Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:54

Famille - Du repas aux cadeaux, de nombreux obstacles peuvent transformer un Noël joyeux en joyeux bordel...

joyeux-noel.jpg

Les trois quarts des Français préfèrent Noël au Nouvel an, et le 25 décembre est traditionnellement l’occasion de se réunir en famille, échanger des cadeaux et partager un bon repas. Cependant, la majorité des conflits familiaux ont aussi lieu à Noël. Pour éviter que tout dégénère, 20 Minutes vous propose cinq conseils pour passer de bonnes fêtes qui ne partiront pas en sucette.

Attention au menu!

La famille est invitée, les grands-parents et les petits cousins vont partager le repas que vous allez leur proposer. Ce repas est un premier écueil, attention à ne pas commettre d’erreurs. Déjà, au moment de faire les courses, évitez de vous faire plumer en confondant caviar et œufs de saumon ou en choisissant des huîtres pas fraîches. Les gourmets pourraient se vexer -et même tomber malade. Ensuite, renseignez-vous sur les habitudes alimentaires de vos invités. La tante végétalienne ou le beau-frère qui ne mange pas de porc doivent avoir quelque chose à se mettre sous la dent!

Elaborer un plan de table intelligent

Qui dit réunion de famille dit rassemblement dans une même pièce de personnes qui ne vivent pas ensemble le reste du temps. Certains convives n’auront pas forcément envie de se retrouver à côté de certains autres. Selon un sondage mené par Lastminute.com et publié par Le Parisien, 8% des hommes français ne veulent pas passer Noël avec leur belle-mère. Si, malgré tout, le dîner avec belle-maman s’impose, inutile de placer madame et son gendre côte à côte, l’ambiance n’en sera que meilleure.

Eviter les débats polémiques

Mariage gay, affinités politiques, gavage des oies pour fabriquer le foie gras, pour ou contre la corrida: les sujets sensibles sont très nombreux, et peuvent rapidement gâcher un repas de fête. Selon une enquête OpinionWay pour le Cevipof publiée par L’Express, 37% des Français affirment continuer une discussion même si elle s’envenime, quitte à se fâcher pour 8% d’entre eux, voire à quitter la table pour 3% des personnes interrogées. Soyez vigilant à la teneur des conversations et, si ça dégénère, intervenez. Dans un registre différent, on conseillera d’éviter les blagues graveleuses, surtout si le petit Kévin ou Mamie Odette sont à table.

Avoir un coin à soi

C’est un des conseils prodigués par e-santé.fr: réservez-vous une pièce sans invités pour vous recentrer entre deux services. Même si vous êtes l’invité, il est toujours possible de trouver une pièce de libre pour respirer un peu, selon le site, qui conseille: «Dans le pire des cas, enfermez-vous aux toilettes!».

Ne pas offrir n’importe quoi

Certains le font le 24 au soir, d’autres préfèrent le 25 au matin, mais une chose est sûre: si vous fêtez Noël en famille, des cadeaux seront déballés et offerts. Si vous lisez ces lignes et que vous n’avez toujours pas acheté vos cadeaux, prenez garde, les magasins s’attendent à une affluence record ce samedi. Et si vous n’avez pas d’idées, faites par élimination: certains présents peuvent ne pas plaire, mais d’autres seront carrément détestés.

Source 20minutes.fr Nicolas Bégasse

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires