Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 08:34

Pour cette organisation terroriste, la Coupe du Monde représente une occasion inespérée de «frapper» les esprits.

ben-laden.jpg

 

A deux mois de la phase finale de la Coupe du Monde de football qui aura lieu en Afrique du Sud, Al Qaîda au Maghreb islamique (Aqmi) monte au créneau et annonce une série de menaces en prenant pour cible certaines rencontres.
Selon plusieurs titres de la presse écrite américaine, l’organisation de Ben Laden menace de commettre des attentats lors de la rencontre qui va mettre aux prises les Etats-Unis et l’Angleterre, le 12 juin prochain à Rustemburg.
Pour cette organisation qui se débat dans d’inextricables problèmes en Afghanistan, en Irak et au Yémen, la Coupe du Monde représente une occasion inespérée pour tenter de «frapper» les imaginations d’une opinion publique internationale déjà ébranlée et mise à mal par la dégradation sécuritaire en différents coins de la planète. Cela concerne certains pays occidentaux impliqués dans l’effort de guerre en Afghanistan et en Irak particulièrement.
Cette montée au créneau de la part d’Al Qaîda n’est pas surprenante outre mesure. Encore une fois, l’organisation terroriste veut refaire surface en exploitant cet événement planétaire, une tactique médiatique qu’elle a utilisée de manière systématique pendant plus d’une décennie.
Le rendez-vous sud-africain est considéré comme un grand événement qui attire des millions de spectateurs à travers le monde. Durant un mois, le pays de Mandela sera le point de mire du monde entier et le théâtre où seront rassemblées les firmes internationales les plus réputées; soit un marché de plus de 100 milliards de dollars. Le timing de ces menaces est étudié et bien planifié par les chefs de guerre de cette organisation terroriste, qui maîtrisent parfaitement les nouvelles technologies de l’information. Il ne faut pas oublier que Ben Laden et beaucoup de ses proches collaborateurs ont été formés dans des écoles et universités occidentales.
Aussi, ils ont pu acquérir une grande maîtrise des outils technologiques, pour leur utilisation à de la propagande terroriste en leur faveur. Ils savent pertinemment que leur menace va être prise en considération dans le cadre de la mise en place d’un plan de sécurité que l’on veut infaillible. Mais à l’évidence, le but recherché par Al Qaîda est médiatique. Cette organisation est suffisamment embourbée dans des conflits internes qui menacent jusqu’à sa propre existence.
En vérité, elle n’a ni les capacités ni les moyens de constituer une menace sérieuse pour un événement entouré d’un dispositif organisationnel exceptionnel.
D’Alger à Pretoria, en passant par Washington, Londres et Paris, les services de sécurité de ces différents pays s’y mettent pour assurer une sécurité maximale et réussir ce grand rendez-vous sportif.
Il y va de la crédibilité de tout un continent déterminé à prouver qu’il existe autrement que les images de famine et de violence diffusées par les médias des autres continents. Il est donc clair que l’irruption d’Al Qaîda dans le champ médiatique, a pris en compte l’ensemble de ces paramètres.

Source L’Expression Ikram Ghioua

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires