Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 11:21

Quelques semaines avant Noël, ma mère préparait entre autres choses toutes aussi délicieuses, les oreillettes.

Ma mère nous préparait avec amour ces fameuses oreillettes. Ma sœur et moi l’aidions quelque peu à découper des rectangles ou des losanges dans la pâte que ma mère avait préalablement étalée.
Je me suis mis il y a quelque temps à confectionner la pâte, toujours avec la même recette, celle de ma Mère à qui je rends hommage en passant.
Ce petit bout de femme savait tout faire, avec des moyens précaires….Dieu sait qu’il fallait faire preuve de talent pour satisfaire les besoins de la famille lorsqu’il est difficile de joindre les deux bouts en fin de mois.
Et oui nous vivions à Hussein-dey et Dieu sait que nous n’étions pas ceux que certains, qui ne connaissent rien de cette guerre d’Algérie,  présentent comme des affreux colons, des mécréants….Ah si nous étions restés au Pays… !!!
Mais ceci est un autre sujet et revenons donc à cette fameuse recette des oreillettes.
Ingrédients :
500 g de farine.
2 cuillères à soupes d’huile d’arachide.
4 œufs.
2 cuillères à soupe de sucre.
1 sachet de sucre vanillé.
1 pincée de sel.
1 sachet de levure chimique.
1 zeste d’orange ou de citron râpé.
2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger ou de rhum.
Préparation:
Mettre la farine dans une terrine.
Faire un puits, ajoutez les œufs battus, la levure, le sucre, le sucre vanillé, le sel, l’huile, les parfums.
Mélanger le tout,
Pétrir un peu et laisser reposer au moins 2 heures.
Etaler au rouleau à pâtisserie et découper des rectangles ou losanges d’environ 5 cm de largeur et 10 cm de longueur.
Plonger les éléments de pâte ainsi découpés par 3 ou 4 dans un bain de friture chaud.
Égouttez sur un papier absorbant avant de saupoudrer de sucre.
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

lucie 03/12/2011 13:35


Bonjour Le Pèlerin,


Vos articles nous tiennent au courant sur beaucoup de sujets et nous vous en sommes reconnaisants.


Quant à la recette des oreillettes, je ne pourrais pas encore vous donner mon appréciation avant de les faire un de ces jours.


Vous avez bien raison, perpétuons les traditions culinaires de notre maman et nos grand mères afin de préserver cet héritage.


Et, aussi, ne manquons pas de les  transmettre  à nos enfants et petits enfants. Savez vous que mes enfants eurasiens adorent et cuisinent eux mêmes, les migas, le couscous, les
montecaos et paëlla, etc ?


C'est un immense plaisir de partager ensemble cet héritage.


Cela ne nous empêche pas de cuisiner le porc ou le poulet au caramel, le bo bun, les soupes phô et lee chap siu !


Bref, cher pèlerin, c'est toujours un plaisir de vous lire et vous remercie encore pour tous vos articles .


Bien cordialement;

Le Pèlerin 06/12/2011 08:57



Bonjour Lucie


Toujours fidèle au poste


Un  grand Merci pour votre participation


Cordialement,


Le Pèlerin



lucie 02/12/2011 15:35


Bonjour Le Pèlerin,


Merci beaucoup pour cette recette des oreillettes que ma pauvre maman ( que j'ai perdue, hélas, il y a déjà 2 ans) nous préparait avec tant d'amour, c'est bien vrai et que je vais m'appliquer à
refaire.


Cordialement.

Le Pèlerin 02/12/2011 22:02



Bonsoir Lucie


Vous êtes une fidèle lectrice et je vous remercie pour cette fidélité


Les oreillettes…Savez vous que je ne les réussis  pas


J’y mets trop de laitage, voire un œuf où sûrement il n’en faudrait pas


De ce fait elles sont trop épaisses là où je les aime fines et craquantes comme le faisait ma Maman et peut être la votre
…pour laquelle je vous présente toute ma sympathie


Peut être pourriez vous me donner un conseil


Je pourrais vous donner des tuyaux sur ce que je maîtrise bien ..Des recettes de ma Maman


Des mets que mes Ariégeois apprécient fort


La Pizza et le Coucous


Perpétuer les recettes de nos parents c’est encore un bon moyen de leur rendre hommage


Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes blogs


Cordialement,


Le Pèlerin



Jackisère 17/12/2010 09:55



Bonjour Henri; J'espère que tu vas bien .Ici, la neige est tombèe en abondance cette nuit ;il y en a 30 cm déjà sur les toits et ça continue à tomber Je te remercie pour la recette
 des oreillettes :je vais m'empresser de la faire pour la semaine de Noel  car nous serons en famille ;je pars lundi .Passe de très bonnes fètes de fin d'annèe .Gros poutous et à
bientot .Jacky


 



Le Pèlerin 17/12/2010 17:05



Salut Jacky


Ici en Ariège il neige aussi...


 il a fait très froid auparavant..Cela semblait se radoucir..Et voilà que la neige
s'est remise à tomber...


il va falloir que j'en fasse aussi des oreillettes je ne sais où tu vas mais je te souhaite
également de passer de bonnes vacances


Gros poutous


Henri


 



josephine 03/12/2009 15:08


Ma mére méttait de l'huile pas de beurre !
cette fois ci cest tout bon !


Le Pèlerin 04/12/2009 21:07


Bonsoir Joséphine
Je ne mets pas d'huile et ma recette n'en propose pas
Je crois que l'erreur que j'ai commise est d'avoir mis de la levure
Cela donne des "bugnes" ...ça gonfle....cela crame vite...Quoi la "Cata"
Je vais essayer avec de l'huile d'arachide et sans levure
Je vous tiendrai informée
Merci pour l'intérêt que vous portrez à mes blogs
Cordialement,
Le Pèlerin


josephine 03/12/2009 14:45


Les oreillettes c'est tout un art ! ! !




 farine 300gr
 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
 2 cuillères à soupe bombées de sucre glace
 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger
 1 cuillère à soupe de rhum (ou cognac)
 1 litre dhuile d'arachide (un bain de friture)
 1 pincée de sel










Préparation :


Faire fondre le beurre dans une petite casserole. Laisser refroidir.
Mettre la farine dans un saladier. Creuser un puits au centre et y mettre les oeufs entiers, l'eau de fleur d'oranger, le rhum, le beurre fondu refroidi, la pincée de sel et le sucre en
poudre.

Mélanger d'abord avec une fourchette, puis du bout des doigts, former une boule de pâte qui doit être souple et maléable.
Recouvrir le saladier d'un film plastique et laisser reposer au frais pendant une demi-heure.

Diviser la boule de pâte en quatre morceaux. Les aplatir sur un plan de travail fariné puis découper des rectangles de 12 x 6 centimètres.

Faire chauffer un bain de friture. Quand l'huile est bien chaude, y plonger les rectangles de pâte par 3 ou 4, juste pour les faire dorer.

Au fur et à mesure de la cuisson, retirer les oreillettes de la friture et les faire égoutter sur une grille.
Les déposer sur du papier absortbant pour eliminer l'excès d'huile.
Les laisser refroidir et les saupoudrer de sucre glace.

C'est tout bon .......
Josée







Le Pèlerin 04/12/2009 21:18


Re bonsoir Josée
Bon j'ai évoqué le sujet sur votre dernier commentaire
Je suis en effet un peu en retard dans mes réponses
J'ai profité de la pluie qui tombait à grosses gouttes pour faire du travail d'intérieur
...et Dieu sait qu'il y en avait....Je suis éveillé tout de même depuis 4h00 ...et sans sieste
Alors j'ai les paupières qui ont tendance à se fermer.
Je vous salue plus qu'amicalement,
Le Pèlerin


Josée 01/12/2009 19:01


H-Dey ! H-dey !
Ville de mon enfance ! ma jeunesse !
Farandole de toutes ces rues :
 Rue de Constantine .........toute une histoire ! les soirées d'été ou nous faisions les allers retours entre la place et le marchand de beignets de Nouvel Ambert ........
Rue Parnet pour nous rendre chez les grands parents a Trottier .......Rue Ben Siam ou le jasmin embaumait dans les jardins ......qui parfumait l'été ........
Avenue Laure ou se trouvait le marchand de légumes " Amèdé" si sympa !
et la menuiserie " Avallone " Le fils Claude est resté dans cette menuiserie apres 62 ou il est décédé il y a environ 2 ans ..........
Chaque rue a son histoire .......et que de souvenirs.!.......
J'oubliais! le jardin des " Ben Siam " ........tout un poême en fruits en fleurs ....et des
légumes quelle saveur ! c'était" bio " nous ne le savions pas !!!!.........que nous étions heureux !.........
Josée ....................
Et j'en ai encore ! encore ! des rues et des histoires ...........



Le Pèlerin 02/12/2009 22:18


Bonsoir Josée,
J'ai tout de même essayé par deux fois la recette des oreillettes....Pas terrible à mon goût
.....Déjà je vais enlever tot ou partie de la levure...Cela évitera de les voir excessivement gonfler ce qui est gênant lors de la cuisson et facilite la "carbonisation"
Pour le reste...Je n'oublierai jamais ma ville natale d'Hussein-Dey où nous étions si heureux
Merci Josée de me remémorer ces moments et ces lieux si chaleureux
Cordialement,
Le Pèlerin


josephine 24/11/2009 20:12


Vous me demandez d'ou je suis ?

Quartier Trottier rue Mal Foch
Mon grand -père chemin Vauban sur les hauteurs .......
Cousins  quartier jordi !
 Et Rue de la République l'immeuble en face du cinéma l'Etoile .........

Passez de bonnes fètes de fin d'année avec vos enfants, petits enfants avec plein de bonnes choses ...........


Le Pèlerin 27/11/2009 10:12


Bonjour Joséphine
Et bien me voilà renseigné
En ce qui me concerne j'habitais rue Parnet à 80 m avant l'hopital
En fait à l'angles de la rue Parnet et la rue Charcot ( dernire rue à gauche en montant avant l'hôpital)
Chemin Vauban j'y suis retourné recemment car jusqu'à présent il y avait les travaux du métro qui y passe dessous et je ne pouvais pas y accéder en voiture
Le métro c'est pour bientôt
Quant à Hussein-Dey, ils ont enchainé avec le tram
Ils ont comencé vers le Caroubier et ils avancent vers Alger...Je pense que cela va prendre un temps certain
Rue de la République....j'y passais 4 fois par jour pour aller de Trottier où je résidais au cc  Jules Ferry 
Cordialement,
Le Pèlerin 


Jackisère 24/11/2009 17:50


Bonsoir Le Pélerin ;il n'y a pas de soucis........je viens de vous envoyer un mail .
A tout de suite donc
Amicalement
Jackisère


Le Pèlerin 27/11/2009 10:16


Et bonjour Jacky,
Pas de souci non plus ....Tout au plus dans l'expectative...!!!
Mais rien de changé en ce qui me concerne
Et je vois qu'il en est de même en ce qui vous concerne
Ici le soleil est caché derrière les nuages et le temps est au gris froid et humide
Passez donc une bonne journée
Le Pèlerin


Jackisère 23/11/2009 22:25


BBBonsoir Le Pélerin ;je vois que votre garage va encore attendre un peu ........mais quelle  soulagement  ensuite
....une fois fini :n'est ce pas ?
Oui c'est vrai j'ai de la chance quant à moi de pouvoir randonner que ce soit à pieds ,en raquettes ou en crampons ............notre région est très belle !
Mais j'ai effectuè aussi un périple de trois semaines en 2007 de Chavanay dans la Loire à Saint Guilhem Le Désert dans l'hérault :nous étions 6 et cela s'est très bien passé.Une de mes amies a
fait l'Aller Retour pour Saint Jacques de Compostelle en 3mois  et 2 semaines  mais cela ne me tente pas du tout .Par contre ,les ami(e)s de mon amie sur le Chemin sont devenu(e)s mes
ami(e)s aussi ............un Brésilien,un Ardéchois ,deux québècoises .......c'est cela Le Chemin ......vous devez  en avoir aussi de "bons ami(e)s " rencontrè(e)s lors du Chemin .........
Bon,j'arrète là ma missive car je ne veux pas vous souler  ..............
Je vous souhaite une bonne nuit  et à bientôt
Amicalement
Jackisère


Le Pèlerin 24/11/2009 17:21



Bonsoir Jackisére
J'ai bien avancé aujourd'hui
Il me fallait le faire car demain le fils vient me donner un coup de main et le garage en fait être terminé
Restera à sceller les fenêtres et la porte du garage
Pour le moment je vais laisser sécher et prendre un peu de repos
Hier je suis allé faire une virée en montagne...Une virée que je fais d'habitude en trois heures ...Là j'en ai mis près de quatre
....Il me faut me reprendre.....D'habitude je fais plus 300 km par an de natation
Cette année entre Internet et le bricolage j'en ai fait 50.....C'est la première fois depuis 6 ou 7 ans....A Toulouse j'ai la pscine au bout de la ligne de métro
Ici il me faut faire une trentaine de km pour une piscine rikiki
Pourriez vous m'envoyez un message sur ma messagerie perso
J'aurai un petit service perso à vous demander
N'ayez crainte cela ne vous engagera en rien
A+ peut être
Le Pèlerin
Ma messagerie perso
henrithoa@free.fr


Jackisère 22/11/2009 22:08


Bonsoir Le Pélerin , Oui mes virèes se passent bien .Pas plus tard qu'hier ,j'ai fais une journèe d'orientation avec carte,boussole c'était super !  Dans la semaine qui arrive ,je
vais faire une "course" qui va ètre à la fois de l'escalade et de la rando  si la neige n'est pas au rendez vous .Je m'éclate
 J'espère que votre garage est terminèe !
Cordialement
Jackisère


Le Pèlerin 22/11/2009 22:45


Oh JacKisère que je vous envie....
J'ai quelques problèmes d'arthrose et j'ai une envie, celle de marcher faire de la randonnées...J'en rêve
Si j'étais en forme je ferais bien le GR 10 de Cerbère à l'Atlantique...Mais je suis englué dans le béton
En août 2005 j'ai effectué tout de même le GR 20....Je venais justed'effectuer 800 km de Compiostelle ...j'ai tout de même érré 3200 km sur les chemins de Compostelle en quatre ans...J'ai tout
conté sur mon blog
Mais je dois reconfigurer cerains blogs
Il me faudra m'y remettre
Côté béton...Mon garage est quasiment terminé...Les coffrages sont prets ...Il ne reste plusqu'à couler
Il ne m'a manqué qu'une paire d'heures aujourd'hui
Car couler une dalle implique de l'effectuer d'une seule traite or je ne disposais que de trois heures ce qui était insuffisant...
Je coulerai donc dans trois semaines lorsque mon gendre sera libre
Et oui il est souvent d'astreinte....Je suis un peu déçu car je pensais bien terminer tout cela aujourd'hui
je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mes blogs et vous souhaite une bonne nuit
Amicalement,
Le Pèlerin


josephine 22/11/2009 14:47



5 oranges  non traitées -
1 citron non traité
5l de bon vin blanc
750g de sucre semoule
1 litre d'alcool de fruit à 45°
1 gousse de vanille fendue en deux
1 écorce de cannelle

Je lave les oranges et le citron, je les coupe en quartiers sans les peler.

Je les mets dans la bonbonne à large goulot.

J'ajoute le vin, l'alcool, le sucre, la vanille et le bâton de cannelle.

Je remue de temps en temps pour dissoudre le sucre et entrepose au frais au minimum 40 jours, mais le vin s'adoucit et se bonifie plus encore si on l'oublie deux à trois mois. Je filtre tout,
reverse dans la bonbonne et met en bouteille selon les besoins.
Mais il y a d'autres recettes ...ou nous ajoutons les peaux d'orange .......

C'est un " peu " comme la bas .........








Le Pèlerin 22/11/2009 20:40


Bonjour Joséphine

Pour sur je vais essayer...Cela me rappellra l'Algérie de l'éoque
Cordialement,
Le Pèlerin


josephine 21/11/2009 16:41


Mr le Pèlerin !
Vous souvenez vous de la pâte de coing ? que les mamans préparaient? ensuite elles coupaient cette dernière en petits cubes qu'elles roulaient dans du sucre en poudre vanillé ?.......que c'était
bon ! de vraies pâtes de fruits
Le soir de Noël était servi le fameux vin d'orange que les mamans avaient préparé quelques semaines avant les fêtes ........qui accompagnait les oreillettes ........
Je vais de ce pas me " préparer " tous ces souvenirs ! .........
Et les dattes fourrées ? ......" faites maison " ...........
Cette fois ci ! j'y vais ........
Bon week end ! ............


Le Pèlerin 22/11/2009 20:47


Merci Joséphine pour tous ces délicieux souvenirs.
Mon seul problème c'est que je n'ai pas su perpétuer la tradition et mes enfants ou petits enfants n'apprécient pas
Ils sont habitués differemment à mon grand désespoir
Mais je vais insister...
Merci pour l'intérêt que vous portez à mes blogs
Codialement
Le Pèlerin


josephine 21/11/2009 14:52


J'ai fait une erreur ! dans mon précédent message je rectifie ........
Mes 2 grands pères; mes parents; mes enfants, et moi mème sommes d'H-Dey ainsi
que mes cousins !  nous faisions des oreillettes en grande quantité pour tout ce monde ............et pour les voisins ! Ah ! les souvenirs ........


Le Pèlerin 22/11/2009 20:54


Re bonsoir Joséphine; Voilkà que tout le monde me demande des oreillettes, y compris ma femme et mon voisinage qui ne sont pas de là bas
Ils me réclament les oreillettes épaisses
Je vais commencer par leur faire gouter celles là.
Mais d'où étiez vous donc
Moi j'habitais 100 m avant l'hôpital Parnet
Merci de vous compter parmi mes lecteurs et lectrices
Cordialement,
Le Pèlerin


josephine 21/11/2009 14:27


Comme on se retrouve ! mes 2 grands pères ! ma mère! mon père! moi mème sommes
d' Hussein-Dey ........ainsi que mes enfants ........
Et la maman faisait de grandes corbeilles d'oreillettes ..........les voisines aussi ......
Souvenirs!


Le Pèlerin 22/11/2009 21:01


Joséphine vous allez me dire d'où vous étiez...:::...?
Je retourne régulièrement à Hussein-Dey, ne serait ce que pour aller me receuillir sur la tombe de mon père reposant au cimetière d'Hussein-Dey.
Ah les oreiletes...Presqu'un fantasme
Cordialement,
Le Pèlerin


Jackisère 20/11/2009 22:44


Bonsoir Le Pélerin et merci pour cette recette qui me rappelle aussi ma mère .Et une autre coincidence ,ma mère était aussi native d'Hussein Dey ..........
Et ici ,dans l'Isère ,les oreillettes sont appelèes  bugnes .
Je vous souhaite une bonne nuit .
Cordialement
Jackisère


Le Pèlerin 22/11/2009 21:05


Bonsoir Jackisère,
C'est fou ce que ce blog m'a valu de commentaires et de sollicitations pour produire ces délicieuses choses
J'ai du pain sur la planche
Alors ces virées en montagne se sont-elles bien passées...?
Cordialement,
Le Pèlerin