Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 11:57

Les porteuses d'implants mammaires PIP vont devoir se les faire enlever

protheses mammaires PIPUne prothèse mammaire PIP défectueuse

 

Les porteuses d'implants mammaires PIP vont devoir se les faire enlever. Elles seraient au nombre de 30 000 en France. Ces implants seraient cancérigènes. Huit cas ont déjà été diagnostiqués.

Selon Libération, les autorités sanitaires vont demander d'ici la fin de la semaine aux 30 000 femmes porteuses de prothèses mammaires PIP de se les faire enlever chirurgicalement. "Aussi bien le directeur général de la Santé que la présidente de l'Institut national du cancer (Inca) mais aussi le chirurgien vedette du groupe hospitalier Henri-Mondor à Créteil, Laurent Lantieri, nous l'ont confirmé", assure le quotidien : "avant la fin de la semaine, les autorités vont demander à toutes les femmes porteuses de prothèses mammaires de la marque PIP de se les faire retirer : des prothèses, conçues à partir d'un gel non conforme, qui peuvent se déchirer et provoquer, outre des inflammations, des cancers".

Cinq cancers du sein (adénocarcinomes) ont été déclarés ainsi qu'un cas de lymphome rare du sein, un cas de lymphome de l'amygdale et un cas de leucémie, selon le Pr Grall à l'issue du premier "comité de suivi" créé à la demande du gouvernement.

Une décision historique

Selon Libération, cette décision de demander aux femmes porteuses d'implants défectueux de se les faire retirer est une première "dans l'histoire de la chirurgie réparatrice". "On est d'accord sur la nécessité de cette décision", a affirmé au quotidien le chirurgien Laurent Lantieri, membre du comité de suivi. "Nous sommes face à une crise sanitaire, liée à une escroquerie (...). Il n'y a pas d'urgence mais nous n'avons plus le choix. Il faut retirer toutes ces prothèses. A mes yeux, ce n'est pas l'application d'un principe de précaution, mais un principe de prévention", a-t-il ajouté. Les détails de la demande adressée aux femmes concernées seront fixés lors d'une réunion du comité de suivi le vendredi 23 décembre. "Toutes les femmes porteuses d'implants PIP seront remboursées de leurs frais médicaux et chirurgicaux liés à l'explantation", a indiqué à Libération le professeur Grall.

En revanche, la pose de nouveaux implants ne sera remboursée que pour les femmes ayant subi un cancer du sein. Elles représentent 20 % des femmes s'étant fait implanter des prothèses PIP.

L'INCa a annoncé à la mi-décembre qu'il émettrait "d'ici huit jours" une série de recommandations aux professionnels de santé sur la conduite à tenir, notamment au niveau chirurgical. Depuis mars 2010, 523 retraits de ces implants ont été effectués. Un numéro vert est à la dispostion des femmes concernées voulant plus de détails : 0800 636 636. 5 000 appels ont été enregistrés depuis deux semaines.

Le parquet de Marseille a déjà reçu 2 000 plaintes de porteuses de prothèses mammaires PIP. Une information judiciaire a été ouverte pour "blessures et homicide involontaire".

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires