Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:22

Saïd Sadi à Tigzirt (Tizi Ouzou): «Le pouvoir n’est fort que par la passivité des citoyens»

Un article du 23uillet 2010

said-sadi.jpg 

«Le régime algérien est faible; il est disloqué et divisé. Il est également isolé sur la scène internationale. Le pouvoir n’est fort que par la passivité des citoyens », a affirmé le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Saïd Sadi, à l’adresse des étudiants adhérant à son parti, hier, lors de son discours préliminaire à l’ouverture du regroupement national des étudiants du RCD à l’auberge des jeunes de la ville de Tigzirt, au nord de Tizi Ouzou.

Au cours de ce rendez-vous, le patron du RCD n’omettra pas de rappeler aux jeunes militants de sa formation politique que « la situation de la jeunesse algérienne est à la fois une solution et un problème dans notre pays, car celui qui réglera le problème de la jeunesse sortira le pays de la crise », avant d’ajouter : « Quand un pouvoir ne donne aucune chance à ses enfants, il les livre à toute sorte d’aventures. La jeunesse qui a été induite en erreur est la grande perdante dans l’impasse algérienne. C’est cette jeunesse qui est découragée à force de voir un pays démoli par la violence, l’arbitraire et la misère ; ceux-là finissent très mal, puisque le pouvoir leur donne mille et une raisons de renoncer à tout et à partir. » Dans son discours, M. Sadi n’a pas cessé de se référer à l’histoire. Il invite les jeunes à ne pas prendre « exemple sur des dirigeants qui ne croient en rien et ne respectent rien ; ceux-là n’ont ni programme ni bilan ; même pas une évaluation ».

L’orateur conseille les participants, par contre, d’aller se ressourcer et chercher les repères dans l’histoire en s’armant de la même détermination que Amirouche, Lotfi, Abane, Ben M’hidi, et celle de tous les héros de la guerre d’Algérie que la 4e puissance coloniale de l’époque, la France, n’a pu persuader d’abandonner la lutte. « Entre les maquis terroristes, le naufrage des harraga, il y a la Soummam et le message du 1er Novembre », illustre-t-il son propos avant de soutenir : « Il y a des messages permanents dans l’histoire et une deuxième manière d’envisager la situation de la jeunesse algérienne. Il y a des repères historiques positifs, un cadre politique qui vous permet de retrouver ces repères et apprendre à défendre vos droits et à militer. » Par ailleurs, le docteur Sadi insistera sur le savoir, seul garant d’une réussite dans la vie sur les plans matériel et moral. « La chance que vous avez d’être des étudiants vous permettra donc de connaître les événements glorieux qu’a connus le pays et les hommes qui l’ont fait. Cette chance vous offre également l’opportunité d’apprendre les langues étrangères, maîtriser l’Internet pour casser cet isolement, s’ouvrir au monde. Cette chance si vous la saisissez, c’est la clé de votre avenir », conclut-il en pédagogue. Notons enfin que le regroupement qui s’étalera sur deux semaines a réuni plus de 200 étudiants issus des différentes universités algériennes.

Source El Watan Nordine Douici

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires