Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 04:44

200 milliards de dinars pour la Transsaharienne

route-transsaharienne_.jpg

 

L'ouverture de la Transsaharienne, permettra à l'Algérie, aux pays voisins et africains, de bénéficier de grandes retombées commerciales et économiques.

La 56e session du comité de liaison de la route transsaharienne (Clrt), a tenu sa réunion hier, au Cercle national de l'Armée de Beni Messous, à Alger. Programmée pour deux jours, les 23 et 24 avril, cette rencontre annuelle, a regroupé les pays membres du comité, notamment l'Algérie, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Tchad et la Tunisie. L'objectif de cette rencontre, vise entre autres, l'évaluation des actions entreprises à savoir, l'avancement des travaux de la route transsaharienne, la continuité de la dynamisation de la cohérence des actions entre les pays membres, la conduite d'une réflexion concertée quant au cadrage du plan d'action futur pour parachèvement de la Transsaharienne et ensuite, l'identification des potentialités d'échanges commerciaux entre les pays membres et africains de manière générale.

Pour rappel, le projet de la route transsaharienne, a enrigistré un retard notable qui est lié aux différents facteurs de financement, de sécurité et autres obstacles techniques qui ont étés avancés. Ayadi Mohamed, secrétaire général du comité «Clrt» a indiqué en marge de l'ouverture des travaux que «l'axe Alger-Tamanrasset, est un axe principal du projet de la Transsaharienne. C'est un très bon exemple d'approche en matière d'aménagement du territoire, aussi bien pour l'Algérie que pour les pays voisins», a-t-il souligné avant d'ajouter que «l'ouverture de cette grande route, permettra aux pays voisins et africains de transiter par l'Algérie dans les opérations de transport des marchandises et de la circulation des personnes», selon M.Ayadi.

L'ensemble des tronçons du projet de la Transsaharienne», qui a été développé dans une politique homogène, en particulier le domaine des transports, auront des répercussions très positives dans les échanges commerciaux particulièrement pour la partie Nord des pays sahéliens, a ajouté le directeur du Clrt. Selon le directeur de l'administration du projet, la Transsaharienne, s'étend sur une distance de plus de 4000 km. Quant à l'enveloppe globale du projet, celle-ci a été estimée à 200 milliards de DA, selon notre source, responsable de l'administration de ce projet, joint par téléphone. Le financement est assuré par les pays membres et les banques tel que BAD, BID, Badea et l'Opep. Par ailleurs, aucun délai de réalisation n'a filtré concernant ce projet du XXIe siècle. Tenant compte de la dimension du projet transsaharien, plusieurs organismes et institutions ont marqué de leur présence, cette rencontre ouverte aux débats entre les spécialistes qui devront apporter des solutions aux tronçons de la route qui n'ont pas été achevés depuis.

Les ambassadeurs des pays membres, les représentants des ministères ayant des relations avec le projet, les entreprises, les bureaux d'études, les laboratoires, les écoles, sont quelques-uns des organismes qui ont participé à cette rencontre qui a été estimée comme décisive, pour l'avenir et la continuité du projet dans les meilleures conditions.

Source L’Expression Amar Chekar

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Houssam Bendiab 07/01/2013 10:46


Les gorges et le pont romain d'El-Kantara sont en danger.


http://lesgorges.wordpress.com/2012/12/15/le-site-del-kantara-porte-du-desert-en-danger/


http://www.petitions24.net/sauvons_le_pont_del_kantara_biskra

Le Pèlerin 08/01/2013 21:01



Salut Houssam


J’ai bien visionné ce qui m’était proposé


J’essaierai peut être de lui donner une meilleure visibilité sur mon Blog selon un moyen à définir


Quant à la pétition je l’ai signée et elle a été validée


Je vous souhaite bonne chance


Cordialement,


Le Pèlerin