Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:35

L’ANP sur les traces des ravisseurs

Djanet.jpg

 

Selon les dernières informations l’otage aurait été emmenée par les ravisseurs au Niger.

Une vaste action militaire de recherches et d’investigations est actuellement menée dans le Sud algérien pour tenter de retrouver la trace de la ressortissante italienne enlevée mercredi dernier à 170 km de la ville de Djanet dans la wilaya d’Illizi. Les dernières informations faisaient état jusqu’à hier, que l’otage aurait été emmenée par les ravisseurs au Niger. Pendant ce temps, Rome multiplie ses contacts avec Alger pour coordonner les informations, priant les services de sécurité algériens de préserver la vie de la ressortissante qui était entrée en Algérie le 24 janvier, dans le cadre d’un séjour touristique. Forte d’une expérience incontestable sur une durée de 20 ans, Alger a assuré que tous les moyens seront mobilisés pour récupérer la victime saine et sauve, si celle-ci se trouvait toujours sur le territoire algérien. Le ministère des Affaires étrangères italien déclare observer toute la réserve nécessaire sur cette affaire afin de ne pas interférer dans les recherches en cours.

Des sources sécuritaires nous avaient confié que c’est le groupe d’un certain Abd El Karim qui a rallié le Gspc il y a une année, après avoir négocié avec le tristement célèbre Abou Zeid, qui est derrière le rapt. Le plan de cette organisation terroriste, branche d’Al Qaîda au Maghreb, est de plus en plus facile à décoder. Après avoir contraint la France à faire débarquer des unités militaires au Sahel, sur le territoire malien et mauritanien, cette nébuleuse serait à la recherche de moyens pour imposer une présence militaire étrangère sur le territoire algérien, selon une lecture des services de sécurité. Au-delà des rançons que ce réseau criminel cherche à obtenir, il tente de semer le doute, instaurer l’insécurité et l’instabilité dans la région. C’est le second rapt opéré par le Gspc dans le Sud algérien depuis 2003, année où 32 touristes européens avaient été kidnappés par le groupe d’Abd El Rezzak El Para. 16 d’entre eux seront libérés dans un premier temps par les forces spéciales algériennes lors d’un raid déclenché, alors que les autres seront libérés après de longs pourparlers qui ont abouti au versement d’une rançon.

Toujours dans ce contexte, le 21 août 2006 une vingtaine de touristes principalement des Italiens seront enlevés au Niger par le Front des forces révolutionnaires au Sahara, qui finiront par être libérés lors d’une intervention libyenne après 53 jours de captivité.

En 2008, deux Autrichiens connaîtront le même sort dans le Sahara tunisien par ce qu’on appelle Al Qaîda au Maghreb. S’enchaînent ensuite plusieurs rapts contre les ressortissants européens, des Français notamment. Quatre Français de la société Areva ont été enlevés par le Mouvement nigérien pour la justice, au Niger. Sur ce même territoire Al Qaîda au Maghreb kidnappe deux diplomates canadiens. Puis un autre rapt en 2009 contre quatre touristes entre le Mali et le Niger. Durant cette même année, trois Espagnols seront enlevés à leur tour à Nouakchott, alors que deux Italiens seront enlevés en Mauritanie toujours. Parmi les otages enlevés en 2010, un Français sera exécuté et récemment, lors d’un raid mixte entre militaires nigériens et français, deux jeunes otages enlevés à Niamey seront retrouvés morts dans des circonstances non encore élucidées.

Al Qaîda en 2009 avait également exécuté un otage britannique, pays ayant totalement rejeté le chantage des terroristes.

Un dangereux terroriste abattu

Les forces de sécurité ont, encore une fois, infligé un coup dur aux groupes terroristes au centre du pays. En effet, Les forces de sécurité ont mis hors état de nuire, vendredi 4 février, un dangereux terroriste à Haïzar dans la wilaya de Bouira, et ce après une poursuite, selon une source sûre. Il s’agit de Bouraïhan Kamel dit Kamel Abou Hafes, chargé de liaison entre les groupes terroristes. Le terroriste éliminé a rejoint les maquis en 1997. A noter que trois autres terroristes ont été éliminés et trois armes automatiques ont été récupérées, mercredi 2 février, dans la zone précitée. Cette opération intervient après l’offensive militaire menée par les Forces de sécurité contre les groupes terroristes écumant les maquis dans les wilayas de Boumerdès et Tizi Ouzou.

Source L’Expression Ikram Ghioua

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires