Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 17:16

La billetterie on line pour booster la destination Algérie

e tourisme algerien

 

En marge de la tenue au Centre des conventions d'Oran du 4e Salon du tourisme (Siaha), l'agence de voyages Idhtours, participante à ce salon, a organisé, samedi après-midi, une rencontre au Sheraton d'Oran consacrée à la présentation de la plateforme Hotelidh et notamment l'option d'introduction de la billetterie on line auprès des opérateurs nationaux du secteur. Leader mondial incontesté des prestations dans le tourisme, Hotelidh s'impose comme un outil incontournable pour pas moins de 70.000 hôtels dans le monde, mettant à leur disposition le meilleur canal de distribution de leurs produits ainsi qu'au profit de 50.000 agences de voyages, dans l'optique d'optimiser leurs ventes et accroître leurs bénéfices. Abdel Oubellil, le directeur général de Idhtours, rappelle que son agence a été créée en 2001 et d'emblée, l'activité de l'agence s'effectuait par le biais d'Internet. Le premier contrat a été signé avec une grande chaîne après deux ans d'existence et qui portait notamment sur des réservations via Internet. «Cette première expérience nous a motivé pour aller de l'avant et consolider ce système permettant des contacts plus faciles avec l'ensemble des agences de tourisme et des tours opérateurs à l'échelle internationale», nous a également indiqué notre interlocuteur, en précisant au passage que cela a conduit l'agence à créer son propre site Internet, après avoir transféré son siège dans la capitale espagnole et ce, en raison «de difficultés techniques» de la poursuite de la mission en Algérie. Ce choix, selon le manager général d'Idh, s'est avéré fructueux du fait qu'une adresse à l'étranger est plus rassurante pour les professionnels à travers le monde et a permis à l'agence d'être le leader en matière de promotion de la destination Algérie et plus d'une centaine d'hôtels algériens sont connus à travers le monde. M. Oubellil fera remarquer, cependant, que le recours à la vente on line en Algérie n'est pas encore d'actualité du fait que le système bancaire accuse un retard dans son fonctionnement et même si beaucoup d'Algériens sont passionnés par cette option, les conditions objectives ne sont pas encore réunies et notamment les problèmes de paiement. A ce titre, il faut rappeler que cette situation est handicapante même pour les entreprises étrangères qui s'installent en Algérie et trouvent de maintes difficultés en termes de facilitations, et cela s'explique en grande partie par la circulation informelle de la masse monétaire, et pour reprendre le terme bien de chez nous «chkara». Notre vis-à-vis explique néanmoins que l'activité commerciale sur la toile permet d'être au diapason de toute l'offre internationale et de mettre en exergue l'offre nationale et ce, en temps réel. D'ailleurs, c'est l'objectif qui a été assigné à la rencontre pour mettre en relation toutes les agences de voyages via Internet et dont le programme s'est articulé notamment sur les avantages des services de l'agence et notamment de la billetterie on line avec une simulation présentée aux participants. 

Source Le Soir d’Algérie Salah C.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires