Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 23:50

La recette du bonheur Recette-du-Bonheur.jpg

 

Alors voici la recette pour ceux qui ne la savent pas:

"Dans le grand plat du bonheur,
Versez tout d'abord de la joie de vivre à ras bord,
Mélangez avec un concentré d'amitié,
Prenez deux bonnes tranches de rigolade,
Que vous saupoudrez de fous rires,
Nappez de beaucoup d'amour tendre et sucré,
Pimentez de quelques graines de folies,
Servez avec une pêche d'enfer et faites durer longtemps!
À consommer sans modération

Anonyme

 Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

emeline 27/05/2013 10:35


Très jolie recette ! qui ne peut donner que du bonheur ! a savourer sans modération


Bonne journée ensoleillée!

Le Pèlerin 29/06/2013 19:07


Bonjour Emeline, Je suis désolé pour cette réponse tardive….Mais des ennuis médicaux ‘m’ont retenu en clinique et ne m’ont pas permis de répondre à votre commentaires J‘avais certes produit
quelques blogs à diffuser le mois dernier mais je ne pouvais assurer …..Le Direct… Je vous propose une recette qualifiée d’idéale pour faire un gâteau d’AMOUR !!!! Ingrédients : - Un lit chaud - 2
corps différents (préalablement lavés) - 500 grammes de caresses (ou plus) - 50 grammes de baisers (ou plus) - 1 banane pas trop mûre - 2 kiwis - 2 pamplemousses (grosseur à volonté) - 1 four
préchauffé à feux doux Préparation : - Introduire les 2 corps dans un lit chaud avec 50 grammes ou plus de baisers - Enduire la surface des corps avec 500 grammes ou plus de caresses (en ajouter si
pas assez sucré) - Couvrir ces mêmes corps, en particulier la banane jusqu’à saturation (attention : ne pas faire de blanc en neige) - Agitez, avec ménagement, les 2 pamplemousses, les faire dorer
très légèrement sans les faire rougir - Mettre la banane, préalablement chauffée, du bout des doigts dans le four a température ambiante Essentiel : laisser les 2 kiwis non pelées à l’extérieur -
Manœuvrer la banane très délicatement en va et vient. La sortir de temps à autre et la retourner, afin de contrôler la cuisson : ceci afin qu’elle ne perde pas son jus. - Extraire le jus de la
banane, qui lui, doit rester dans le four. Retirer celle-ci avec légèreté. - Pour achever le gâteau, laissez macérer dans les mains ou essuyer le surplus avec la langue, ceci étant laissé au choix
à la cuisinière. - Laissez refroidir. - Démouler 9 mois après. Ne pas omettre de recommencer fréquemment la recette afin d’en savourer chaque fois davantage le goût. Cordialement, Le Pèlerin