Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 21:16

La police française a arrêté, hier, douze personnes appartenant à la mouvance islamiste.

coup-de-filet-chez-islamistes.jpg

Sur fond de menaces d’attentats terroristes en France - Coup de filet dans les milieux islamistes

Réseau islamiste affirmé ou coup de filet...

Ce coup de filet concerne deux affaires distinctes qui interviennent dans un contexte d’alerte générale aux attentats, lancée en Europe et restée pour l’instant assez vague. Ces opérations interviennent alors que les Etats-Unis ont mis en garde dimanche les Américains voyageant en Europe contre des «risques potentiels d’attentats terroristes» en Europe. Le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, assure de son côté que les autorités françaises sont «vigilantes»  quant à la menace d’un attentat.

Près de Bordeaux (sud-ouest) et à Marseille (sud), trois hommes ont été interpellés après la découverte de leurs coordonnées dans les affaires d’un présumé islamiste d’origine algérienne arrêté samedi en Italie et dont la France demande l’extradition, ont indiqué des sources proches de l’enquête. Ils ont été arrêtés par les hommes de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, contre-espionnage français). Leurs coordonnées avaient été retrouvées lors de l’interpellation de Ryad Hannouni à Naples, alors qu’il était en possession d’un kit de fabrication d’explosifs.

Des djihadistes d’Afghanistan

Cet homme de 28 ans faisait l’objet d’un mandat d’arrêt diffusé dans l’ensemble des pays européens signataires de la convention de Schengen. Il est recherché par la justice française dans le cadre d’enquêtes sur les filières pakistano-afghane, selon des sources proches du dossier. Il a vécu en France avant de partir dans la zone pakistano-afghane, où de nombreux candidats au jihad sont allés combattre ou suivre des entraînements. De retour des zones tribales où il aurait combattu, il avait été repéré par la police italienne à Naples, où il fréquentait des mosquées locales.

Vigilance

Ces djihadistes, qui entreprennent de rentrer après avoir combattu les forces internationales en Afghanistan, sont la «principale inquiétude» des Européens, selon une source proche des services français. Ils craignent que ces   combattants aguerris ne soient en mesure de fédérer et d’organiser des groupes   pour l’heure informels et atomisés. Une source proche de l’enquête se montrait toutefois prudente, hier, sur le niveau d’implication dans de présumées «filières afghanes» des trois personnes interpellées en France, dont l’âge et la nationalité n’ont pas été précisés.

«C’est peut-être plus limité» que des faits stricts de terrorisme, selon cette source évoquant la piste possible de faux documents administratifs ou d’immigration clandestine. Dans une affaire distincte, hier également, à Marseille et Avignon (sud), 9 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre d’une enquête parisienne sur la mouvance islamiste et des armes ont été saisies, a-t-on appris de sources proches de l’enquête. Elles ont été interpellées sur ordre d’un juge antiterroriste parisien dans le cadre d’une enquête pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».  «Quelques armes, dont une kalachnikov et un fusil à pompe, ainsi que plusieurs munitions», ont été saisies lors des interpellations, ont indiqué ces sources.
La simultanéité des deux opérations relève d’un «hasard de calendrier», selon une source proche de l’enquête.              

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires