Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 00:41

Société - Le top des métiers 2013

sciences 

Peu de surprises parmi les métiers qui recruteront le plus en 2013 : les commerciaux sont toujours en tête, les services à la personne toujours dynamiques et les informaticiens toujours recherchés. Reste que certains secteurs seront particulièrement demandeurs. Le point sur les profils les plus recherchés pour l'année à venir.

Les profils commerciaux
Ils dominent le top des métiers les plus dynamiques depuis plusieurs années maintenant. Télévendeurs, ingénieurs commerciaux, directeurs commerciaux, commerciaux terrain, technico-commerciaux, commerciaux BtoB... Il n'existe pas un seul profil vendeur qui ne soit pas activement recherché par la plupart des employeurs, grands groupes comme PME. Certains rencontrent toutefois encore plus de succès que les autres. C'est le cas des commerciaux qui affichent une double compétence vente et technique : capables de convaincre et fidéliser les clients en se basant sur leur parfaite maîtrise du produit, ils sont particulièrement prisés des secteurs les plus pointus (IT, aéronautique, industrie...).

Les ingénieurs
L'industrie semble enfin repartir du bon pied, et avec cette nouvelle santé du secteur, les ingénieurs redeviennent une cible recrutement. Les branches les plus demandeuses ? L'aéronautique, la pharmacie et l'agroalimentaire. Deux possibilités pour se faire bien voir : une expérience à l'international, preuve d'une ouverture d'esprit et de la maîtrise d'une langue étrangère indispensable sur un marché en contact permanent avec l'extérieur, ou une hyper-spécialisation.

Les informaticiens
Un terme à comprendre au sens large : la plupart des métiers de l'informatique devraient être porteurs en 2013. Développeurs, chefs de projet, techniciens, ingénieurs... SSII et entreprises, principalement les grands groupes, s'arrachent ces professionnels du clavier. Quelques spécialités émergent, en marge du secteur, à mi chemin entre l'informatique et le marketing. C'est par exemple le cas des spécialistes en e-commerce ou des community managers. A noter par ailleurs un rebond des profils sécurité : la protection des données se trouve de nouveau au cœur des préoccupations des entreprises et collectivités.

Les spécialistes de l'audit et du conseil financier
Le plus fort de la crise a beau être derrière nous, les entreprises ont retenu la leçon : pour faire face aux situations difficiles, il faut être capable de réduire les coûts sans forcément diminuer les effectifs. Voilà pourquoi les consultants et autres experts en finance et comptabilité seront des profils très prisés en 2013 : garder les mêmes performances, voire les augmenter, pour un prix inférieur, tel est le but affiché par la plupart des entreprises. Les postes à pourvoir se trouveront principalement en cabinet spécialisé, avec des missions sur plus ou moins long terme à accomplir auprès des clients.

Les métiers de la restauration
Notamment boosté par les grandes enseignes de restauration rapide, qui ont annoncé près de 60 000 recrutements en CDI, CDD ou alternance pour 2013, le secteur va par ailleurs donner leur chance aux saisonniers pendant les vacances. Serveurs, cuisiniers et autres barmen n'auront donc aucun mal à décrocher un poste au cours des prochains mois. Le plus qui permet de se démarquer au moment du recrutement, voire de négocier le salaire à la hausse ? La maîtrise d'une langue étrangère, en particulier dans les régions les plus touristiques.

Source  CareerBuilder.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires