Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:58
Algérie – France - Alger prépare la visite d'Etat de François Hollande
Laurent-Fabius-recu-par-A.-Bouteflika.jpg
Abdelkader Messahel rencontre ce mercredi à Paris Laurent Fabius et le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, saisira l'opportunité du sommet de Malte ce vendredi pour rencontrer le Président français, François Hollande.
Laurent Fabius reçu par le chef de l'Etat en juillet dernier à Alger
Alger va au devant de la première visite d’Etat du président français, François Hollande en Algérie prévue ce début de décembre, déjà précédée par celle de Laurent Fabius, son ministre des affaires étrangères, le mois de juillet dernier. Le ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébines, Abdelkader Messahel, s'est rendu mercredi à Paris pour des entretiens avec des responsables français, notamment le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, dans une déclaration à l’APS.
Outre la préparation de la venue du président français à Alger, Abdelkader Messahel évoquera, selon certaines sources, avec Laurent Fabius la question de l'intervention militaire au nord-Mali. Des divergences de vue et d'appréciation de la situation dans la région existent entre Alger et Paris. Messali tenterait de ramener Fabius à rapprocher sa position de celle d'Alger. Une tentative de négociation est amorcée par les autorités algériennes avec Ansar Dine. Par ailleurs, comme Alger, Paris a aussi des otages détenus dans cette région par Aqmi. Un argument auquel Paris ne serait pas insensible.
Abdelmalek Sellal fera son baptême diplomatique en tant que Premier ministre en se rendant vendredi à Malte qui accueillera les 5 et 6 octobre un Sommet du dialogue 5+5 entre pays des deux rives de la Méditerranée (Espagne, France, Italie, Malte, Portugal, Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) pour discuter notamment de coopération économique et d'immigration clandestine. Sellal saisira cette opportunité pour rencontrer le président français François Hollande, en marge des travaux de ce sommet.
Abdelakder Messahel rencontrera le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, quelques jours après avoir présenté au sommet onusien la démarche algérienne prônant la voie diplomatique dans la conflit malien qui semble avoir été confortée, non sans polémiques, par le commandant US de l’Africom en visite à Alger ces deux derniers jours. La France, au contraire, soutient une offensive armée au Nord-Mali décidée par Bamako et la Cédéao en attendant l’aval du conseil de sécurité de l’ONU. Deux démarches opposées qui seront ceratinement au menu des discussions entre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal dont le "plan d'action" vient d'être voté à main levée au parlement, et le Président Français, François Hollande.
La présence de la Mauritanie lors de ce sommet à Malte renforce la position de la France, mais refuse pour le moment d'envoyer ses soldats dans la région. 

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, qui prononçait un discours samedi dernier devant l’Assemblée nationale de l’Onu à New York, a indiqué que la Mauritanie "suit avec attention et préoccupation ce qui se passe dans ce pays voisin et frère", ajoutant que Nouakchott "soutient sans faille l’unité du peuple et du territoire maliens". Il a demandé à la communauté internationale de faire plus d'efforts en concertation avec le gouvernement malien et les pays voisins, pour "restaurer l’unité du Mali". De même, Nouakchott a tenu à rappeler qu' en avril dernier, elle s'est proposée à accueillir le Centre des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.
La concertation entre les deux pays ne manquera pas d’en creuser les divergences non seulement sur la crise malienne mais aussi et surtout sur la lutte antiterroriste contre Al Qaïda au Maghreb islamique.
Source Le Matin-DZ Yacine Ayache/APS
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires