Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 08:19

Marrakech, nouvelle capitale du tourisme de santé

marrakech.jpg Coup d’envoi pour une ville médicale de 40 millions de dollars
Un hôpital, des résidences et un hôtel, les composantes
Les seniors, les patients en convalescence, les cibles

 

Pour rompre avec l’image du tourisme de loisirs et de culture, le tourisme à Marrakech promet une montée en gamme avec notamment le tourisme médical (aussi appelé tourisme de santé, tourisme hospitalier), un créneau très lucratif en développement lancé en 2000 au Maroc. Il s’agit de soins de confort et d’esthétiques, ou de traitements de pathologies lourdes. C’est sur cette niche que mise le groupe émirati Tasweek Real Estate Development and Marketing. L’idée est de drainer des patients étrangers souhaitant combiner soins médicaux légers et séjours de convalescence dans des complexes touristiques et notamment les séniors. Pour ce faire, il construit à Marrakech une petite ville médicale dans la zone de l’Agdal qui sera composé d’un hôpital de 160 lits ainsi que des résidences hauts standings totalisant 56 appartements avec piscine et jardins mis à la disposition des patients et de leurs proches. Et cerise sur le gâteau, le projet est également adossé à un hôtel luxueux aux normes internationales avec 40 chambres sur le site. Marrakech Healthcare city occupera une superficie de 21.000 m² pour un investissement de 40 millions de dollars US. Les travaux de ce complexe qui viennent de démarrer devront durer 24 mois à l’issue desquels l’hôpital accueillera plus de 5.000 patients par an. Il serait aussi possible pour les proches de ces patients de résider près des leurs. Ce nouveau tourisme est encore «quasiment vierge» dans la première destination touristique du Royaume alors que les atouts sont importants. «Marrakech dispose de potentialités touristiques naturelles ainsi que de cadres médicaux qualifiés qui permettent de lancer rapidement et de se positionner sur cette niche», indiquent les managers de Tasweek. Du reste, la ville qui a développé un grand nombre d’évènements culturels et sportifs comme les tournois de golf ou la course automobile, offre un choix de divertissement. Ce complexe à Marrakech intervient à la suite de la visite effectuée par SM le ROI Mohammed VI dans les pays du Golfe, mais ne sera pas le seul projet, puisque le groupe émirati s’intéresse aussi à l’immobilier. Tasweek est également spécialisé dans le domaine de l’achat et la vente de fonds stratégiques et la gestion des portefeuilles et le montage financier des projets d’investissement. La société jouit d’une expérience de plus de 20 ans dans ces secteurs. L’entreprise possède un portefeuille d’investissements de 250 millions de dollars sous forme d’investissements dans le domaine immobilier et touristique à travers le, monde et qui assurent une rentabilité de l’ordre de 5 % à 7 % par an.
Source L’économiste

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires