Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:05

Les Amour "à l'algérienne"

Entre tabous et contradictions

Amour-a-l-algerienne.jpg

 

Un internaute pose une question sur un forum de discussion : «pourquoi en Algérie l'amour est mal vu. C’est pourtant le plus noble des sentiments? ». Les réponses sont parfois imprévisibles, elles révèlent une certaine audace à laquelle on n’est pas forcément habitués dans la vie réelle. Il semble que l’anonymat que Internet assure, permet un peu plus de spontanéité. Nous sommes également partis à la rencontre des personnes pour avoir leur avis sur l’amour à l’algérienne. Dans les deux cas, les avis ne sont pas dépourvus de contradictions.

Sur le forum de discussion, l’internaute ayant posé la question poursuit: «quand on voit un couple se tenir par la main en général on ne les regarde de travers. Alors là un petit bisou je ne vous dis même pas !». Et d'ajouter: «je crois que nous algériens devons changer notre opinion sur l'amour en général pour ne plus vivre dans l'hypocrisie totale et pour être tout simplement heureux ».

Les avis des membres du forum divergent. Un commentateur réplique: « je suis d'accord avec vous, si vous voulez faire des trucs, il y a des hôtels pour le faire. Pourquoi le faire devant les gens. Nous ne sommes pas des animaux. Nous les algériens on se respecte ».

Rym ,Saïd et Samia que nous avons rencontré à l'occasion d'un radio-trottoir à Alger ,nous disent à leur tour ce qu'ils pensent de l'amour "à l'algérienne". Ecoutons-les:

Rym , 21 ans, étudiante en biologie

«On doit réapprendre à aimer et faire tomber les masques »

«De la pudeur mal placée. La sexualité est taboue. Pour le couple, elle est égale à la fornication que ce soit chez les jeunes ou les vieux. Il faut dire que l'homme a contribué à son malheur par des traditions qui aujourd'hui sont devenues sa propre prison…», analyse l’un d’eux dans le même forum.

Un membre commente à son tour : «dire qu’il n' y a pas d’amour en Algérie. Moi qui dis tous les jours à ma femme, je t’aime à la folie. Je ne savais pas que l’amour c’est tenir par la main ou embrasser dans la rue. L’amour mon ami c’est de l'intimité. Ton amour il est hypocrite… ».

Le schéma social que propose un autre internaute semble plus osé par rapport à la réalité des réponses: «je conclus que notre société est pleine de complexes et qui ne sait même c'est quoi le véritable amour. Pourquoi ne pas accepter l'amoureux de vos filles pour qu'elles vous le présentent ». «Dans le but d’imposer le respect au jeune homme qui est amoureux de votre jeune fille », appuie-t-il.

Les commentaires frôlent parfois la vulgarité. Un peu plus réfléchi et distant, un membre se contente ainsi de poster ce commentaire : «d'accord avec toi. Ce pays évoluera mais ça prendra du temps ».

Dans un autre forum de discussion, un internaute fait remarquer ceci: « imaginez un Algérien qui te dis matin et soir je t’aime...Ce n’est pas fameux. Ou qui rentre et se jette sur sa femme devant ses enfants ... ». La personne en question illustre son commentaire par une émoticône « morte de rire » avant de conclure avec cette phrase «chaque chose en son temps et son lieu ».

« Je dirai que les Algériens (la majorité) ne savent pas exprimer leurs sentiments.......et quand ils le font, c’est pour manquer du respect » commentera l’un des membres.

Saïd ,35 ans, commerçant:

« Les gens sont harcelés, ils ne peuvent pas exprimer leurs sentiments librement »

Dans un certain nombre de forums, c’est la confrontation entre les deux sexes sur l’amour. Ainsi, un site baptisé « le forum de la femme algérienne » intitule un espace de discussion: «l'algérien ne sait pas aimer ».

Et de poursuivre «un titre un peu fort peut être. Je vous l'accorde, mais qui résume un peu mon point de vue! Est-ce que vous ne trouvez pas que les hommes algériens ne sont pas assez expressifs dans leur façon d'aimer? Ne sont-ils pas un peu trop coincé, surtout en ce qui concerne l'expression verbale de la tendresse et de l'affection ? ».

Un homme réplique «j'aurai exactement la même réplique vis -à -vis de la femme algérienne : sait-elle aimé ? Il est facile de montrer du doigt l'homme quand la femme ne sait pas aimée son "homme". Marié à une algérienne, je peux vous dire, Mesdames, que la femme algérienne ne sait pas aimer».

Par ailleurs, un internaute relate sur un autre forum de discussion «je ne me souviens pas d'une seule fois où j'ai vu mes parents amoureux. Je comprends que les traditions ne permettait pas que les parents s'embrassent devant nous ou devant d'autres personnes, mais tout de même, jamais de câlin, je ne les ai jamais vu la main dans la main, ni même se dire quelque chose de gentil...Purée! Mais c'est frustrant ! ».

L’amour un sujet encore verrouillé dans notre société ? Sa simple évocation sur un forum de discussion suscite «un déferlement » d’idées éparses et de positions un peu rigides. Peut être cela est-il du à la façon dont on perçoit l’amour comme l’a suggéré le premier internaute ?

Samia , 30 ans, fonctionnaire:

« Les algériens n’acceptent pas l’idée de l’amour »

Et vous ?

Source El Watan Hamida Mechaï

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires