Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 21:01

Société - De plus en plus de retraités partent s’installer au soleil

 

Vivre sa retraite à l’étranger n’est plus réservé aux personnes fortunées. Des offres adaptées se développent, notamment au Maroc, première terre d’accueil des seniors français.
L’herbe n’y est pas toujours plus verte mais le ciel assurément plus bleu. De plus en plus de retraités français décident de partir avec armes et bagages entamer une nouvelle vie au soleil à l’étranger. Alors que vient de sortir de terre la maison-témoin du premier Sun City qui leur est destiné au Maroc, un village de 140 villas qui ouvrira ses portes fin 2010, force est de constater que le rêve hédoniste de passer ses vieux jours en maillot de bain n’est plus réservé aux fortunés. Veufs, divorcés, retraités modestes, ils misent sur les vols low-cost, se disent qu’Internet ne les coupera pas de la France… Et se lancent.
Selon un sondage Ipsos-les Senioriales publié récemment par le magazine « Pleine Vie », aujourd’hui, 22 % des seniors français sont séduits par cette perspective. « Le Français s’exile moins facilement que l’Anglo-Saxon mais il y vient, sourit Richard Vainopoulos, spécialiste des déplacements français dans le monde. Casanier et prudent, il veut pouvoir s’enraciner, vieillir en toute sécurité et ne pas être coupé des siens. » Les promoteurs et les pays l’ont compris, qui adaptent leurs offres à ces Français timorés à l’idée de « tout plaquer ».
Ile Maurice, Tunisie…
Le Maroc, qui en accueille plus de 40 000, exonère à 80 % d’impôt sur le revenu les Français résidant au moins six mois et un jour dans le pays, s’ils se font verser une partie de leur pension en dirhams. L’île Maurice a modifié sa législation pour rendre plus facile l’acquisition immobilière. La Tunisie vient d’ouvrir son premier hôtel-club médicalisé pour accueillir les personnes légèrement dépendantes à l’année. Et le Sénégal, l’Egypte ou la Floride (où les prix ont dégringolé) ne sont pas en reste. « Le mouvement ne peut que s’amplifier, estime Yves Montenay, professeur de géographie humaine. Pour autant, même poussés par des problèmes de pouvoir d’achat, les Français ont besoin d’établir des liens avec le pays d’accueil. Ce n’est pas un hasard si le Maroc francophone, avec qui les liens d’amitié sont anciens, est leur première terre d’accueil. »
Source Le Parisien Florence Deguen
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires