Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 05:03

Les premiers essais de la chaîne de production prévus fin 2011.

Renault Fluence

Le projet de Renault à Tanger semble bien avancer.

Après les retards au début des travaux dûs aux intempéries, le constructeur a mis les bouchées doubles pour accélérer la cadence. Selon un cadre supérieur en charge du projet, les travaux de terrassement ont été achevés et ceux des fondations aussi. Les équipes sur place, 1000 personnes environ, ont entamé les constructions du site qui s’étendra sur 220 000 m2 (22 ha) sur une parcelle d’une superficie globale de 280 ha.

Depuis quelques semaines, ce sont deux équipes qui se relaient à raison de 8 heures chacune 7j/7. A partir de la maison mère, les yeux des responsables sont rivés sur le projet. Tout cela pour que le site soit prêt dans les temps. D’ailleurs, selon la même source, les premiers essais de la ligne de production devront démarrer fin 2011. Dans cette perspective, 300 futurs ingénieurs, cadres et techniciens sont déjà en formation un peu partout dans les autres sites de Renault notamment en France et en Roumanie.

D’un autre côté, le constructeur français continue de préparer le terrain quant aux relations avec ses futurs équipementiers dont une douzaine est déjà installée, soit à proximité immédiate du site, dans la zone d’activité de Tanger Med, soit à Tanger Free Zone (TFZ). Mais il en faudra certainement plus. D’ailleurs, pas plus tard que les 28 et 29 juin, et à l’initiative de Renault, plusieurs équipementiers français ont fait le déplacement à Tanger et à Casablanca aussi pour des réunions de prise de contact.

A cette réunion, ont été conviés des équipementiers de 1er rang mais également de 2e rang. Ces derniers ne fournissent pas directement le constructeur mais fabriquent des parties qui entrent dans la composition de pièces fabriquées par les premiers. Pour les responsables de Renault, le principal argument mis en avant pour convaincre ces industriels de venir s’installer consiste à «leur démontrer qu’en venant s’implanter au Maroc ils peuvent, en plus du futur site de Renault, se positionner sur des marchés de proximité, notamment l’Europe, grâce à la compétitivité des coûts des facteurs mais aussi aux infrastructures et à la chaîne logistique performante qu’offre le port Tanger Med», détaille un responsable chez Renault Maroc.

Rappelons que l’usine de Renault de Melloussa, dont les travaux ont démarré en janvier 2008, devra entrer en service début 2012. Pour le groupe il s’agit là d’une usine pilote, la première qui aura le label «Zéro carbone» en plus de technologies qui seront utilisées pour la première fois. Renault veut en faire un site modèle. Et ce n’est pas pour rien que le patron, Carlos Ghosn, suit lui-même le projet de très près, comme le confie une source chez Renault, à travers un raport quasi quotidien.

Source la vie économique

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires