Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 08:39

L’ambassade du Royaume uni en Algérie vient de "commettre" un sacré coup de mauvaise publicité à l’égard de notre pays. londres

 

Habituellement mesuré, voire même positif, à l’égard de la situation générale du pays et plus spécialement la circulation des personnes, le dernier "Travel warning", (conseil au voyageurs), la chancellerie britannique a brandi cette fois le carton rouge face à ses ressortissants qui veulent venir en Algérie.

Et d’entrée, la couleur y est annoncée dans le document mis en ligne sur le site de l’ambassade : " Nous vous déconseillons toute l’Algérie mais spécialement les régions situées au frontières du Mali, de la Mauritanie, du Niger, de la Tunisie, de la Libye", lit-on en effet.

Pis encore, le gouvernement de sa majesté déconseille également aux citoyens britanniques de se rendre dans les wilayas de Boumerdès, Bouira, Skikda, Tizi-Ouzou et Bejaia, ainsi que l’est d’Alger. Et ce n’est pas fini : Les voyageurs britanniques sont priés de faire "extrêmement attention" dans les wilayas de Blida, Médéa, Chlef, Ain Defla, Bordj Bou Arréreidj, Tamanrasset et Djanet. Le Travel Warning britannique met en évidence un "risque majeur de terrorisme".

Bien qu’il y soit relevé un "surcroît d’effectifs" des policiers dans les villes, la menace d’attaque terroriste "reste potentiellement grande notamment dans des endroits fréquentés par les étrangers", lit-on encore. Et de préciser que le terrorisme en Algérie s’est mû en opérations de kidnapping.

Les ressortissants britanniques sont invités s’ils doivent obligatoirement venir en Algérie, d’être "très prudents dans leurs déplacements, d’éviter les banlieues et les voyages de nuit". Il leur est, en outre, demandé de "ne pas se mêler aux foules et rassemblements".

Par ailleurs le Travel Warning de l’ambassade britannique à Alger conseille de ne pas se fier à "certaines manifestations pacifiques" qui se transforment en clashs entre "manifestants et forces de sécurité".

Globalement le gouvernement du royaume unis considère que l’Algérie représente un "haut risque terroriste" et que de ce fait, les citoyens de sa majesté sont invités à ne pas s’y rendre. Et s’ils y sont contraints pour raison professionnelle, ils devraient observer une "grande vigilance".

Cela fait vraiment longtemps que le gouvernement britannique n’a pas été aussi cru face à la situation sécuritaire de l’Algérie. Si les Etats-Unis et la France sont connus pour leur légendaire frilosité, pour le royaume unis c’est nouveau.

Les responsables britanniques qui se sont relayés en Algérie ces dernières années ont à chaque fois louée "l’amélioration de la situation sécuritaire". Mais ces belles professions de foi étaient apparemment motivées par le souci de prendre leur part du gâteau dans les méga projets lancés en Algérie.

Ce revirement de ton pourrait donc s’expliquer par la volonté de Londres de protester – par cette mauvaise publicité – contre la maigre moisson des compagnies britanniques par rapport à leurs concurrentes américaines, françaises et chinoises.

Source Algérie Plus Hakim Merabet

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires