Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 08:39

Et de plus «Villa est toujours bien placé»

afrique du sud 2010

 

David Villa (à g.) inscrit l'unique but de la partie pour offrir à l'Espagne une place en demi-finale.(REUT)

Depuis quand l'Espagne n'a-t-elle pas joué une demi-finale d'un Mondial ? (de Raja23)
L'Espagne a enfin brisé la malédiction des quarts de finale. Pour la première fois de son histoire, la Seleccion a rejoint le dernier carré d'une Coupe du monde. Elle avait échoué à quatre reprises lors des quarts. En 1934 face à l'Italie (0-1), en 1986 par la Belgique (1-1, 4-5 tab), en 1994 de nouveau par l'Italie (1-2) et en 2002 par la Corée du Sud (0-0, 3-5 tab). Les hommes de Vicente del Bosque affronteront l'Allemagne mercredi à Durban pour une place en finale.

L'Espagne a longtemps tourné en rond avant de percer le verrou des Guarani fermé à double tour. En phase de repli, les Paraguayens étaient neuf à défendre becs et ongles.

Comment les Espagnols s'y sont pris pour percer la défense du Paraguay ? (de pepitooo)

Comme c'était prévisible, l'Espagne a longtemps tourné en rond avant de percer le verrou des Guarani fermé à double tour. En phase de repli, les Paraguayens étaient neuf à défendre becs et ongles. Il était alors extrêmement compliqué dans ce cas de trouver des espaces pour Villa et Torres, pas à la fête. La charnière centrale a parfaitement mis sous l'éteignoir le duo hispanique. Que ce fut dur pour que l'Espagne parvienne à ses fins. Il a fallu de la patience, beaucoup d'abnégation et surtout essayer de développer au maximum le jeu sur les côtés. La sortie de Torres, remplacé par Fabregas à la 55e, a libéré des espaces. Comme les Espagnols ont le ballon la majorité du temps et qu'ils savent s'en servir, cela finit généralement par passer. Mais il faut une dizaine d'occasions franches pour un but. Contre l'Allemagne, ce manque de réalisme risque de ne pas pardonner.

Comment se fait-il que David Villa soit celui qui marque toujours ? (de titou75)

Auteur de quatre buts en quatre matches avant cette rencontre, David Villa s'est habitué à être le sauveur d'une équipe espagnole en manque de réalisme. Il a pour lui la qualité d'être toujours très bien placé. «The right man at the right place». A l'image de son équipe, l'ancien Valencian a toutefois connu un début de match difficile. La nouvelle étoile du Barça a joué à l'envers. Il a fait pas mal de mauvais choix, eu du déchet technique, et est venu s'empaler sur les deux défenseurs qui lui barraient constamment la route. Il a eu une seule occasion à se mettre sous la dent lors de la première période, un tir non cadré (36e). Souvent mis à rude épreuve et à terre assez régulièrement, El Guaje ne s'est jamais découragé. Pas le style du bonhomme. Replacé dans l'axe à la sortie de Torres, il a provoqué un penalty à l'heure de jeu avant de délivrer les siens à sept minutes de la fin. Villa, c'est le roi.

Force est de constater que Fernando Torres n'a pas recouvré toutes ses sensations.

Pourquoi Del Bosque s'entête-t-il à faire débuter Fernando Torres ? (de jbay)

Parce que Fernando Torres reste quoi qu'on en dise Fernando Torres. C'est-à-dire un attaquant hors pair, assurément un des meilleurs du monde. Mais El Nino n'est pas arrivé en Afrique du Sud dans la forme de sa vie, loin de là. Opéré du genou droit ce printemps, il a entrepris une guérison express pour être prêt à temps pour le Mondial. Mais force est de constater qu'il n'a pas recouvré toutes ses sensations. Ça crève les yeux. Seul en pointe, il a le plus souvent joué dos au but. Ce rôle ingrat est une souffrance. Remplacé à la 55e minute par Fabregas.

Comment avez-vous trouvé l'attaquant paraguayen Nelson Valdez, pisté par le PSG ? (de kopboulogne)

Joli bébé d'1,78m pour 71 kg, Nelson Valdez est un attaquant puissant et véloce. Il fait de suite penser à l'Argentin Carlos Tevez, dans son allure, mais aussi dans sa conduite de balle et dans sa capacité à harceler les défenseurs adverses. Puyol peut rédiger une thèse sur le sujet. Le joueur du Borussia Dortmund a pesé en début de match et a même marqué un but à la 40e minute, finalement refusé pour hors-jeu de son compère Oscar Cardozo. Beaucoup moins en vue en seconde période, ce qui lui a valu d'être remplacé par Roque Santa Cruz à vingt minutes de la fin et de recevoir les félicitations de son sélectionneur « Tata » Martino à sa sortie. Le PSG peut creuser le dossier, Valdez c'est solide.

Source La Dépêche du Midi David Michel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires