Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 04:57

Le 7e Sud’Agral de Biskra se veut une réponse aux attentes des professionnels de l’agriculture saharienne et steppique.

jardin hassi messaoud

 

L’objectif attendu de ce Salon, prévu à partir de lundi prochain, c’est d’abord l’information délivrée en direction des professionnels censés participer au développement de l’agriculture dans les zones steppiques. Mais aussi la fixation des populations rurales en faisant émerger des compétences et le savoir-faire local.
Cette édition, placée sous le thème «Sahara, terre d'avenir», réunira une cinquantaine d'exposants nationaux et étrangers venus du Liban, de Palestine et de Jordanie, selon son président Mustapha Chaouch qui s'attend à recevoir la visite de pas moins de 3 000 professionnels du secteur agricole. Mais, Sud’Agral s’adresse en priorité aux opérateurs de l’Algérie et des pays du Sahel qui ont en commun des régions désertiques, arides ou semi-arides, pour lesquelles ont été développées des techniques agricoles et pastorales spécifiques.
Cette agriculture qui est loin d’avoir livré tout son potentiel, aspire avec la conjonction d’un savoir-faire traditionnel et les technologies d’avant-garde, à produire des miracles qui ouvrent toutes les espérances.
Cet événement économique permettra aux professionnels de découvrir une gamme très variée d'équipements, de matériels et de produits, et servira à mettre en relation experts et producteurs, selon le président du comité d'organisation.
Le Salon sera également une opportunité pour présenter les multiples avantages accordés aux investisseurs, a-il ajouté. La manifestation, qui sera organisée à la salle omnisports El-Alia de la capitale des Ziban, donnera lieu au montage de 15 stands pour les exposants et à 24 séances scientifiques et autres ateliers ouverts à l’intention des agriculteurs, selon le programme du Salon.
Une dizaine d’autobus assureront une navette pour assurer la desserte des communes de la wilaya durant la manifestation, parallèlement à l'organisation d’un concours du meilleur plat traditionnel et du meilleur grimpeur de palmiers dattiers.
L'événement comporte également deux journées de conférences et des ateliers animés par des chercheurs et experts des Instituts agricoles spécialisés.
Les interventions et débats permettront de faire le point, entre autres, sur le dispositif du Renouveau agricole rural, les particularités de la steppe et du Grand sud, la protection des palmeraies, la diversification des cultures et de l'élevage en zones arides et semi-arides, toujours selon le programme de ce Salon.
La 6e édition Sud’Agral organisée l’année dernière dans cette même wilaya avait, pour rappel, pour thème «Pour une meilleure sécurité alimentaire cap sur l’agriculture saharienne».

Source Le Soir d’Algérie Synthèse A. B.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires