Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 09:36

Le carrefour des jeunes talents

 cinema Algerie

Dans le cadre du développement de l’esprit de créativité et de compétitivité chez les jeunes, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tamanrasset a organisé, en collaboration avec la Ligue des activités culturelles et artistiques et l’Office des établissements de jeunes, le grand concours des activités scientifiques et culturelles de jeunes.

Du 19 au 22 du mois en cours, la wilaya a connu une mosaïque d’activités constituant une passerelle et une locomotive de connaissances visant à l’instauration d’une véritable culture de tourisme local avec la création de différents espaces où se rencontrent des  jeunes entre 7 et 35 ans pour véhiculer leur propre culture et expérience.

“La manifestation, souligne Oukacem Abdelkader, conseiller pédagogique de la jeunesse et des sports et membre du comité d’organisation,  a vu la participation de 700 candidats venus de 10 communes de la wilaya. L’objectif est de développer et diversifier leur talent et motivation en mettant en évidence l’importance accordée à la classe juvénile. Cette dernière agit dans le cadre du mouvement associatif organisé et structuré en mesure de représenter et d’honorer le pays dans des compétitions internationales.” Il ajoute : “L’initiative vise à responsabiliser le jeune en l’incitant à l’encadrement d’un nombre important de personnes dans pareilles occasions tout en mettant l’accent sur les talentueux et les aptitudes précieuses déterminant leur rôle au sein de la société.” Placé sous le thème  “Pour un environnement propre et salubre”, le programme, aussi riche que varié, du concours, qui en est à sa 11e édition, porte sur plusieurs activités, notamment sur la manipulation et la maîtrise du matériel audiovisuel, de la programmation informatique et une pluralité d’arts culturels. Des expositions de peintures ayant trait à l’environnement et des produits artisanaux sont également au programme de la manifestation dont l’ouverture s’est passée dans une ambiance de fête où s’entremêlaient les chants des troupes folkloriques et les sons de divers instruments musicaux de l’homme bleu à l’hospitalité coutumière.

Les youyous fusaient de partout faisant ainsi de l’itinéraire des troupes musicales, de la Maison de jeunes de Sersouf vers le complexe sportif d'Amechouen, un carrefour des arts culturels réalisés avec maestria. L’évènement a été également marqué par la participation des handicapés de l’école des jeunes sourds de la wilaya au concours de danse, notamment traditionnelle. Un défi, explique le directeur de l’établissement, lancé par ces impotents pour faire valoir leurs capacités et talents et surpasser leur handicap. En effet, et bien que ce soit difficile de suivre le rythme des instruments pour un sourd, l’harmonieux spectacle qu’ils ont donné en a laissé pantois plus d’un.

Source El Watan Arezki K.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires