Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 23:06

Santé - L’Abricot - Un tonifiant intellectuel

l-abricot--copie-1.jpg

 

Il est l’un des fruits les plus intéressants en phytothérapie. Ses vertus sont multiples : il contient du phosphore et du magnésium qui nourrissent les cellules du cerveau. C’est un tonifiant intellectuel reconnu depuis très longtemps.
Il fortifie le sang, favorise la multiplication des globules rouges, l’abricot est un atout pour combattre l’anémie… A l’approche de l’été, on n’hésite pas à le consommer pour préparer sa peau au soleil, tout naturellement. C’est lors de fouilles récentes dans le sol de «Shenchovit», une ancienne ville d’Arménie, que les archéologues ont trouvé des noyaux d’abricots datant de plus de 6 000 ans avant l’ère chrétienne. Toutefois, c’est dans une lettre écrite en chinois datant de plus 4 000 ans que l’on retrouve la première trace écrite. Ce témoignage implique que ce fruit fut dans les premiers à être consommé par les ancêtres.
L’abricot représente une source remarquable de carotène, qui une fois dans le corps se métabolise en vitamine A. La vitamine A permet d’améliorer la vision nocturne, de favoriser la croissance et de protéger la peau des agressions extérieures.
Grâce à la vitamine A, on fait bénéficier notre corps d’agents antioxydants et on le protège donc contre le cancer. La vitamine A, c’est un peu comme une cure de jouvence pour notre organisme, car elle permet aux cellules de se renouveler… Par ailleurs, quand l’abricot atteint sa maturité, c’est là qu’il est le meilleur pour la santé.
Il devient très digeste et sa légère acidité favorise la digestion. Ses fibres sont bénéfiques pour le fonctionnement intestinal et régulent le transit intestinal. L’abricot possède du phosphore et du magnésium qui nourrissent les cellules du cerveau. C’est un tonifiant intellectuel reconnu depuis très longtemps. On recommande également l’huile d’abricot, elle est depuis très longtemps utilisée par les Hunzakut du Pakistan comme huile de soin antirides. Ce peuple consomme énormément d’abricots et bénéficie d’une extraordinaire longévité. L’huile est issue du noyau du fruit, il permet l’obtention d’une huile aux vertus émollientes et nutritives. Cette huile est très utilisée en cosmétique. Pour ce qui est des fruits secs et plus particulièrement des abricots secs, ils sont une excellente source d’énergie naturelle.
* L’abricot : pour une beauté au naturel
En huile, l’abricot constitue un excellent soin du visage. De couleur jaune, l’huile est extraite de l’amande du noyau, elle présente une texture légère avec une faible viscosité et se laisse facilement absorber par la peau, ne laissant ainsi aucun effet brillant. L’huile d’abricot est réputée pour améliorer et raviver l’éclat de la peau. Elle peut se substituer aux crèmes de jour et de nuit. Elle convient également aux peaux fatiguées, flétries et ternes. Depuis longtemps, les médecins arabes préconisent l’huile d’abricot pour traiter certaines maladies comme les maux d’oreilles ou du nez. Au Pakistan, les femmes en font usage pour conserver une peau de velours, malgré la vieillesse. Mélangée à l’argile, l’huile d’abricot offre un excellent masque de beauté antirides, et peut être utilisée pour calmer les irritations dues au soleil. Voici quelques astuces pour utiliser l’huile d’abricot ou tout simplement l’abricot lui-même.
*Pour retrouver la douceur de vos mains et de vos pieds, vous pouvez extraire un verre de jus d’abricot. Versez-le dans une cuvette et ajoutez un litre d’eau tiède. Plongez et gardez vos mains ou vos pieds pendant 10 minutes dans cette solution, ils en ressortiront protégés.
*Pour un masque, prenez 3 à 4 abricots mûrs et dénoyautez-les. Ecrasez puis fouettez ensemble la pulpe et la peau de façon à obtenir une bouillie. Vous pouvez rajouter six gouttes d’huile d’amande douce pour appliquer l’ensemble sur votre visage. Gardez votre masque pendant 20 minutes. Pour l’enlever, essuyez avec un morceau de coton imbibé d’eau.
*Pour une peau douce, nourrie, éclatante, mixez deux abricots, ajoutez 1 cuillère à café de jus de citron et 2 cuillères à soupe de crème fraîche. Mélangez soigneusement et appliquez sur le visage. Laissez agir 15 minutes, puis rincez abondamment à l’eau tiède.
*Pour un soin réparateur des cheveux secs, mélangez dans un mixeur un à deux abricots pelés (selon la longueur de vos cheveux), deux cuillères à soupe de miel et une cuillère à soupe d’huile de noyau d’abricot. Vous devez obtenir une pâte lisse. Lavez vos cheveux et appliquez sur toute la chevelure en massant bien le cuir chevelu. Pour un meilleur résultat, entourez vos cheveux d’une serviette et laissez poser 20 minutes. Puis rincez à l’eau tiède.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires