Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 09:00

 Pour attirer 15 millions de visiteurs par an

Inauguration-Morocco-Mall-princesse-Lalla-Meryem-et-Salwa-A.jpg

Inauguration Morocco Mall 

 

Le Morocco Mall, le plus grand centre commercial d'Afrique, en travaux depuis 2007, a été inauguré fin novembre 2011 et a été ouverte au public le 5 décembre 2011, à Casablanca, par la princesse Lalla Meryem, sœur aînée du roi Mohammed VI, en présence de nombreuses personnalités marocaines et étrangères. Et sans la presse marocaine qui après avoir été invitée par « erreur » a été privée d’inauguration car les « stars » internationales ne voulaient pas de leur présence. 

« Les initiateurs du Morocco Mall ont promis le rêve. Mais le produit final dépasse toute l’imagination » s’était écrié le journal l’Economiste après une visite guidée, quelques jours avant l’inauguration officielle. Le centre commercial  s'étale sur 10 ha, 250 000 mètres carrés de construction, avec un cinéma en 3 D. C’est une réalisation de l'architecte Davide Padoa  primé par le Guiness World Record pour la façade géante des Galeries Lafayette. Hayssam El Ajjar, président du Morocco Mall a expliqué que la vocation du centre était de rassembler le « le luxe, le moyen de gamme, l'hypermarché, le souk, le cinéma à l'extérieur. Objectif affiché : devenir une destination pour 15 millions de visiteurs par an et être une attraction pour la clientèle touristique et les visiteurs fortunés qui ont la possibilité de profiter de la détaxe. Le Mall, pour faire bien les choses, organise une navette gratuite avec les 11 plus grands hôtels de Casablanca.  Situé sur la corniche qui surplombe Casablanca, au bord de la mer, le Morocco Mall est une énorme coquille d'acier et de verre ultramoderne, illuminé d'un écran géant, doté du troisième plus grand aquarium  du monde après ceux de Berlin et de Washington. L’Aquadream accueille près de 3.000 espèces dont des poissons tropicaux et des coraux, provenant. Le Mall accueille quelques 350 enseignes qui vont des Galeries Lafayette à la Fnac, en passant par Louis Vuitton, Gucci, Fendi, Dior, les supermarchés Marjanes et des dizaines de boutiques internationales, les H&M, Zara et consorts.   Le mall est composé de trois étages. Les marques de moyenne gamme au rez-de-chaussée, le luxe au premier même si on a veillé à créer une « certaine mixité sociale » entre le luxe et le grand public. Et pour ne pas faire trop dépaysé, un souk marocain traditionnel de 700 m2 y a été aménagé en quatre zones représentant Marrakech, Fès, la culture amazighe et la bijouterie. Le souk, œuvre de l’architecte Abdessamad Acharaï, comprend également deux  mosquées.

Un projet de 2 milliards de dirhams

Ce grand projet d’un cout de 2 milliards de dirhams a été financé par le groupe marocain Aksa que dirige la femme d'affaires Salwa Idrissi Akhannouch. Aksa qui emploie 1500 salariés dans ses différents magasins du Mall, détient les contrats de franchise des Galeries Lafayette et de la Fnac qui font leur première entrée en Afrique.  Salwa Akhannouch, était fière en organisant une visite le 29 novembre dernier de souligner « qu’aucune entreprise n’a jamais pu créer 5.000 emplois permanents en un seul shoot». Le Morocco Mall s’ouvre le 5 décembre au grand public. Son inauguration jeudi a suscité de l’amertume chez les journalistes marocains qui avaient été invités « cordialement » avant qu’on leur signifie au Tulip  Faraj où ils devaient être emmenés par une navette qu’ils ne pourront pas assister à l’inauguration.

« Le Mall est au Maroc ou en Mars ? »

Une attachée de presse leur a expliqué que le mail qu’ils ont reçu n’était destiné qu’à la presse internationale et que les journaux marocains l’ont reçu par erreur. Ladite attachée de presse a également expliqué que les stars internationales présentes à l’évènement – Jennifer Lopez y a chanté – ne voulaient pas de la présence de la presse marocaine.  Une journaliste en colère d’Al-Massae, Samira Othmani, a posé la question pertinente : "Votre Mall vous l’avez ouvert au Maroc ou sur Mars ? Si vous ne voulez pas de Marocains, ne l’ouvrez pas ici!» Les journalistes ont publié un communiqué indigné contre le « dédain » avec lequel la presse marocaine a été traitée.

Source maghrebemergent

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires