassion», conclut la déclaration.

- La France a qualifié cet attentat terroriste d’«acte odieux, cruel et lâche». «Nicolas Sarkozy a condamné avec la plus grande fermeté cet acte odieux, cruel et lâche qui a fait de très nombreuses victimes, parmi lesquelles des Français», ajoute-t-on. Le président Nicolas Sarkozy s’est entretenu jeudi au téléphone avec le roi du Maroc, Mohammed VI, a indiqué l’Elysée à l’AFP.

-Le gouvernement britannique s’est dit «choqué et affligé». «Je suis choqué et affligé par l’explosion de ce jour», a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, quelques heures après l’événement. Les premières informations faisant état d’un acte terroriste sont «très inquiétantes», a ajouté le chef de la diplomatie, cité dans un communiqué du Foreign Office.

-L’Espagne a condamné «l’attentat terroriste», tout en exprimant son «soutien» au peuple et au gouvernement marocains. Le gouvernement espagnol exprime «sa condamnation la plus absolue de l’attentat terroriste survenu à Marrakech», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. L’Espagne fait part de «sa solidarité aux proches des morts et des blessés et exprime son soutien dans ces moments au peuple et au gouvernement marocains», ajoute le ministère.

-«Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts l’attaque terroriste qui a tué et blessé aujourd’hui des innocents dans un café de Marrakech au Maroc», a déclaré la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, jeudi dans un communiqué. «Nous témoignons notre compassion la plus profonde aux victimes de cette attaque lâche et nous nous tenons aux côtés du peuple marocain dans cette période difficile», ajoute le communiqué. Mme Clinton a précisé que le personnel de l’ambassade américaine au Maroc apporte son aide aux autorités marocaines dans leur enquête et offre son «assistance complète» à Rabat pour trouver et traduire les auteurs de l’attentat devant la justice, est-il aussi précisé.

-Le Conseil de sécurité de l’ONU et le secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, ont condamné l’attentat «haineux» commis jeudi dans la ville marocaine de Marrakech. Les 15 pays membres du conseil «expriment leur profonde sympathie et leurs sincères condoléances aux victimes de cet acte haineux», précise le communiqué, avant de réaffirmer que «le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l’une des plus graves menaces contre la paix et la sécurité internationales». Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est déclaré pour sa part «horrifié» par l’attentat et a réitéré qu’«aucun objectif politique ne justifie ni n’est servi, par de tels actes haineux», a indiqué son porte-parole, Martin Nesirky.

Source El Watan Fella Bouredji

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires