Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 00:56
Osez les mots coquins !
relations homme femme
Il y a les "mots bleus", "les mots qu'on dit avec les yeux", comme le chantait Christophe.
Pour raviver la flamme, osez les "mots verts" !
Au lit, essayez les mots crus !
Votre couple est un modèle pour votre entourage : accueillants, drôles, affectueux, fiables, vous faites l'admiration autour de vous. Mais les jolies images sont rassurantes, trop peut-être pour alimenter le désir sexuel qui, par nature, est casse-cou. Inventez vous un côté "pile", réservé à vos ébats intimes.
Là, jouez à vous surprendre mutuellement avec des mots "crus", ceux qui vous feraient habituellement rougir. En "joignant la parole au geste", vous vous mettrez encore plus à nu. Femme de mauvaise vie ou nymphomane, brute épaisse ou vilain pervers... prenez-vous pour un(e) autre ! Comme une caresse, plus ou moins appuyée, titillez l'ouïe de votre partenaire pendant l'amour. Chuchotés ou criés, ces mots feront plus d'effet qu'un déshabillé de soie
Mais où allez-vous chercher tout ça ?
Soyons francs, certain(e)s ont plus de dispositions que d'autres pour ce type de joutes oratoires. Si ce n'est pas votre cas, rabattez-vous sur le commentaire de l'action en cours, c'est un bon début : "j'aime que tu me fasses ça", "je vais te faire ça"... Petit à petit, porté par les réponses de votre partenaire, vous allez vous encanailler ! Et puis les hommes, qui ont spontanément un vocabulaire très cru, entre eux, pour parler des femmes, ont vite fait de retrouver des mots plus ou moins osés, voire tabous qui sont, dans ce contexte, les meilleurs ("nichons", "b...", "ch....", etc., vous voyez ce qu'on veut dire ?). Laissez-vous entraîner. Vous vous surprendrez d'ailleurs à avoir une voix plus rauque dans ce registre...
Dans quel cas s'abstenir ?
Comme tous les jeux amoureux, il faut être deux pour en profiter ! Gardez toujours en tête que :
- ça ne convient pas à tout le monde : L'histoire sexuelle de certaines personnes comporte des épisodes douloureux. Et ce qui peut être un jeu pour certains est la répétition d'un cauchemar pour d'autres. D'où l'intérêt de ne jamais insister, et de ne pas se forcer dans ces excès verbaux.
- ça ne convient pas tout le temps : Même si vous prenez plaisir à ce "déguisement", n'en faites pas une (autre) routine. Le jour où votre partenaire vous confie des ennuis au travail, il a peut-être plus besoin de retrouver la femme qui l'aime et le comprend et non la maîtresse bavarde et débridée que vous savez être (et vice-versa). Donc, choisissez votre moment
Plus facile pour eux que pour elles
De nombreux témoignages le prouvent : les hommes sont plus à l'aise que les femmes avec le vocabulaire vert ou coquin. On l'a vu, les mots leur viennent sans peine et ils en redemandent. Ils ont besoin de prendre symboliquement une distance d'avec la bonne épouse, mère de leurs enfants. D'où leur goût douteux pour la lingerie clinquante, les ongles écarlates, les talons qui font des déhanchés lascifs... et le registre lexical cru.
Les femmes, au contraire, dissocient rarement l'amour et le désir. Leur stimulant à elles, c'est plutôt le compliment, le cadeau, la déclaration d'amour, en un mot l'assurance d'être aimées. Jusqu'au jour où un homme rencontre sous la couette sa s... de femme qui veut se faire m....par son étalon de mari... Essayez, vous verrez !
Source Femmes Plus Emma Parago
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires