Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 08:02
Sondage – Les électeurs de droite ont une vie sexuelle moins intense
Il est vrai qu’à gauche la sexualité est plus variée…Il y a des avantages et des inconvénients….
Selon son caractère chacun y trouvera son compte ou pas….Ce qui veut dire comme corollaire qu’en analysant le comportement sexuel on peut dégager une tendance qu’en à la décision de voter à droite ou à gauche
Après il y a les cas les plus complexes…à savoir ceux qui n’ont pas un comportement sexuel en adéquation avec leurs votes ou vice versa…
Ceux là sont déchirés…. premiere-nuit.jpg
Les électeurs de droite et du centre tendent à avoir une vie sexuelle "plus stable" et "moins intense" que ceux de gauche et que l'ensemble des Français
Ce sondage ne bouleversera sans doute pas la donne de l'élection présidentielle, mais nul doute qu'il va redonner un peu de peps à cette campagne, que beaucoup jugent terne. En partenariat avec l'institut Ifop, le magazine de charme Hot vidéo a réalisé une étude sur les corrélations entre les orientations politiques des Français et leurs comportements sexuels.
excuses.jpg
Les électeurs de droite et du centre tendent à avoir une vie sexuelle "plus stable" et "moins intense" que ceux de gauche et que l'ensemble des Français
Et les enseignements sont nombreux. En premier lieu, la frustration sexuelle se traduirait par une plus grande disposition au vote protestataire. En effet, note l'institut, ce sentiment d’insatisfaction sexuelle est plus important chez les Français votant pour des candidats soutenus par des partis contestataires à vocation tribunicienne tels que le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon (35 %), ou totalement « hors système » comme le Front national (31 %) et les partis d’extrême gauche (NPA, Lutte ouvrière).
Par ailleurs les électeurs du centre et de la droite seraient moins bien lotis sur le plan sexuel. L'Ifop note que les réponses apportées par les sondés montrent qu'ils "tendent à avoir une vie sexuelle plus stable et moins intense que le reste des Français". Mais, ajoute l'institut, "plus aisés, plus diplômés, et surtout beaucoup plus âgés et plus pratiquants", ils sont plus nombreux à vivre en couple. Ce qui se traduit par un nombre de partenaires moins élevés en moyenne, et du fait de la longévité du couple d'une fréquence des rapports plus faible. Les électeurs de Nicolas Sarkozy ont 6,7 rapports par mois, quand ceux de l'extrême droite en ont 8.
Sur le plan des pratiques là aussi, des clivages apparaissent. La fellation est par exemple une pratique plus répandue chez les femmes de gauche (81 % déclarent l'avoir déjà pratiquée) que chez les sympathisantes de la droite parlementaire (69 %). Idem pour la sodomie qui serait une pratique plus répandue à gauche qu'à droite. 48 % des sympathisants de gauche assure l'avoir déjà pratiquée contre 43 % des sympathisants de l'UMP ou du Modem. L'écart est encore plus grand entre les électeurs des partis de gouvernement (45 %) et ceux des partis protestataires (55 %), comme si, note l'Ifop, "la contestation du système politique dominant allait de pair avec une plus grande transgression des codes traditionnels de la sexualité".
Source Le.Monde.fr
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires