Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 06:20

La vague Facebook déferle sur l’Algérie

facebook-copie-1

 

La fièvre du Facebook a atteint les internautes algériens. De plus en plus d’internautes déclarent se connecter pour accéder aux réseaux sociaux. Le grand gagnant de ce marché très porteur est sans conteste Facebook, qui totalise 70% des connexions à des réseaux sociaux en Algérie.

Ces réseaux permettant aux utilisateurs de communiquer et de se regrouper par affinités figurent parmi les principaux vecteurs de croissance du web. C’est le segment des utilisateurs de plus de 35 ans qui grossit le plus actuellement dans le monde, et la plus forte croissance est la population féminine de plus de 55 ans. En Algérie, l’accès aux réseaux sociaux se fait encore principalement sur ordinateur et ce levier ne cesse de croître. Beaucoup pensent encore que Facebook est uniquement fréquenté par les jeunes. Pourtant, les entreprises et associations ont aujourd’hui un usage professionnel de Facebook. Ce n’est plus une simple mode, mais un outil marketing qui permet de faire connaître ses services et de fidéliser ses clients ! A chaque fois que vos contacts Facebook se connectent, ils trouveront de l’actualité sur votre société, vos groupes et votre interactivité avec les autres membres.

En Algérie, cette tendance commence à être perceptible par quelques marques, même si on est loin de la masse critique. L’amateurisme continue de sévir. La sous-utilisation de Facebook sur le plan professionnel ne traduit pas une méfiance à l’égard de l’usage des réseaux sociaux dans le monde du travail.

Deux salariés sur trois déclarent les utiliser régulièrement dans leurs activités professionnelles ou pour la gestion de leur carrière. Mais tout se passe comme si les 18-29 ans réservaient Facebook à la sphère privée, préférant se reporter sur d’autres réseaux, réputés moins ludiques, pour leur networking professionnel. Chez les adolescents, Facebook a détrôné l’e-mail et le SMS comme principal outil de communication. Sur Facebook, l’audience est composée de quatre typologies de visiteurs : les fans d’une marque ou d’une entreprise, les «influenceurs» du secteur, les cibles et les visiteurs occasionnels et curieux. Le but d’une stratégie Facebook performante, c’est de faire en sorte que les trois derniers types d’utilisateurs deviennent des fans actifs de la marque. Pour cela, certaines stratégies ont fait leurs preuves.

Pour réussir, il faut proposer du contenu exclusif, diffuser des informations pertinentes, faire appel à des acteurs importants du web pour parrainer des concours et proposer aux utilisateurs des offres commerciales importantes pour être attractif et recruter de nouveaux fans.
Ce filon a été exploité par Samsung Algérie et Renault Algérie qui est présent aussi sur Twitter. Les médias sociaux ont changé la manière dont les destinations touristiques font leur promotion. Que ce soit par Twitter, Facebook, YouTube ou TripAdvisor, les destinations touristiques doivent plus que jamais se démarquer et entraîner une conversation avec le voyageur potentiel.

Au niveau de l’Office national du tourisme (ONT), on en est encore au stade des plaquettes, brochures et dépliants qu’on distribue lors des salons nationaux ou internationaux. Même le site web n’offre que des informations dépassées et sans réel intérêt pour les potentiels touristes.
Source El Watan Kamel Benelkadi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires