Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 03:08

L'opérateur qatari a choisi TF1

Al Jazeera

 

«C'est un signe de confiance qui nous fait plaisir, même s'il n'est pas étonnant que la première régie du marché ait remporté cet appel d'offres.» Laurent Solly, responsable de la régie publicitaire de la chaîne de Bouygues

TF1 a été choisie pour prendre la régie publicitaire de BeIN Sport 1 et 2 et de leurs déclinaisons numériques de la chaîne qatarie, a annoncé, dans un communiqué, la direction des deux chaînes sportives de la télévision qatarie Al Jazeera. TF1 était en concurrence avec, notamment, les groupes France Télévisions et Lagardère. L'opérateur qatari a choisi TF1, pour deux raisons. Il ne souhaitait pas offrir cette régie à Lagardère, dont le Qatar Holding est actionaire dans le conseil d'adminstration du groupe. Et ne souhaitait pas s'allier aussi à un opérateur public qui sera demain otage d'une décision politique. TF1, opérateur privé, constituait pour lui un choix stratégique de taille. France Télévisions a précisé que l'appel d'offres prévoyait un contrat «de deux ans assorti d'un minimum garanti». Philippe Santini, directeur de la régie publicitaire de France Télévisions, a expliqué que le «minimum garanti» permet à la chaîne de sécuriser des revenus publicitaires même dans un contexte de marché économique difficile. Il prévoit en effet que la régie retenue «s'engage sur un montant minimum de recettes publicitaires qu'elle aura elle-même fixé.» France Télévisions n'a pas souhaité souscrire à cette clause pour ne pas mettre en péril les ressources du groupe public. Mais les risques sont ailleurs. Le groupe qatari avait lancé son appel d'offres en mars et France Télévisions, Lagardère, le groupe Amaury et TF1 se sont disputés le contrat. TF1 Publicité l'a finalement emporté quelques jours seulement après la répartition des matchs des Euro Foot 2012 et 2016 entre Al-Jazeera Sport pour tous les matchs et TF1 et M6 pour 19 matchs en télévision gratuite. Ainsi, les liens entre la première chaîne privée gratuite et la chaîne de sport qatarie, nouvelle entrante sur le marché de la télévision payante, s'accroissent. Dans son appel d'offres Al Jazeera demandait un minimum garanti, ce qui se révélera précieux dans les premiers mois du lancement de BeIn Sport 1 et 2, qui n'auront pas encore beaucoup d'abonnés payants. Al Jazeera Sport avait précisé viser la cible des hommes de 25 à 49 ans, une cible parfaitement complémentaire de celle de la chaîne TF1 qui vise plutôt les ménagères de moins de 50 ans. Le contrat se fonde aussi sur une étude du consultant Greenwich pour estimer qu'en France 3 millions de personnes seraient prêtes à prendre un abonnement à une chaîne de sport correspondant au profit de celles du groupe qatarie. L'offre d'Al Jazeera Sport est diffusée sur toutes les plates-formes, y compris CanalSat. L'autre moins large, si les chaînes sont reprises uniquement par les opérateurs Adsl: Bouygues Telecom, SFR, Orange ou Free. Les nouvelles chaînes dirigées par l'ancien journaliste sportif, Charles Biétry, qui viendront directement concurrencer Canal+ dans la télévision payante, commenceront à émettre le 1er juin et diffuseront à partir du 8 juin en direct et en intégralité les 31 rencontres de l'Euro 2012 de football. Interrogée par l'AFP sur le prix de leurs abonnements, la direction des deux nouvelles entrantes sur le marché s'est refusé à confirmer le montant de 11 euros par abonné.

Source L’Expression Amira Soltane

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires