Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 10:34
Santé -7 stimulants naturels anti fatigue
germes-de-ble.jpg
 
 
Un gros coup de mou ? Besoin de recharger les batteries ? Avant de se jeter sur les remontants chimiques, on mise sur les coups de pouce naturels.
Le germe de blé
Son atout anti fatigue : C'est la partie du blé la plus riche. "Son gros avantage c'est qu'il regroupe toutes les vitamines du groupe B, indispensables pour avoir un bon sommeil ou lutter contre le stress et de nombreux minéraux comme le magnésium, le zinc et le phosphore. Il a donc une action complète pour soutenir l'organisme", résume Nathalie Tutrut, naturopathe.
Comment le consommer ? Sous forme de paillettes, à saupoudrer dans les yaourts, compotes, salades, céréales... grâce à son goût peu prononcé. L'idéal : choisir du germe de blé frais (en magasins bio) pour conserver tous ses bienfaits et en consommer 1 à 2 cuillères à soupe par jour, notamment en période de stress. Seule contre-indication : l'intolérance ou l'allergie au gluten.
Le plasma marin
Son atout anti fatigue : Aussi appelé "sérum de Quinton", le plasma marin est de l'eau de mer filtrée, chargée de nombreux minéraux, notamment du magnésium et du calcium. "Il est intéressant pour lutter contre la fatigue nerveuse car il est mieux assimilé et toléré au niveau intestinal qu'une cure de magnésium seul", explique la naturopathe.
Comment le consommer ? Sous forme d'ampoules, 2 fois par jour en dehors des repas et pendant 3 semaines (on peut prolonger mais mieux vaut respecter une pause d'une semaine). Il existe en version isotonique ou hypertonique (au goût salé), plus efficace mais à éviter en cas d'hypertension.
Le ginseng
Son atout anti fatigue : "C'est un bon stimulant global pour le physique, l'intellect et l'immunité, et une plante dite adaptogène qui permet à l’organisme de mieux s'adapter face au stress", résume Nathalie Tutrut. Intéressant donc en période de stress au travail, avant un examen ou en cas de fatigue générale.
Comment le consommer ? Le ginseng asiatique (panax ginseng) se trouve en herboristerie sous forme de tisanes mais aussi en pharmacie et parapharmacie sous forme de gélules, d'extrait fluide ou d'ampoules, souvent associé à d'autres stimulants comme l'acérola et la gelée royale. On peut en prendre jusqu'à 1 g/jour, plutôt le matin et pas avant de dormir car il est stimulant. A éviter en cas de cancers hormonaux-dépendants, de problèmes d'insomnie ou d'hypertension.
L'avoine
Son atout anti fatigue : "Sur le long terme, elle stimule doucement la thyroïde et permet d'accélérer le métabolisme corporel pour éviter de manquer d'énergie", explique la spécialiste.
Comment la consommer ? Elle est super au petit-dèj car elle apporte des sucres lents qui calent et donne de l'énergie pour la journée. Mieux vaut choisir des flocons d'avoine complets car ils contiennent le son d'avoine (la partie la plus riche, qui stimule le transit). On essaie par exemple cette recette de muesli maison proposée par Nathalie Tutrut : des flocons d'avoine + du lait d'avoine + quelques fruits secs (raisins, abricots, mangues ou baies de goji). On prépare le mélange le soir et on le met au frais toute la nuit. Le matin, on ajoute une banane pas trop mûre.
L'acérola
Son atout anti fatigue : c'est l'un des 4 fruits les plus riches en vitamine C : il en contient 20 à 30 fois plus que le kiwi à poids égal. Or, c'est la vitamine indispensable pour le tonus (elle redonne un coup de fouet très rapidement) et pour l'immunité : elle renforce entre autres nos défenses naturelles pour mieux combattre les virus de l'hiver.
Comment le consommer ? En prévention, faire une cure dès l'automne et tout au long de l'hiver, surtout si on a tendance à attraper tous les virus qui traînent. La bonne dose : 250 à 300 mg/jour de vit C sous forme d'acérola. En cas de rhume ou autre infection virale, on peut augmenter les doses pour booster les défenses. De préférence, on ne les prend pas en même temps qu'une supplémentation en fer pour pas gêner l'absorption, et plutôt le matin en cas de sommeil fragile.
La gelée royale
Son atout anti fatigue : "C'est le produit de la ruche le plus nutritif, il est très riche en vitamines du groupe B et en minéraux", explique la naturopathe. Elle a donc des vertus énergisantes et stimule le métabolisme global.
Comment le consommer ? Sous forme de gelée vendue en pots, il faut alors en prendre une toute petite quantité mais comme le goût est prononcé, on l'avale plutôt avec un jus de fruits le matin par exemple. On la trouve aussi sous forme d'ampoules à boire ou de gélules (mais mieux vaut privilégier la forme liquide). Le bon dosage pour garder ou retrouver de l'énergie : 500 mg/jour pendant 1 à 2 mois minimum.
Le trio cuivre-or-argent
Son atout anti fatigue : Ces oligo-éléments renforcent notre organisme en profondeur. Ils sont indiqués pour récupérer en cas de fatigue prolongée, mais aussi en prévention dès le début de l'hiver. Leur effet est plus lent à se faire sentir que celui d'autres stimulants mais ils rééquilibrent de manière durable.
Comment le consommer ? Sous forme liquide (bouteilles ou ampoules) ou comprimés. En cure de 2 mois minimum, à prendre matin et soir à jeun, par exemple de novembre à février. Il est tout à fait possible d'associer cette cure à une cure de vitamine C. 
Source Medisite
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires