Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 00:47

Le potage contre l'hypertension  

gaspacho.jpg

 

 

Selon une nouvelle étude publiée par des chercheurs de l'Université de Barcelone, consommer régulièrement du gaspacho réduit de 27 % le risque d'hypertension artérielle. (1)
L'effet bénéfique du gaspacho est dû aux vertus de la tomate, du concombre, de l'ail et de l'huile d'olive, qui entrent dans sa composition et qui tous, individuellement, ont des vertus protectrices pour le cœur et les artères.
L'hypertension se caractérise par une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères. En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s’élève. Mais chez les personnes hypertendues, la tension reste élevée en permanence, même au repos ou en l’absence de stress.
A la longue, les artères souffrent, ce qui augmente le risque d'infarctus, d'accident vasculaire cérébral (AVC), d'insuffisance cardiaque (épuisement du cœur), de problèmes aux reins et aux yeux, car les petits vaisseaux sanguins qui les irriguent risquent d'éclater.

Gaspacho délicieux en moins de 15 minutes

Le gaspacho tout prêt Alvalle est vraiment excellent et se vend dans tous les supermarchés, au prix d'environ 3,90 euros le litre. (Je précise que je ne possède pas d'action de la société Alvalle, ni d'ailleurs d'aucune autre société.)
Il contient tomates, poivron, concombre, oignon, huile d'olive vierge extra, vinaigre de vin, sel, ail et jus de citron, et n'a pas de colorant ni conservateur ajouté.
Les légumes étant achetés en gros en Espagne et cuisinés immédiatement par le producteur, vous bénéficiez de l'effet de masse. Il vous sera presque aussi cher de cuisiner votre propre gaspacho, surtout en cette saison où les tomates ont le goût du navet et le prix des cerises.
Toutefois, pour être conservé, ce gaspacho est malheureusement pasteurisé (passé à haute température). Cela détruit en partie sa teneur en vitamines.
Alors voici une recette rapide, facile et bon marché à faire chez vous.
Pour quatre personnes, prenez :
- 6 tomates mures
- 1 concombre
- 1/2 poivron rouge
- 1/2 poivron vert
- 2 petits oignons
- 1 gousse d'ail
- 2 jus de citrons (ou plus, selon les goûts)
- 6 cuillères à soupe de vinaigre
- 1/2 verre d'huile d'olive
- basilic
- piment en poudre
- poivre et sel
- un verre d'eau

Préparation de la recette :

Réduisez l'ail et l'oignon en purée.
Lavez tous les autres légumes, épluchez le concombre, épépinez les poivrons, puis coupez les en morceaux.
Mixez les légumes avec la purée d'ail et d'oignon, puis ajoutez l'huile, le vinaigre, le jus de citron, le basilic, le sel, le poivre et le piment. Si la mixture reste trop épaisse, ajoutez de l'eau.
Bien mélanger et mettre au frigo deux heures.
Une recette idéale à faire avec les enfants : comme vous le voyez, il est a peu près impossible de rater un gaspacho...

Un peu de vocabulaire

Vous avez peut-être noté que j'ai intitulé cette lettre « Le potage contre l'hypertension », et non la soupe contre l'hypertension.
Le potage est une préparation de légumes et éventuellement de viande bouillis dans de l'eau, et qu'on mange avec l'eau de cuisson, mixée ou non.
Si vous décidez de sortir tous les morceaux et de ne garder que le jus, ce n'est plus du potage, mais du bouillon.
Votre potage ou votre bouillon deviennent une soupe lorsque vous les versez sur une tranche de pain. C'est le plat traditionnel des paysans français, qui n'est quasiment plus consommé aujourd'hui. Au Moyen-Âge, le mot soupe ne signifiait d'ailleurs pas la préparation liquide, mais la grosse tranche de pain elle-même, qui servait d'assiette et sur laquelle on versait la nourriture.
Les gastronomes dégraissent, filtrent leur bouillon, puis dégustent chaud ou glacé le précieux liquide ainsi obtenu : on parle alors d'un consommé, et il est souvent garni de morilles, d'asperges, de truffes ou aromatisé avec des vins madérisés.
Si, juste avant de le servir, vous liez votre potage avec de la crème fraîche, et que vous moulinez le tout pour obtenir une texture parfaitement onctueuse, il s'agit alors d'une crème.
Ajoutez à cette crème un jaune d'œufs, pour mieux la lier que la crème fraîche, et vous dégusterez un velouté.
Il existe enfin une sorte particulière de velouté : lorsque l'ingrédient principal est un crustacé, on parle d'une bisque.
Avec ça, vous ne risquez plus de confondre potage Dubarry, crème Dubarry et velouté Dubarry...
A votre santé !
 

Sources Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases
Jean-Marc Dupuis
 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires