Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 08:18

Tourisme: La destination Maroc renoue avec le succès

serpents2.jpg

 

· Les campagnes de promo ont porté leurs fruits
· Arrivées et nuitées en hausse de plus de 10% à fin août
· Des fondamentaux solides
D’abord les bonnes nouvelles. La destination Maroc continue sur son trend haussier. Sur les 8 premiers mois de l’année, les arrivées et les nuitées ont augmenté de 10% par rapport à la même période de l’an précédent. Marrakech, la première destination touristique, est en tête de ces réalisations, malgré un léger recul de 1% en termes d’arrivées en août. Ce qui reste une prouesse pour un mois où les fortes chaleurs et le ramadan ont détourné les MRE de la ville. «En revanche, les touristes étaient bien là», relève Abdelhamid Addou, directeur de l’Office national marocain du tourisme (ONMT).
Le moins réjouissant, c’est qu’on ne peut pas faire plus. L’Office espère maintenir le même trend pour l’an 2011. Année durant laquelle il n’y aura pas de grande évolution de produits et ce, pour l’ensemble de la destination Maroc.
En 2010, alors que les scénarios les plus optimistes prévoyaient une année presque aussi catastrophique que celle de 2009, les réalisations ont déjoué tous les pronostics, bien loin de la morosité qui a continué de frapper le secteur dans d’autres contrées. «Ces réalisations nous confortent dans notre choix. Nous avons des fondamentaux solides: notoriété de la marque, l’open sky, la mobilisation des professionnels», explique modestement Addou.
N’empêche que la super année touristique a pu être réalisée grâce aux efforts promotionnels entrepris par l’Office. Présence sur les TV, campagnes d’affichage dans tous les pays émetteurs, multiplication des éductours. Le dernier en date est celui des «Experts du Maroc» qui a démarré le 6 octobre et s’achèvera le 12 du même mois. Son principe est un programme de e-learning pour former les agents de voyages sur les produits marocains.
Ce programme compte 25.000 agents de voyages. 500 d’entre eux ont été retenus pour participer à cette troisième édition des Experts du Maroc. Ils ont découvert les produits axés sur les Spas à Marrakech et à Essaouira. Le Spa est désormais un des produits d’appel de la destination Marrakech. Destination pour laquelle l’Office a mis les bouchées doubles tout en suscitant une dynamique de promotion entraînant dans son sillage les privés. «Et les résultats ont été à la hauteur de ces choix», dit Addou. Cette reprise à Marrakech est notamment le fruit de ce partenariat et de toutes les campagnes (TV et RP) consacrées à la marque. A moyens exceptionnels résultats aussi exceptionnels. Depuis le début de l’année 2010, le nombre d’arrivées et de nuitées est en hausse dans la cité ocre et le taux d’occupation, à des variations près, se stabilise à 50%. En 2009, a été lancée par exemple une communication interactive à travers le portail Marrakech Travel et qui a d’ailleurs remporté le trophée de la meilleure campagne marketing en France en 2010, se réjouit Addou. Toujours pour la cité ocre, les campagnes TV se sont multipliées dans les 6 pays émetteurs durant 2009 et l’année en cours.
Mais si 2010 a été, à tous les niveaux, une année extraordinaire pour le tourisme, c’est aussi grâce aux budgets colossaux (budget de promotion en plus de l’enveloppe additionnelle) qui lui ont été consacrés.
Globalement, ces budgets ont boosté toutes les destinations. Les professionnels espèrent qu’ils seront maintenus pour les années prochaines. Ce qui n’est pas garanti et ce n’est pas uniquement du ressort de l’Office.
Source L'Economiste Badra Berrissoule

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires