Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 08:09

Algérie et Tourisme à Chréa - Un réveillon à parfaire
100-0681.jpg
Votre Serviteur à Chréa

Tradition oblige depuis quelques années déjà, le passage à l’année suivante se déroule dans une bonne ambiance sur les monts de Chréa culminant à plus de mille mètres ! Cependant, rien ne semble se faire pour offrir aux nombreux adeptes de ces sorties des conditions d’hébergement et de transport acceptables. Beaucoup de jeunes, découragés, ont dû rebrousser chemin jeudi soir, faute d’un endroit où dormir. «Les auberges manquent et les structures pour prendre en charge la jeunesse algérienne avide de ces sorties, ne peuvent voir le jour à l’heure actuelle», déclare M. Khechna, président de l’association Les Amis de Chréa. L’hôtel des Cèdres, l’un des plus anciens sur la place, était entièrement réservé, depuis une vingtaine de jours, par une famille oranaise. Hormis les familles possédant des chalets, notamment les familles de Blida, le froid faisait fuir les plus courageux en cette nuit de nouvel an. En dehors des considérations de sécurité, l’afflux des véhicules empêchait une circulation fluide et les nerfs étaient parfois mis à rude épreuve. 2009 aura vécu et 2010 pourra ramener plus d’espoir à une région en mal d’émancipation. Les vacances se préparent aussi du côté des décideurs ; inciter la jeunesse algérienne à découvrir son pays, ses régions en offrant les conditions essentielles de restauration et d’hébergement. Les mutuelles sociales des universités et de l’éducation nationale pourraient être sollicitées afin de rendre ces riches et féeriques paysages abordables et disponibles.
Source Infosoir A.M.
Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michel 04/01/2010 18:46



Un petit souvenir d'Oran en 2004



Le Pèlerin 04/01/2010 20:15


Salut Michel,
La fenêtre est très étroite et j'ai de difficultés à saisir l'image
Je dois te dire que je ne distingue pas bien
Je donne ma langue au chat.....
Pourtant j'ai assez navigué dans Oran
Je l'ai enregistrée et visualisée mais c'est kif je ne vois pas
Allons dis moi
Cordialement
Le Pèlerin


rubis 04/01/2010 11:34


Bonjour pélerin

D'abord excellente année 2010 avec mes meilleurs voeux de santé prospérité
et succès.Je suis Algérienne et j'ai découvert votre blog attrayant un soir de
 Décembre 2009, je fut charmée par tant de couleurs et informations.

Je voudrais vous demander si vous le permettez et autorisez biensur, vous solliciter votre avis sur ma rubrique : Les danses de ma plume dans mon blog : =
Chez rubis.=20

http://rubisbens.over-blog.com/categorie-11135214.html

Je serais heureuse de recevoir une réponse de votre part cher pélerin.

Salutations algéroise de Rubis


Le Pèlerin 04/01/2010 20:25



Bonjour
Rubis...!!!Vous faites des choses magnifiques; des
choses que je ne pourrais faire
Cela semble simple mais ensuite si compliqué
La simplicité c'est difficile mais c'est ainsi que l'oi approche la perfection
Se mettre à la hauteur de son auditoire...!!!!
J'y reviendrai souvent
Quoi qu'il en soit, je le mets en favori et vous adresse mes plus sincères félicitations
Cordialement,
Le Pèlerin
PS Je ne viendrai pas vous enquiquiner, mais dites moi, où habitez vous à Alger ?
Juste un brin de curiosité...C'est rare chez moi mais vous n'êtes pas obligée de me répondre
Bonne soirée


Le Pèlerin