Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 13:07

Pyrénées - Neige : «Du jamais vu depuis trente ans !»

Peyragudes-Neige-a-Gogo-dans-les-Pyrenees.jpg

 

De mémoire de pisteur, jamais il n'est tombé autant de neige sur les Pyrénées dans un temps aussi court. Cauterets a été classé village le plus enneigé du monde. Et les chutes de neige ne sont pas terminées.

Cauterets, village le plus enneigé au monde ? Le record interpelle. Il est vrai que sept mètres de neige cumulés tombés en moins d'un mois sur le petit village pyrénéen, ce n'est pas rien. La station a même dû être fermée durant quelques jours, le temps pour les équipes de faire face à cet enneigement soudain.

«Ce qui est étonnant, ce n'est pas tant la hauteur de neige, mais la quantité tombée en si peu de temps», commente Hervé Mairal. Arrivé hier à Peyragudes à la veille de la coupe d'Europe de boardercross, le porte parole de la Confédération pyrénéenne a envie de positiver «le tintamarre médiatique sur les hauteurs exceptionnelles de neige dans les Pyrénées». Le message aurait tendance à refroidir l'ardeur des skieurs de proximité, cette clientèle d'intersaison qui fait toute la différence sur un chiffre d'affaires.

Ne pas bouder son plaisir

«À dire vrai, je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant même si tout est recouvert», ajoute Hervé Mairal. «J'ai pu monter sans problème, les routes sont bien dégagées. Et c'est bien normal, la montagne est notre fond de commerce !» À ses côtés, le chef des pistes de Peyragudes acquiesce et pourtant «depuis 28 ans» qu'il est là, Jean-Claude Neymoz «n'a jamais vu ça».

Sur les pistes ça fait un peu plus de travail, «on dégage à la pelle avant de passer la dameuse. Il serait bien dommage que les skieurs n'en profitent pas, la neige est d'une qualité exceptionnelle ! À l'inverse de la saison passée. Rappelez-vous, de fin décembre à mi-février, on n'a pas vu un flocon et cette année ça tombe au point que l'on sait que l'on tiendra sans souci jusqu'à mi-avril. Il serait dommage de bouder son plaisir» notent les deux hommes.

En rappelant les conseils de base : tester ses chaînes avant de partir, conduire prudemment, se munir de vêtements chauds et éviter le hors-piste, la saison étant très marquée par les avalanches.

À Cauterets, village le plus enneigé du monde, une soixantaine de personnes ont été réquisitionnées pour damer la neige. La station a rouvert, hier.

Risque important d'avalanches

L'atmosphère se refroidit ce week-end et la neige fait son retour sur le massif. 80 cm de neige fraîche sont attendus au-dessus de 1200 m, notamment sur la partie occidentale des Pyrénées. Le soleil, timide, ne devrait faire son apparition que dimanche matin et dans la journée de lundi.

Hors-piste déconseillé

«Concernant le risque de déclenchement accidentel d'avalanche, il va de soi qu'il est maximal» sur tout le massif, indique Météo France. «Les nouvelles chutes vont se déposer sur une pellicule de neige roulée servant de couche fragile et facilitant le déclenchement de plaques. Le passage d'un skieur dans la plupart des pentes suffisamment raides suffira donc à provoquer une avalanche.»

Ouverture de Laguiole et Brameloupde l'Aveyron

Gorgée de neige, les deux stations de ski de basse altitude de l'Aubrac aveyronnais - Laguiole et Brameloup - ouvriront grand leurs pistes ce week-end.

Prudence sur les routes, de nombreux cols fermés

Hier, il a neigé dans le Lot, mais sans conséquence. Dans l'Aude, tous les villages du canton de Quillan ont été recouverts de 3 cm environ sans provoquer d'importantes perturbations. Par contre, dans le pays de Sault la neige n'a cessé de tomber, 40 cm, et le vent, soufflant en rafales, a provoqué d'énormes congères.

En Ariège, la RN 20 est toujours fermée à partir de L'Hospitalet près l'Andorre et interdite aux plus de 19 tonnes à partir de Foix. L'accès au tunnel du Porté-Puymorens est autorisé pour les véhicules légers et les autocars. Les RN 22 et 320 dans les Pyrénées-Orientales, routes d'accès à Andorre sont fermées. Enfin, à cause du fort risque d'avalanche, la préfecture et la SNCF ont coupé la ligne TER entre Ax-les-Thermes et Latour-de-Carol jusqu'à mardi. La RN 20 étant inaccessible aux poids lourds, il n'y aura pas de bus de substitution.

Pour l'accès à toutes les stations de ski pyrénéennes, les équipements sont obligatoires au-dessus de 600 à 700 mètres. Mis à part le col du Soulor, tous les autres cols du massif sont fermés.

Source La Dépêche du Midi Christine Roth-Puyo

Le Pèlerin 

Partager cet article

Repost0

commentaires