Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 08:30

 Airbus - De la naissance d’une Aéronautique civile européenne

 

La situation Airbus en 2014

 

A300/A310

Mono couloirs

A330/A340/A350

A380

Total

Total orders

816

10193

2502

324

13815

Total livraisons

816

5895

1423

122

8256

Avions en operation

415

5695

1390

122

7622

 

 

 

 

 

 

8000 avions livrés

1503 commandes en 2013…. !!!

Plus de 8 ans de travail sans nouvelle commande devant nous

Le premier Airbus l’A300 B

A300 B

Voir plus haut

L’A310 et l’A300 600

A 310

A 300 600

Pour répondre aux besoins du marché

Un avion plus court….Un avion plus long tout en conservant le même fuselage

Ces deux avions verront l’introduction du pilotage à deux malgré l’opposition des pilotes de lignes qui prônaient le pilotage à trois…

Le pilotage à trois deviendra rapidement la norme du secteur

Ces deux avions verront croître la digitalisation des systèmes

Les années 1990 - L’A330 et l’A340

L’A330 un biréacteur (voilure optimisée sur l’A330)

a330

L’A340 un quadriréacteur

Airbus A340 600airbus a340 500  Belluga

Belugga 2

Le Belluga un A300 600 doté d'une chapelle transporteur de tronçons et composants Airbus 

Il en faut pour tous les goûts et pour les usages les plus divers....pour toutes les distances sans et pour tous les tenants de la sécurité

Toujours le même fuselage.....Sauf pour le Belluga...!

Airbus s’attaque au marché des longs courriers 250 / 350 passagers

Boeing ne réagira, au moyen du B777, qu'avec quatre années de retard en 1992.

En 1995, Boeing se lance alors dans une guerre des prix malencontreuse pour eux

Les avions commerciaux Douglas ne peuvent survivre

Douglas sera absorbée par Boeing en 1997

Boeing subira de nombreuses une rupture grave de son processus de production en 1998…..Un grève majeure….

La part de marché d'Airbus atteint pour la première fois 50 % en septembre 2000.

(N’oublions pas 5% pour l’Europe dans les années 60)

Pour info, l’assemblage final des A330 et A340 s’effectue à Toulouse….L’assemblage final ne représente que 4 à 5 % du coût total de production

L’assemblage final est toutefois

1 Générateur d’emplois directs ainsi que chez les sous-traitants

2 Générateur d’activités connexes (i.e. Tourisme)

Les fuselages étroits (1 seul couloir)

L’A320 et ses dérivés

famille-airbus-1524340010 

Général Le programme A320 assure le pain quotidien d’Airbus

La production quotidienne actuelle est de 42 avions par mois

Elle sera portée à 46 en 2016

L’A320 fut, dès son introduction un avion révolutionnaire

Une digitalisation des systèmes poussée à l’extrême,

Des commandes de vol électriques

L’introduction d’un type de cockpits qui sera similaire à tous les avions suivant (aux paramètres spécifiques près), ce  qui permet aux pilotes de passer aisément d’un avion à l’autre avec un minimum de formation

L’assemblage des avions s’effectuait dans un premier temps à Toulouse avant de s’expatrier:

A Hambourg dans un premier temps puis bien plus tard en Chine pour donner une part plus grande à l’économie chinoise qu’Airbus ne  peut se permettre d’ignorer…..Une partie de l’assemblage reste toujours à Toulouse

A partir de l’A320 et tout en conservant une commonalité maximum des systèmes

Bus développera un avion plus grand :

L’A321

On ajoute un tronçon devant, un tronçon à l’arrière de part et d’autre du centre de gravité (en gros dans l’axe de la voilure)….Tout en renforçant là ou c’est nécessaire

On adapte les calculateurs numériques ainsi que les cockpits et l’on envoie la farce

L’A321 est un avion très long qui peut transporter jusqu’à 220 passagers

(Règle de l’évacuation en 90 secondes)

L’A319

Pour l’A319 l’on fait l’inverse ….et l’on obtient un avion plus petit qui correspond aux besoins du client

L’A319 transporte environ YYY passagers

L’avion de 100 places avec la Chine

L’avion de 100 places nous a posé un problème

Un petit A319….Avec deux rondelles de moins?

Un ATR muni de réacteurs ?

Un avion totalement nouveau

Ce fut la dernière option qui fut choisie

5 ans de collaboration avec des chinois trop gourmands

Le projet était pourtant fort avancé et nous avions même des structures après vente opérationnelles

Devant certaines exigences de la Chine, Airbus a été obligé de mettre fin à ce projet

Airbus optera finalement pour l’A318

(Deux rondelles de moins par rapport à l’A319)

L’A3XX qui deviendra l’A380

A380 Singapour

 

A380

Airbus voulait un très gros porteur Le VCLT

Boeing avait son 747 et Airbus n’en n’avait pas

Un avion géant avec les Américains ?…..Le VCLT

(Very Large Commercial Transport  de 1992 à 1997)

Pendant lesquels Boeing qui ne cessait de vendre des 747 nous a « tenu le bec dans l’eau »

Toulouse centre d’assemblage des A380

Hall Assemblage A 380 Aeroconstellation

Pourquoi la volonté d’assemblage à Toulouse

Il fallait un port

Les morceaux d’avions transportés par Belluga sont trop gros

Des morceaux plus petits

Un A330 avec un rack porte bagages une voilure complète (déjà opérationnel en Russie avec l’Antonov)

La route A380

Le Pont de pierre risquait d'être trop petit (études des crues sur 40 ans)

Bordeaux - Transport de l'A380 sous le pont de pierre - 2 

Un hall d’assemblage pour huit avions simultanés….Hors assurance….Dispositifs anti feux

Une guerre…gagnée sur les écologistes

Aeroconstellation

Les difficultés quant à l’essor de l’A380

2001-2005 : Du 11 septembre au premier vol de l'A380

L’A380 n’a pas eu de chance

La guerre en Irak

L'épidémie de SARS, en 2003, affectant le transport aérien (épidémie pulmonaire)

L’augmentation du prix du pétrole en 2004.

Cette situation affecte bien sûr le besoin d'acquisition de nouveaux appareils.

Toutefois Airbus a une politique de production plus conservatrice contrairement à Boeing qui n’hésite pas à débaucher/ embaucher du personnel Boeing passe, depuis son sommet supérieur à 600, à 285 appareils livrés en 2003. (Plusieurs dizaines de milliers de licenciements).

Le dollar s'affaiblit, l'euro grimpe

10 centimes d’écart représentent une baisse des bénéfices d’un milliard d’euros.

Le 7 mars 2014 …L’euro est au plus haut 1,39$

Heureusement Airbus présente des produits plus modernes plus attractifs pour le client

Un plan de réduction des coûts (1,5 milliard d'euros annuels).

Une assurance couverture de change pendant la moitié de la première décennie

Un centre d’assemblage (Jean-Luc Lagardère) unique au monde

La route A380 entre Bordeaux et Toulouse depuis avril 2004 pour le transport des sections de fuselage et des voilures jusqu'à Toulouse.

route A380

Airbus a actuellement 324 commandes

Le Confort intérieur de l'A380

1ereclasse a380 af

Emirates Airbus A380-861 Business classe

A380 VIP

Ci-dessus un A380 VIP

A suivre Cliquez ici

 Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires