Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 12:33

Le français Sélectour mise sur le marché algérien

Selectour-mise-sur-le-marche-algerien.jpg

 

Une cérémonie de signature de conventions a eu lieu jeudi à l'hôtel El-Djazaïr en présence du secrétaire d'État chargé du Tourisme, Mohamed-Amine Hadj Saïd. Deux conventions ont été signées entre l’Office national algérien du tourisme (Onat), le groupement d’agences de voyages Sélectour et la compagnie nationale Air Algérie représentés respectivement par Mohamed-Chérif Selatnia, Patrick Abisset et Abdelkrim Boultif.
Présentant l’objet de ces accords, le directeur général de l’Onat, Mohamed-Chérif Selatnia, a expliqué succinctement qu’Air Algérie, transporteur, allait contribuer à cette opération de promotion de la destination Algérie par des prix attractifs, Sélectour par la distribution du produit à travers ses 1 200 points de vente en France et, enfin, l’Onat par la prestation touristique in situ. Il convient de signaler d’abord que Sélectour est devenu en 2010 le réseau d’agences de voyages le plus étoffé dans l’Hexagone après la fusion avec le groupement Afat. À travers ses 1 200 agences de voyages, Sélectour réalise 25% des ventes totales en France.  D’aucuns estiment que l’Algérie dispose dans un tel partenaire d’une véritable “puissance de frappe” en France. Et pour donner un contenu opérationnel à cette collaboration, deux produits sont déjà fins prêts et devraient être commercialisés, dès la fin du mois de mars. Il s'agit de packages complet : avion + séjour au départ de Paris, Marseille et Lyon, pour des séjours dans les stations thermales de hammam Bouhanifia et hammam Guergour.
Pour ce faire, les Entreprises de gestion touristique Est et Tlemcen qui gèrent actuellement ces établissements vont être mises à contribution pour assurer des prestations de qualité, d'autant qu'une enveloppe conséquente est consacrée par l’État pour leur réhabilitation et leur modernisation. Onze milliards de dinars ont été dégagés pour la réhabilitation d’une dizaine de stations thermales dont notamment les établissements précités. S’agissant du cas spécifique de hammam Guergour dont l’état de vétusté est très avancé, un budget avancé.
de plus de 800 millions de dinars a été 
Les appels d’offres pour Les ouvertures des plis
les études de réalisation ont déjà été lancés.  dérouler, pour certaines, au courant de ce mois. D’après nosdevraient se  sources, plusieurs bureaux d’études spécialisés étrangers sont en lice. Le partenaire français, qui s’engage donc “en connaissance de cause”, a eu tout le loisir de constater par lui-même, à l’occasion d’un Eductour organisé par : un tableau sansl’Onat, les insuffisances des établissements en question complaisance et surtout sans langue de bois s’est dressé à lui. Cette démarche nouvelle qui traduit d’une certaine manière la volonté de “se mettre aux normes” semble avoir convaincu M. Abisset qui, enthousiaste, dit vouloir “apprendre !”  L’opérateur français a été non“Je suis sincère, j’y croisl’Algérie”. seulement impressionné par le potentiel touristique du pays mais aussi par la motivation des professionnels du secteur ainsi que par l’accueil des Algériens.  Le pragmatisme étant, en outre, une vertu cardinale dans le domaine du tourisme, les Français semblent avoir été séduits par “la gestion du détail” décelé chez leurs interlocuteurs algériens. L’idée même de vendre du produit thermal en : de retour au bled, nombreFrance est née à la suite d’une observation pratique de nos compatriotes résidant en France souhaitaient allier leurs visites familiales avec des cures thermales. D’autres sont enclins à découvrir des régions du pays qu’ils ne connaissent pas. Ces programmes offrent l’avantage d’être des produits complets à des prix attractifs. Ils serviront sans aucun doute de “produits d’appel”. Car pour les deux leaders du marché, français et algérien, aucune opportunité n’est à exclure. Et surtout pas le tourisme saharien. “L’idée est de créer de la diversité. Et pour cela, l’Algérie s’y !” explique M. Abisset. Au-delà de l’aspect conjoncturel, leprête bien secrétaire d'État chargé du Tourisme, Mohamed-Amine Hadj Saïd, a indiqué, pour sa part, que cette opération s’inscrivait dans le cadre du Schéma directeur de l'aménagement touristique (Sdat) qui, selon lui, commence, aujourd’hui, à donner ses fruits.
Pour M.
Hadj Saïd, la signature d’une convention avec Sélectour constitue “le couronnement” de la participation de l’Algérie aux différents salons internationaux. Et il n’est sûrement pas question de rester en si bon chemin puisque, jeudi, l’Office national du tourisme (ONT) a annoncé sa participation à la 47e édition de la Bourse internationale du tourisme ITB-Berlin qui se tiendra du 6 au 10 mars en Allemagne.

Source Liberté Mohamed-Chérif Lachichi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires