Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 17:43

Algérie - Le nouveau Renault Master débarque en Algérie

le-nouveau-Renault-Master.jpg

 

Annoncé depuis plusieurs semaines, le nouveau Renault Master débarque enfin chez les concessionnaires de Renault Algérie.

C’est au niveau de ses ateliers de réparation, sis à la ZI de Oued Smar (Alger), que la marque au losange a procédé, mercredi soir, au lancement du nouveau fourgon Master, leader incontesté du marché VU, et ce, en présence de plusieurs responsables à l’international entre autre Jean-Jacques Azuar, directeur Renault du programme fourgons. Le design affirmé de ce nouveau venu préfigure déjà les nouvelles orientations stylistiques des fourgons Renault. Ses lignes sont volontaires et expressives, tout en reflétant la robustesse et la fonctionnalité d’un grand fourgon.

Sa large calandre et ses grands phares expressifs et techniques dévoilent une face avant volontaire et audacieuse. Les ailes musclées et le capot en forme de «museau» expriment la puissance. Des marchepieds ont été intégrés dans le bouclier avant, afin de permettre un accès facile au pare-brise.

A l’arrière, on retrouve la découpe de vitre asymétrique, signature visuelle de Master. Les trois feux de stop triangulaires, identifiables de loin, renforcent l’identité lumineuse du véhicule. A l’intérieur, le nouveau Master offre un confort proche de celui d’une berline. L’ergonomie du poste de conduite a été travaillée pour apporter un confort de haut niveau, même sur les longs trajets.

Le conducteur peut également profiter des nombreux rangements disponibles sur ce nouveau véhicule. Ces rangements, conçus spécifiquement pour accueillir les objets du quotidien des clients professionnels, sont ergonomiques et totalement intégrés.

On peut citer, à titre d’exemple, une grande boîte à gants réfrigérée de 7,6 l, pouvant contenir deux bouteilles de 1,5 l, un grand bac de portière compartimenté avec un espace dédié pour une bouteille de 1,5 l, divers vide-poches pour les clés, gants, cigarettes, parapluie pliable et grand rangement sous banquette accessible en relevant l’assise des sièges passagers. En termes de nouveautés intérieures, une tablette porte-documents escamotable a été installée sur la planche de bord, conçue pour ne pas gêner la vision. On peut y clipper des bordereaux ou des documents.

Le conducteur peut également profiter de la nouvelle tablette pivotante orientable, placée au dos du siège central qui peut contenir un ordinateur portable et pouvant servir d’écritoire, deux porte, gobelets et un rangement pour le matériel de bureau. Dans son intervention, Jean-Jacques Azuar a précisé que le nouveau Master est propulsé par un nouveau moteur 2.3 DCi, de 125 CV développé spécifiquement pour les besoins des véhicules utilitaires.

Il est identique sur les versions traction (monté en transversal) et sur les versions propulsion (monté en longitudinal). Ce nouveau moteur consomme 1 litre de moins (7,1 l/100 km (187 g CO2/km) que l’ancienne version. Le nouveau Master est associé à une boîte manuelle de six rapports. La chaîne de distribution est garantie à vie, selon l’orateur.

La structure autoporteuse (châssis intégré à la caisse) hautement résistante du Master à propulsion permet, selon l’intervenant, d’alléger le véhicule, de gagner en maniabilité, de proposer un seuil de chargement plus bas et d’augmenter la charge utile. «C’est le seul véhicule qui existe sur le marché en versions traction et propulsion», affirme le directeur du programme fourgons chez Renault. L’ensemble des versions du nouveau fourgon est équipé d’un ABS dernière génération avec répartiteur de freinage. Les versions propulsion, quant à elles, reçoivent l’ESP adaptatif en option et en fonction de la charge garantissant une meilleure tenue de route et une stabilisation du véhicule, quelles que soient les conditions de charge.

Le blocage de différentiel, disponible en option, facilite la mobilité sur terrain meuble ou sur chaussée glissante. Grâce aux nouvelles versions propulsion, la gamme s’enrichit d’une quatrième longueur (volume utile jusqu’à 14.9 m³), de versi ons roues jumelées

3,5 t. Le nouveau Master en une gamme d’une dizaine de caisses (fourgon, châssis simple et double cabine, bennes basculantes, grands volumes),4 longueurs (4 empattements et 2 porte-à-faux arrière), 2 hauteurs, une double offre traction / propulsion (avec roues simples et roues jumelées), un poids total à charge de 3,5 t (roues simples et roues jumelées) et une capacité de remorquage jusqu’à 3t. Le nouveau Master 2.3DCI de 125 CV est facturé au prix de 2 006 000 DA pour le L1H1, 2 059 000 DA pour le L2 H2 et de 2 184 000 DA pour le L3 H2 (nouvelle taxe non comprise).

Source El Watan Nadir Kerri

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires