Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 00:41

Algérie - Colloque international scientifique sur le tourisme à Tamanrasset : Le développement local, une priorité
7-mars-2007--10-.jpg
Votre Serviteur à proximité de Tam en mars 2007

Forte d’un potentiel touristique et d’un patrimoine cultuel diversifié mais qui demeure sous-exploité en dépit de son apport à l’économie locale, la wilaya de Tamanrasset compte mettre à profit ces atouts pour relancer le secteur touristique dans la région et, au-delà, fructifier les richesses qu’elle recèle.
Les voies et moyens susceptibles de contribuer à dynamiser, promouvoir et à valoriser l’activité et les produits touristiques dans le pays ont été débattus samedi et dimanche lors de la 8e édition du colloque international scientifique sur le développement du tourisme. Une rencontre qui a vu la participation massive de spécialistes et d’universitaires maghrébins et étrangers ayant pris part à l’université Akhamokh-Bay de Tamanrasset.
L’importance du tourisme dans le développement économique « doit nous inciter à mettre en place une stratégie prospective, fondée sur la rentabilité, en matière de valorisation des potentialités naturelles et de la richesse de notre patrimoine matériel et immatériel », a souligné le recteur de l’université de Médéa, Sadane Chabaki. Il renchérit, en disant que «le développement touristique doit d’abord se faire sur le plan local».
S’exprimant lors de la séance inaugurale de cette rencontre, il a souligné que cette dernière vise à approfondir la réflexion autour des perspectives de relance de l’activité touristique dans le but de placer la destination Algérie parmi les pays les plus visités dans le monde. Devant durer deux jours, ce séminaire, qui se veut une contribution de l’université de Tamanrasset à la résolution des questions du développement en général, a-t-on affirmé, a permis à plusieurs conférenciers d’évoquer les immenses potentialités touristiques en Algérie, mais qui demeurent encore « sous-exploitées dans la plupart des régions du pays », a-t-on relevé. Ils ont particulièrement insisté, dans ce contexte, sur la nécessité de promouvoir davantage l’artisanat en tant que vecteur de développement du tourisme et de faire connaître les sites et les vestiges archéologiques et historiques dans le but d’attirer les touristes aussi bien nationaux qu’étrangers.
Ce séminaire qui a vu la participation d’enseignants universitaires et d’architectes à l’exemple de Salah Boukar. Ce dernier a tenu à exprimer son sentiment : «c’est une bonne démarche que j’encourage personnellement mais il est important de mettre en application ces études». Avec des sites touristiques naturels pittoresques et enchanteurs qui parsèment cette région de l’Ahaggar, la wilaya de Tamanrasset offre de ce point de vue des opportunités d’investissement indéniables, notent les conférenciers. Parmi les suggestions, on comptera l’aménagement de campings et de parcs d’attraction dans des zones montagneuses, des sanctuaires naturels dont l’exploitation à bon escient peut contribuer à l’essor économique de cette région et à l’épanouissement des populations locales, ont-ils fait observer. Les potentialités touristiques de cette région sont également riches d’une panoplie de produits et d’activités liés à l’artisanat local. Des activités préservées grâce à la disponibilité des matières premières, ce qui constitue, selon M. Chabaki, un encouragement pour tout investissement touristique, culturel et économique.
Source Horizons
  Samira Sidhoum.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires