Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 02:15

Mebrouk peuple frère libyen!

contestation dans le monde arabe

 

Mebrouk listiqlal ! Une histoire de révolution populaire, une date historique et un exemple de courage et de bravoure d’un peuple pour le reste des peuples opprimés.

Ces minuscules dictateurs, par leur attachement égocentrique au pouvoir, leur amour au commandement sans partage, leur défaillance intellectuelle, l’estime de soi, leur incapacité à comprendre l'évolution du monde dans l’espace de concepts nouveaux de gestion politique et stratégique de la planète terre après le 11 septembre, leur état d’Alzheimer, le non-respect de leur peuple, leurs manœuvres diaboliques et machiavéliques pour se maintenir au pouvoir dans l’armature de la dictature et de la répression, victime de leur ignorance, ces dictateurs des républiques arabes tombent comme des mouches, rattrapés par le cours de l’histoire de leur peuple et finissent dans un trou à rats ou dans un conduit des eaux usées.

La découverte de Saddam dans un trou à rats et Kadhafi dans un conduit des eaux usées sont des preuves tangibles qui expriment le besoin des peuples arabes à faire le grand ménage pour sortir du sous-développement et retrouver la paix, la joie de vivre, la justice, le bien être, le partage et l'épanouissement. Le nettoyage au Karcher au sommet du pouvoir de ces républiques bananières est imminent pour éviter une guerre civile à ces peuples qui vivent encore sous ces régimes qui pratiquent la politique de la terre brûlée.

Il est plus intelligent et sage de remettre les clés du pouvoir aux enfants de la nation dans le cadre des mécanismes démocratiques et du respect de la loi par voie pacifique et présenter des excuses aux victimes de la répression et de l’injustice que de recevoir une mise en demeure d’expulsion par des forces étrangères pour quitter le royaume de nuit sous la menace de la perte de l'intégrité physique de la patrie et de la cohésion nationale.

Mebrouk au peuple frère libyen ! Votre courage, vos sacrifices et votre engagement indéfectible a retrouver el aâz wal karama vous ont conduits à la libération de votre pays de la tyrannie et de la négation du pouvoir.

Votre voisine saigne à vif, l’Algérie souffre le martyre devant l’impuissance de ses enfants à faire face à un gangstérisme politique ; elle demeure le dernier bastion de la dictature après la Syrie. Elle est dans un état d’attente pré-insurrectionnel, pour un sursaut final, une déconnexion de cette secte sans origine biologique, ni traçabilité historique, ni appartenance généalogique qui a envahi notre territoire à l’aube de notre indépendance, une secte qui a fondé une dynastie à l’image d’un royaume sans roi, de Boumediene à Bouteflika via des transactions hors taxe.

De l’autorisation de sortie du territoire à l’interdiction d’entrée au territoire, de la confiscation de l'indépendance à la confiscation de la démocratie, de l’interdiction de pensée à l’interdiction de se manifester, de coup d’Etat à l’état d’urgence, de la pauvreté sociale à la pauvreté intellectuelle, de la torture individuelle aux assassinats politiques, de la division du peuple à l’explosion de la nation, un menu de pratique d’un demi-siècle de génocide.

Les ingrédients pour rejoindre les peuples libres sont présents et les arguments d’ingérence, source de manipulation du pouvoir, sont façonnés pour une glissade vers le monde de l’inconnu.

Source Le Matin DZ Démos

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires