Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 00:21

Mise en place du cadre juridique

telephone portable

 

Le cadre juridique de la téléphonie mobile troisième génération est en phase d’élaboration pour le passage de l’Algérie à cette technologie.

L’établissement de cahiers de charges relatifs aux prestations de la téléphonie mobile troisième génération a été annoncée, jeudi dernier à Oran, par le ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l’information, Moussa Benhamadi.

S’exprimant lors d’une conférence de presse avant la clôture des travaux du Congrès international sur les stratégies des TIC à Oran, le ministre a expliqué que son département est en train de préparer un dossier relatif à ce projet qui sera soumis prochainement au gouvernement. M. Benhamadi a indiqué que le passage à la technologie de troisième génération nécessite une base législative et des cadres juridiques.

« Nous oeuvrons à la mobilisation de toutes les potentialités et compétences afin de concevoir une stratégie efficiente à ce projet », a-t-il indiqué, cité par l’APS. Dans le même ordre d’idées, le ministre a souligné que son secteur s’attelle à la recherche de solutions aux questions liées aux contenus, dans le cadre du projet de transfert de technologie de troisième génération, ainsi que de l’adhésion des opérateurs à ce projet et au financement.

Le ministre a affirmé que la concrétisation de ce projet technologique constitue une nécessité absolue pour l’Algérie afin de parachever l’ouverture sur les technologies développées dans les domaines de l’information et de la communication, et pour élargir leur utilisation dans les domaines des prestations et des transactions économiques et commerciales. M. Benhamadi a ajouté que le passage à la technologie de troisième génération garantira le renforcement du marché des communications et des TIC.

« Nous aspirons à réaliser un niveau de gestion électronique des transactions commerciales, en s’appuyant sur les technologies de la téléphonie mobile dans les opérations bancaires et les prestations », a-t-il poursuivi.

Concernant le programme de développement de la société de l’information dans le pays, il a expliqué que la stratégie de son département s’appuie sur l’élaboration d’un projet pilote unique, au moins pour chaque secteur, dans le domaine des TIC, afin d’assurer leur généralisation et leur développement.

Pour étayer ses propos, le ministre a présenté des modèles de ces projets, à l’instar de la numérisation des archives du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et celui de la Justice, ainsi que le projet relatif à la modernisation de l’état civil à travers les systèmes informatiques, pour lequel une équipe de travail a été constituée, composée d’experts et de spécialistes dans ce domaine.

A signaler que M. Benhamadi a noté avec satisfaction la réussite de la 2e édition du Congrès international sur les stratégies des TIC d’Oran, notamment en matière d’échanges d’expériences entre les participants africains.

Par ailleurs, à l’occasion de sa visite effectuée le même jour à l’Institut national des télécommunications et des TIC et ses laboratoires, M. Benhamadi a affirmé, qu’au vu de la formation de haut niveau qu’il dispense, cet institut, qui forme des ingénieurs dans le domaine venus d’Algérie et des étudiants de pays africains, mérite d’obtenir la certification de conformité internationale décernée par l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Source Le Maghreb Mounir M.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires