Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 08:43

Bien-être - La gelée royale pour lutter contre la fatigue

gelee-royale-biologique.jpg

cellule-royale-abeilles.jpg

 

La gelée royale, avec son nom prestigieux et son origine un peu mystérieuse, est un produit de santé séduisant. Tour d’horizon de ses vrais atouts et des précautions à prendre.
Si vous voulez bénéficier d’une cure de gelée royale, sachez que la prise de gelée royale est particulièrement profitable aux changements de saison afin d’aider l’organisme durant cette transition, mais encore chaque fois qu’une «baisse de régime» se fait sentir. Généralement, la gelée royale est un partenaire santé exceptionnel dont les vertus sont de plus en plus reconnues et appréciées par ceux qui en expérimentent la prise.
-La gelée royale, le lait des abeilles
La gelée royale est appelée lait des abeilles parce qu’elle remplit à peu près la même fonction que ce dernier. Elle est utilisée pour nourrir les larves des abeilles pendant les premiers stades de leur développement. Quant à son qualificatif de «royale», elle le doit au fait qu’elle est la nourriture exclusive de la reine des abeilles. Les reines vivent quatre à cinq ans alors que les abeilles ordinaires meurent au bout de quelques mois (pour les plus chanceuses). Les reines sont en effet aussi les seules abeilles capables de pondre les œufs. La gelée royale est une substance jaune pâle, à la saveur à la fois acide et peu sucrée. Depuis sa découverte au milieu du XXe siècle, les apiculteurs prélèvent dans chaque ruche une part de ce produit précieux pour le commercialiser.
-Quels sont les vrais bénéfices de la gelée royale ?
Si l’ingrédient principal de la gelée royale est l’eau, elle contient aussi des sucres, des protéines et des graisses. D’autres éléments sont plus précieux, notamment les vitamines, du groupe B principalement, mais aussi des minéraux et des oligoéléments. Les études scientifiques qui se sont penchées sur la gelée royale ne sont pas très nombreuses. Ses bienfaits théoriques ne sont pour l’instant pas étayés par des données très fiables. Une certaine efficacité antibiotique a cependant été observée, ainsi qu’un effet similaire à celui des œstrogènes — on conseille donc parfois d’en prendre au moment de la ménopause. Plus traditionnellement, la gelée royale est plutôt utilisée comme un «renforçant» ou un «énergisant ». On la conseille notamment en cas de convalescence, de période de stress ou de grosse fatigue.
-Comment utiliser la gelée royale ?
La gelée royale fraîche est réputée plus efficace, mais elle est plus chère et doit être conservée au congélateur. la gelée lyophilisée, qui se présente sous forme de capsules ou pilules, se contente d’un placard ! Attention, la posologie doit être adaptée puisqu’une fois lyophilisée, la gelée royale est trois fois plus concentrée. On conseille, pour une cure «de base», en cas par exemple de grosse fatigue, entre 100 mg et 250 mg de gelée lyophilisée. De la gelée royale également en ampoules en pharmacie. La gelée royale ne présente pas de risques particuliers pour la santé. Il ne faut cependant pas la prendre les yeux fermés. Elle peut déclencher des réactions parfois violentes chez les personnes allergiques au pollen ou aux piqûres d’abeille.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires