Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 11:15
t"On a tracé de nouveaux sillons"
stephane-le-foll.jpg 
Stéphane Le Foll, ministre français de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, une personnalité proche du président François Hollande en viste en Algérie à l'occasion de la première conférence 5+5 sur l'agriculture et la sécurité alimentaire, éclaire dans cet entretien les ambitions que se donne cette rencontre pour assurer durablement à tous les habitants de la Méditerranée occidentale leurs besoins alimentaires.
L'Expression: M. le ministre, la sécurité alimentaire ramène la question agricole au premier plan des priorités de la communauté internationale. Y a-t-il des mesures spécifiques entre nos deux pays pour lutter contre la volatilité des prix des denrées alimentaires?
Stephane Le Foll: Nous allons travailler ensemble, France et Algérie, au sein de Ciheam pour justement mettre en place les outils d'information et de coordination des politiques agricoles et de stockage, à l'échelle de l'espace méditerranéen pour éviter les phénomènes spéculatifs sur les matières premières agricoles et alimentaires. C'est un enjeu prioritaire pour la sécurité alimentaire.
Vous avez indiqué dernièrement que la coopération agricole entre la France et l'Algérie sera renforcée. Votre département est-il prêt à apporter un soutien conséquent pour l'introduction des techniques agricoles performantes, notamment dans les filières céréales et lait?
Nous le faisons déjà. Nous avions présenté à la FAO un mémorandum commun sur l'agro-écologie pour développer une double performance économique et écologique. Nous poursuivons ce travail, en même temps que les industriels et les instituts français, qui sont là pour développer un partenariat technique et agronomique permettant à la production algérienne de se développer dans les céréales, le lait, et dans d'autres domaines d'ailleurs.
Vous appartenez à une équipe gouvernementale diversifiée. Il se trouve que cette diversité affiche depuis quelques semaines, une très mauvaise mine. Faouzi Lamdaoui et Christiane Taubira, pour ne citer que ces deux figures, subissent des attaques et des insinuations xénophobes au sein même du Parti socialiste. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette question?
Le racisme et toutes les formes de discrimination doivent faire l'objet d'une lutte sans relâche. Rien ne doit être toléré en la matière quand certains cherchent à jouer sur la peur de l'autre.
Vigilance et détermination sont les maîtres mots dans ce combat de tous les jours, les socialistes et tous les républicains sont unis dans cette bataille.
Ne pensez-vous pas que le fait de reléguer la diversité au second rôle, le PS tend directement la perche à l'extrême droite?
Le gouvernement auquel j'appartiens nous rappelle justement que le président de la République et le Premier ministre ont choisi d'accorder leur confiance et des missions de première importance à des responsables politiques issus de la diversité.
Chacun d'entre eux démontre chaque jour que ce sont de grandes personnalités qui honorent l'action publique, cela vaut tous les discours.
Source L’Expression
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires