Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:25

... Sur un marché russe en berne

Dacia Duster 03

 

Le marché russe a baissé de 6% sur sept mois. Mais Renault, deuxième marque locale derrière son allié Lada, poursuit son offensive (+9%) grâce à son 4x4 Duster qui remporte un succès foudroyant. Ce modèle représente 40% des ventes du constructeur français en Russie
Renault souffre dans l'Union européenne. Mais, heureusement, grâce à son « intercontinentalisation », la firme française compense ailleurs. En Russie, le constructeur tricolore réalise ainsi un superbe parcours, dont tous les rivaux devraient s'inspirer. Alors que le marché russe baisse de 6% sur les sept premiers mois de l'année, Renault poursuit son offensive (+9% à 122.646 unités) avec une part de marché de 8%. C'est la deuxième marque sur le marché. Cocorico. Renault se situe devant les coréens Kia et Hyundai, l'américain Chevrolet et l'allemand Volkswagen.
Explosion des ventes du Duster
Cette croissance est à mettre notamment au crédit du? 4x4 Duster, dont les ventes explosent (+168% sur sept mois, +35% sur le seul mois de juillet). Ce Duster - populaire en Russie pour sa polyvalence, son aptitude à affronter la rigueur hivernale et un réseau routier médiocre, tout en n'étant pas trop cher ? représente désormais 40% des ventes locales du constructeur tricolore. Il est fabriqué dans l'usine moscovite de Renault, qui avait été inaugurée par Louis Schweitzer, ex-PDG du groupe français, le 5 avril 2005, pour produire la Logan. Renault fut l'un des pionniers en Russie parmi les constructeurs étrangers. Les capacités initiales se montaient à 60.000 unités. Elles dépassent les 185.000 unités aujourd'hui. L'usine tourne à plein régime, à 5.800 heures par an, ce qui la fait figurer parmi les plus compétitives du monde.
70% des ventes en version 4x4
Le Duster, dont le prix de base en Russie tourne autour de 11.000 euros, est vendu localement dans des versions plutôt bien équipées, donc plus onéreuses. 70% des volumes se font du reste avec des modèles à quatre roues motrices. Vendu moins cher que les modèles Hyundai et Kia équivalents, le Duster est toutefois plus onéreux que le Chevrolet Niva (ex-Lada). Mais ce dernier a été lancé dans sa première version en? 1976. Le Duster représente aujourd'hui la moitié de la production du site Renault de Moscou, avec un taux d'intégration local de 40%. La Russie est une bonne affaire pour Renault, puisqu'elle génère de solides marges. C'est l'un de ses marchés les plus rentables.
Actionnaire d'Avtovaz
En-dehors de son implantation propre, Renault est actionnaire à hauteur de 25% du numéro un automobile russe, le constructeur Avtovaz (Lada), dont il est en train de prendre pleinement le contrôle avec son allié Nissan. Le site Avtovaz de Togliatti, à un millier de kilomètres au sud de Moscou, a d'ailleurs installé une nouvelle chaîne pour faire des véhicules sur la base de la Logan. Cette chaîne, qui fabrique déjà des Lada et Nissan, doit produire prochainement des véhicules pour le compte de Renault lui-même. Renault accroît ainsi ses capacités sur place. Togliatti va de plus en plus fournir par ailleurs des composants mécaniques à la firme française.
Discussions pour produire des utilitaires Renault négocie en outre pour produire des véhicules utilitaires sur les lignes d'un autre constructeur russe, Zil, connu à l'époque soviétique pour ses longues limousines noires, a indiqué ce jeudi un responsable de l'industriel russe. "Nous menons des négociations, mais il est prématuré de parler d'un accord", a déclaré à l'agence officielle Itar-Tass Igor Koulgan, Directeur de général de MosavtoZil, filiale de Zil chargée de nouer des contrats de production de voitures sur le site en pleine reconversion du constructeur. Igor Koulgan a évoqué une signature "peut-être en septembre".
Renault Master chez Zil
Selon le journal Vedomosti, qui cite des sources industrielles et gouvernementales, Renault, mais aussi Fiat, ont signé avec Zil la semaine dernière "un accord préliminaire" en vue d'un "accord définitif à la fin de l'année". Il s'agit de produire des Renault Master - et Fiat Ducato - à partir du premier trimestre 2014, avec une capacité totale de 50.000 véhicules par an, précise le quotidien. "Les pourparlers avec Zil ne sont pas encore finalisés et il est tôt également pour parler d'éventuels modèles qui pourraient y être produits", a commenté un porte-parole de Renault.

Source La Tribune Alain-Gabriel Verdevoye

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires